AccueilPortailCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion
Rechercher
 
 

Résultats par :
 
Rechercher Recherche avancée
Derniers sujets
» Eglise Futuriste
Jeu 6 Juin - 12:00 par almagor

» Avis de transfert du forum de l'AFT:Technoprog!
Ven 31 Mai - 19:24 par MarcAdmin

» Transfert du forum Technoprog! - nouvelle étape
Ven 31 Mai - 19:20 par MarcAdmin

» Coren
Jeu 23 Mai - 12:56 par Coren

» Bonjour, bonjour
Mer 22 Mai - 17:56 par Spartan

» Rencontre H+ irl Paris 22 mai 2013
Mer 15 Mai - 8:26 par MarcAdmin

» Stimulation Transcranienne électrique
Ven 10 Mai - 0:55 par Spartan

» Textes de Brainstorm
Mar 7 Mai - 4:09 par Brainstorm

» Quel est le 1er transhumain ?
Ven 3 Mai - 22:17 par p.pit

Adhésions
Adhérer à l'association Technoprog!

Partagez | 
 

 La Fin du Libre Arbitre

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
PLC



Messages : 58
Date d'inscription : 26/10/2010
Localisation : Lyon

MessageSujet: La Fin du Libre Arbitre   Sam 27 Avr - 1:18

La Fin du Libre Arbitre, n'est ce pas finalement le futur de l'humanité? Une humanité transhumaniste, c'est-à-dire plus relié aux machines, ne finira-t-elle pas par perdre définitivement l'illusion du libre arbitre (déjà bien craquelé avec la diffusion de l'athéisme)?

La question est: l'humanité peut-elle survivre à la perte de cette illusion, engloutie par le nihilisme?
Comment survivre au "A quoi bon?"?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
p.pit



Messages : 11
Date d'inscription : 17/01/2013

MessageSujet: Re: La Fin du Libre Arbitre   Sam 27 Avr - 23:08

Sauf erreur de ma part je ne vois pas trop le rapport en Libre Arbitre Athéisme et Nihilisme. Rolling Eyes

Eventuellement Fin du libre Arbitre et Transhumanisme peut être mais il faudrait argumenter ... bounce

A+


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Brainstorm



Messages : 142
Date d'inscription : 03/09/2011

MessageSujet: Re: La Fin du Libre Arbitre   Lun 29 Avr - 10:58

Le libre arbitre, c'est une idée qui a pris son essor en Europe avec le christianisme. Avant lui, on croyait plutôt en un destin tout tracé, et cela n'a pas empêché les civilisations de se faire et de de défaire.

Personnellement, j'associerais plutôt le "a quoi bon ?" à la mortalité de l'"âme", puisque les religions nous vantant l'immortalité de ce qui fait notre essence sont rejetées par l'athéisme. A quoi bon, puisque la seule chose qui restera de moi, c'est un morceau de chair pourri au fond d'un trou ?

Mais bon, d'un côté, le transhumanisme ne signifie pas forcément la fin des religions (je suis certain que des transhumanistes croyants, ça existe), et de l'autre, les athées qui doivent faire avec le "a quoi bon?", cela existe aussi, et ils ne sont pas tous dans un état de dépression et d'inactivité.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eugène



Messages : 122
Date d'inscription : 25/10/2011

MessageSujet: Re: La Fin du Libre Arbitre   Lun 29 Avr - 22:33


L'erreur de base a été de construire toute notre philosophie morale et politique sur ce concept
de libre-arbitre.

J'ai toujours un sentiment de malaise lorsque je lis les thèses des défenseurs du comptabilisme
- l'idée que libre-arbitre et déterminisme universel sont finalement compatibles - car il semble
y avoir chez les philosophes et biologistes (et chez tout le monde en fait) un besoin
irrépressible de verser dans un "naturalisme éthique" (le fait de dériver ses valeurs de vérités
empiriques) fallacieux par essence. Ainsi s'amusent-ils à changer la définition du libre-arbitre
- qui n'a plus beaucoup de sens lorsqu'il n'est plus une notion métaphysique - et font appel à
tout un tas de notions et de résultats pas toujours bien vérifiées issus des neurosciences pour
finalement dire que "ah ouais mais en fait notre cerveau il est comme ci comme ça donc on est
quand même libres" - et se retrouvent du coup bien marron lorsque les connaissances sur lesquelles
ils s'appuient sont invalidées, ce qui arrive très souvent avec le cerveau.

Néanmoins je ne suis pas nihiliste. Je pense simplement qu'il faut arrêter d'associer le couple
liberté/responsabilité qui sont des valeurs morales avec le libre-arbitre qui est une théorie
métaphysique. Autrement la réfutation du second devra entraîner l'abandon des premiers. Je suis
donc compatibilisme à ma manière même si ma position est hétérodoxe.

En revanche pour ce qui est de
la "panique métaphysique" que pourrait entraîner la perte de croyance dans le libre-arbitre là
je n'ai pas de remède miracle. J'ai moi même traversé ça mais finalement c'est passé tout seul.
Faut attendre et s'aérer.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Brainstorm



Messages : 142
Date d'inscription : 03/09/2011

MessageSujet: Re: La Fin du Libre Arbitre   Lun 29 Avr - 23:40

Eugène, tu me fais penser à une phrase que j'ai créée pour définir le destin, à l'usage de ceux qui considèrent que le destin anéantit toute liberté et responsabilité.

La grande majorité, actuellement, voit le destin comme un despote qui nous attache en laisse, et qui tire dessus en criant "Non ! On ne va pas par là, je ne veux pas que tu ailles par là !". Moi, je le personnifie plutôt comme un type qui nous suit et nous dit à chaque carrefour "Tu choisis. Je sais déjà ce que tu vas choisir et quelles seront les conséquences, mais c'est à toi de faire le choix."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eugène



Messages : 122
Date d'inscription : 25/10/2011

MessageSujet: Re: La Fin du Libre Arbitre   Mar 30 Avr - 13:39

Le destin n'est pas le déterminisme. Il y a une notion de cause finale derrière l'idée de destin qu'il n'y a pas avec le déterminisme. De plus j'explique justement dans mon 3ème paragraphe que cette idée n'anéantit pas toute liberté et responsabilité.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Marc



Messages : 1260
Date d'inscription : 05/10/2008
Localisation : Athènes

MessageSujet: Re: La Fin du Libre Arbitre   Jeu 2 Mai - 12:42

Mes deux pennies.

- Bien qu’il m’arrive d’utiliser l’expression « libre arbitre », pour favoriser la communication quand j’ai l’impression que cela veut dire quelque chose pour mon interlocuteur, ou pour un lectorat donné, personnellement, je l’évite le plus possible. Je rejoints donc PLC et Eugène lorsqu’ils qualifient cette idée d’illusion ou de concept métaphysique. D’ailleurs, autant que je sache, ce concept, nous le devons principalement à Saint-Augustin – pas un héraut de la pensée matérialiste celui-là …
Donc, de mon point de vue, la « fin du libre arbitre » n’est pas seulement le futur mais tout autant le présent et le passé de l’humanité.
Par ailleurs, si la question de PLC signifie en fait « la fin de la croyance dans la notion de libre arbitre », alors il ne s’agit que d’une évolution des mentalités et ma réponse à la première question est positive. Mais ceci n’est pas dû au transhumanisme. C’est simplement la conséquence des progrès de la pensée rationnelle.
Par contre, ma réponse à la seconde question était et demeure négative. A mon avis, l’humanité n’a jamais eu besoin de l’illusion du libre arbitre pour éviter le nihilisme. Ce qui se passera peut-être, c’est que, après la phénoménologie, l’existentialisme et d’autres pensées philosophiques, le transhumanisme pourrait aider à ce qu’une telle conception devienne dominante.

- Car en effet, à quoi bon … le libre arbitre ?
A mon avis (mais je ne suis pas tout à fait le seul ;-) ni le déterminisme théorique, ni l’absurdité fondamentale du monde ne font disparaître la possibilité d’un sens et d’un intérêt du monde et de l’existence humaine.
Pour ma part, je me contente très bien d’une petite mixture de Spinoza : « Persévérer dans son être » – et de Sartre : « c’est à l’humain de définir le sens de son existence. » On peut y rajouter une pincée de Héraclite/Nietzsche « Deviens ce que tu es » mais cela revient à peu près au même.

Manque plus qu’à savoir ce que nous sommes et la direction que nous voulons choisir ;-))
Mais en fait, j’ai une petite idée sur la question. Je propose de redire, après tant d’autres, que
1) nous ne sommes jamais qu’une forme du vivant (=> recherche de la perpétuation de supports moléculaires portant l’information même de son principe de perpétuation – ex : l’ADN) ayant atteint
2) un stade d’évolution à partir duquel un système d’information rétroactif nous renseigne sur nous même, sur le monde et surtout nous permet de nous projeter intellectuellement et virtuellement loin dans ce monde, vers le passé comme vers l’avenir. En un mot : la conscience.

En suivant ce raisonnement, j’en arrive à proposer de considérer que le sens de l’humain est principalement de donner les meilleures chances possibles à la perpétuation de l’aventure de la conscience.
Et pour maximiser ces chances, au jour d’aujourd’hui, les conceptions transhumanistes me paraissent les plus adéquates.

- Un dernier mot sur l’idée de déterminisme.
Je pense que tout déterminisme absolu ne peut être que théorique ou métaphysique. En effet, pour savoir déterminer, et encore mieux, pré-déterminer, il faut connaître la totalité des données originelles, à toutes les échelles et de façon diachronique. Or une telle connaissance totalisante – non relative à l’observateur – ne se trouve pas dans le monde. Elle ne peut être que conceptuellement métaphysique, ou divine – ce qui revient au même.
Autrement dit, notre science du réel peut bien progresser sans cesse, elle peut remettre en question nombre de croyances ou même de savoirs trop vite établis comme définitifs, elle n’en épuisera néanmoins jamais le réel (sauf si vous pensez que le réel puisse être fini – mais à mon avis, dans ce cas c’est que vous manquez d’imagination ;-)

A+
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: La Fin du Libre Arbitre   

Revenir en haut Aller en bas
 
La Fin du Libre Arbitre
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» libre... soyons libre
» cca libre debut mars
» DEA libre St Nazaire
» Fin de libre choix d'activité et ACCRE
» autoentrepreneur et libre choix du mode de garde

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Transhumanismes :: Discussions et débats :: Philosophies ; éthiques ; Politiques-
Sauter vers: