AccueilPortailCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion
Rechercher
 
 

Résultats par :
 
Rechercher Recherche avancée
Derniers sujets
» Eglise Futuriste
Jeu 6 Juin - 12:00 par almagor

» Avis de transfert du forum de l'AFT:Technoprog!
Ven 31 Mai - 19:24 par MarcAdmin

» Transfert du forum Technoprog! - nouvelle étape
Ven 31 Mai - 19:20 par MarcAdmin

» Coren
Jeu 23 Mai - 12:56 par Coren

» Bonjour, bonjour
Mer 22 Mai - 17:56 par Spartan

» Rencontre H+ irl Paris 22 mai 2013
Mer 15 Mai - 8:26 par MarcAdmin

» Stimulation Transcranienne électrique
Ven 10 Mai - 0:55 par Spartan

» Textes de Brainstorm
Mar 7 Mai - 4:09 par Brainstorm

» Quel est le 1er transhumain ?
Ven 3 Mai - 22:17 par p.pit

Adhésions
Adhérer à l'association Technoprog!

Partagez | 
 

 jeudi 23 juin 2011Vers la restauration et le contrôle de la mémoire

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
lugur

avatar

Messages : 44
Date d'inscription : 18/07/2010
Age : 45
Localisation : vauvert

MessageSujet: jeudi 23 juin 2011Vers la restauration et le contrôle de la mémoire    Jeu 23 Juin - 22:34

jeudi 23 juin 2011Vers la restauration et le contrôle de la mémoire
Des chercheurs américains de l'Université de Californie du Sud viennent d'annoncer qu'ils avaient créé et testé avec succès un dispositif permettant d’activer et de désactiver la mémoire à volonté chez les rats. Le neuro-scientifique en charge du projet, Theodore Berger, explique simplement : "Allumez l'interrupteur et les rats se souviennent. Éteignez-le et les rats oublient."

Pour résumer, en travaillant sur l’hippocampe de rats de laboratoire, la zone du cerveau qui est responsable de la mémorisation, les chercheurs ont réussi à manipuler les rongeurs via une prothèse cérébrale. Le système électronique permet de doubler les signaux dans la zone du cerveau associée à la mémoire. Lorsque le dispositif est testé sur des rats déficients, il permet de restaurer les fonctions cérébrales perdus. Mieux encore, lorsqu’il est utilisé sur des rats "normaux", l'appareil permet d'améliorer sensiblement leur capacité mémorielle !

Cet implant apporte donc la preuve que le code neuronal du cerveau peut être interprété et reproduit pour améliorer les fonctions cognitives. Non seulement l'activité cérébrale peut être lue, mais il est désormais possible de la manipuler...

Cette découverte permet d'envisager dans un futur à moyen terme le développement d'un dispositif qui pourrait assister les êtres humains atteints de troubles de la mémoire (comme la démence). Voire un gadget permettant d'augmenter les capacités humaines dans un monde où nous sommes de plus en plus submergés par l'information ! Pour le moment, l'équipe de recherche va s'attacher à augmenter le nombre de neurones qui peuvent être gérés par l'appareil, prochaine étape avant de commencer les tests sur les primates. Puis, ce sera au tour des humains.

Ce n'est pas le seul projet "fou" concernant la mémoire humaine. Au début de l'année, l'annonce de Gordon Bell, un chercheur de Microsoft, avait fait sensation. Celui-ci veut en effet numériser tous ses écrits, puis archiver sur disque dur chaque jour de sa vie en photographiant, scannant, enregistrant méthodiquement tout ce qu’il voit, mange, lit ou ressent. Ainsi donc, le vieux rêve de conserver pour l’éternité la mémoire de chaque être humain né sur cette Terre, une façon de nous rendre immortels en somme, pourrait devenir réalité...

La numérisation de la mémoire, si jamais elle advient un jour, posera néanmoins de très nombreux problèmes éthiques. En choisissant de partager et d'externaliser le stockage de notre mémoire, cette dernière ne nous appartiendra plus totalement. Elle appartiendra aussi à ceux qui ont les capacités de la conserver. Les dérives potentielles sont presque inconcevables. Mais, pour l'instant, évitons de jouer à nous faire peur inutilement, et apprécions l'incroyable inventivité de l'espèce humaine qui ne cesse de se surpasser jour après jour.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tartan



Messages : 80
Date d'inscription : 06/12/2010

MessageSujet: Re: jeudi 23 juin 2011Vers la restauration et le contrôle de la mémoire    Jeu 23 Juin - 22:38

Citation :
"Allumez l'interrupteur et les rats se souviennent. Éteignez-le et les rats oublient."
Laughing

Justement je me demandais, si on ajoute de la mémoire artificielle avec des informations dessus, ces dernières ne risquent-elles pas de se dédoubler dans les zones mémoires naturelles, ou d'interférer avec elles?

Ceci dit je m'étonnes du questionnement final à propos de l'externalisation: Si je possède une amélioration de mémoire, je ne suis pas obligé de la connecter à un réseau ou de la copier, au pire je dois pouvoir en fermer l'accès?
Il est vrai que ce domaine doit être approché avec d'infinies précautions (et surtout si à terme nous envisageons d'intégrer les savoirs de cette manière dans notre esprit, il reste encore à les comprendre même si on les a en tête, de plus je me demande si cela nous fera tous penser de la même façon...)

Très prolixe ce soir lugur, merci! Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kālī



Messages : 1068
Date d'inscription : 07/04/2010

MessageSujet: Re: jeudi 23 juin 2011Vers la restauration et le contrôle de la mémoire    Ven 24 Juin - 16:09

+453
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: jeudi 23 juin 2011Vers la restauration et le contrôle de la mémoire    

Revenir en haut Aller en bas
 
jeudi 23 juin 2011Vers la restauration et le contrôle de la mémoire
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Liberté, Egalité, Fraternité. Grève du 1er juin 2011.
» Caddie carrefour market ( 8juin au 15 juin)
» Yap yap lessive le 21 juin Carrefour
» Mon caddie carrefour du 29 juin au 5 juillet
» Paiement CB en ligne: contrôles locaux complémentaires ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Transhumanismes :: Discussions et débats :: Technologies :: Cognition-
Sauter vers: