AccueilPortailCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion
Rechercher
 
 

Résultats par :
 
Rechercher Recherche avancée
Derniers sujets
» Eglise Futuriste
Jeu 6 Juin - 12:00 par almagor

» Avis de transfert du forum de l'AFT:Technoprog!
Ven 31 Mai - 19:24 par MarcAdmin

» Transfert du forum Technoprog! - nouvelle étape
Ven 31 Mai - 19:20 par MarcAdmin

» Coren
Jeu 23 Mai - 12:56 par Coren

» Bonjour, bonjour
Mer 22 Mai - 17:56 par Spartan

» Rencontre H+ irl Paris 22 mai 2013
Mer 15 Mai - 8:26 par MarcAdmin

» Stimulation Transcranienne électrique
Ven 10 Mai - 0:55 par Spartan

» Textes de Brainstorm
Mar 7 Mai - 4:09 par Brainstorm

» Quel est le 1er transhumain ?
Ven 3 Mai - 22:17 par p.pit

Adhésions
Adhérer à l'association Technoprog!

Partagez | 
 

 Y verrons nous ... la Singularité ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage
lilou



Messages : 106
Date d'inscription : 28/12/2008

MessageSujet: Re: Y verrons nous ... la Singularité ?   Mar 26 Mai - 15:43

Ok, mais lesquels???

Tu imagines un peu ce que l'humanité risquerait à faire cela?Pour que la terre soit "plus agréable"?
Parce que là, on ne parle pas d'absolu, de science, mais d'opinion, ce qui n'a rien à voir.

Imagine : si tout comportement est instinct, et que tout instinct découle(selon une vision matérialiste pure et dur)de la "chimie",du fonctionnement neuronal, alors tout comportement est effectivement modifiable...
Donc, qu'est-ce qu'on retire, qu'est-ce qu'on change, qu'est-ce qu'on garde?
Et là, on est dans l'éthique....
Le mensonge, on le retire? ça fait du tort après tout!
La violence aussi, et l'amour, parfois ça entraine de drôles de réactions, on peut perdre les pédales, donc on le retire?
Les autres sentiments aussi?
Le besoin de domination?
Et à qui on le retire, tout le monde?
Parce que la risque avec ce genre de technique serait de créer une société de "moutons" bien dressés...
Et ce qui te parait mauvais ou nuisible paraitra essentiel à une autre personne, et ainsi de suite pour des milliards d'êtres humains.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gattaca



Messages : 90
Date d'inscription : 05/11/2008

MessageSujet: Re: Y verrons nous ... la Singularité ?   Mar 26 Mai - 18:09

tout instinct découle d'une réaction chimico électronique et donc génétique.

Donc oui cela pourra un jour être modifié.

Ce qui est paradoxal lilou c'est que d'un côté tu dénonces l'humain tel quel parcequ'il avance sans regarder ( dévore tout dans tout les domaines, démographique, économique, technolique ) et d'un autre tu énonces les instincts qui provoquent ce mode de vie.

Moutons ? nous le sommes déjà, des numéros de consommations ou agents économiques bien dressés la preuve nous vivons dans cette société de consommation.

vetements nourritures, voyages loisirs c'est notre société celle là même qui provoque tout ce qui te répugnes.

tout humain sur cette planète a les mêmes "essences" c'est à dire besoin, après ce qui change c'est le mode culturel qui hiérarchise ces besoins.

Mais tout ce qui est nuisible l'est pour l'ensemble et nous les premier dans notre mode de vie.

cf pyramide de maslow cette pyramide est universelle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jack



Messages : 240
Date d'inscription : 27/10/2008

MessageSujet: Re: Y verrons nous ... la Singularité ?   Mar 26 Mai - 18:12

A mon avis, le hic, dans une position telle que "nos instincts sont la source de nos problèmes, supprimons-les", c'est que si on évalue quelque chose comme un problème, c'est en fonction de nos aspirations... dont un bon nombre sont instinctives.

Le jour ou on pourra reconfigurer nos pulsions, je pense que le mieux a faire sera de laisser chaque individu libre de se modifier comme il le souhaite, avec quelques limites : nul ne serait contraint à se modifier, mais une modification qui transforme le sujet en tueur psychopathe, par exemple, serait interdite.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
lilou



Messages : 106
Date d'inscription : 28/12/2008

MessageSujet: Re: Y verrons nous ... la Singularité ?   Mer 27 Mai - 14:57

Gattaca a écrit:
tout instinct découle d'une réaction chimico électronique et donc génétique.

Donc oui cela pourra un jour être modifié.

Ce qui est paradoxal lilou c'est que d'un côté tu dénonces l'humain tel quel parcequ'il avance sans regarder ( dévore tout dans tout les domaines, démographique, économique, technolique ) et d'un autre tu énonces les instincts qui provoquent ce mode de vie.

Moutons ? nous le sommes déjà, des numéros de consommations ou agents économiques bien dressés la preuve nous vivons dans cette société de consommation.

vetements nourritures, voyages loisirs c'est notre société celle là même qui provoque tout ce qui te répugnes.

tout humain sur cette planète a les mêmes "essences" c'est à dire besoin, après ce qui change c'est le mode culturel qui hiérarchise ces besoins.

Mais tout ce qui est nuisible l'est pour l'ensemble et nous les premier dans notre mode de vie.

cf pyramide de maslow cette pyramide est universelle.



On s'est mal compris...à mon humble avis, toutes nos caractéristiques (qu'on estime qu'elles découlent de l'instinct ou non) sont neutres à la base....

Après, c'est ce que tu en fait qui leur donne leur coté productif, bon ou mauvais.

Je schématise, "bon ou mauvais", je sais que c'est plus complexe que cela, et qu'on me dira que rien n'est bon ni mauvais dans l'absolu, mais il me semble que ce sont pourtant là des "valeurs", des conventions inhérentes à nos sociétés...

Par exemple, la sensibilité peut être tour à tour un défaut comme une qualité!
Et un instinct dit "mauvais", ou "nuisible" (comme le besoin de domination) peut être tempéré par un autre comportement (comme l'humilité par exemple, ou notre capacité à raisonner, qui nous permet de réfléchir sur cet instinct et de "l'éviter").

Il n'y a donc pas de contradiction, je crois juste que le problème ET sa solution sont en nous, et que nous n'avons pas necessairement besoin d'éradiquer une partie de nous même pour évoluer!
J'ai peut-être un peu trop foi dans l'humanité....c'est dur d'osciller entre pessimisme et optimisme, de se faire une opinion raisonnable sur ces sujets.....
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Janus



Messages : 143
Date d'inscription : 23/02/2009

MessageSujet: Re: Y verrons nous ... la Singularité ?   Jeu 28 Mai - 1:38

J'ai une vision des choses assez (voire très) proche de celle de Gattaca. Je pense que nous avons eu la chance d'avoir atteint un niveau d'évolution qui nous a muni d'un processus cérébral responsable de notre conscience. Il faut absolument profiter de ce hasard de la nature, qui est en notre faveur, et saisir cette chance en dépassant une fois pour toute la fatalité naturelle. C'est à dire, sortir, devenir complètement indépendant, du cycle naturel des choses. En gros, se "diviniser" (dans le sens antique du terme: Dieux = êtres immortels, raisonnés et ayant, pour fin, leur existence même )

Je crains que la psychose de certains luddites pas encore préparés à ce changement, ou une plus grande horreur (guerre nucléaire...) nous fasse stupidement passer cette chance sous le nez...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
lilou



Messages : 106
Date d'inscription : 28/12/2008

MessageSujet: Re: Y verrons nous ... la Singularité ?   Jeu 28 Mai - 15:02

" la psychose de certains luddites".....Déjà, ça ferme un peu le débat, enfin, on ne peux pas d'un côté vouloir le changement pour l'humanité entière, et de l'autre dire que les opinions d'une partie de cette humanité seraient irrecevables! Pire, découlant d'une maladie mentale!

Car ce qualificatif purement subjectif est à double sens...."ce qui est affirmé sans preuve peux être nié sans preuves"....donc je peux te rétorquer que le transhumanisme n'est que l'expression de la lacheté de l'homme et de sa peur face à ses propres limites, j'aurais tort bien sûr, et la discussion sera au point mort!

Je ne crois pas que l'acceptation sans condition de la technologie, tout comme son rejet sans condition, soit l'effet d'une "psychose"....(terme qui au final tente de décrédibiliser une opinion)

Ensuite, "se diviniser".....brrrrr, ça me fait froid dans le ,dos! Dans l'idéal je me dis que l'immortalité c'est peut-être sympa, mais ma raison sait très bien que c'est un leurre.....que je sais apprécier ma vie parce qu'elle a une mort....(une mort pas super rassurante je l'avoue! Laughing )
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Marc



Messages : 1260
Date d'inscription : 05/10/2008
Localisation : Athènes

MessageSujet: Re: Y verrons nous ... la Singularité ?   Ven 29 Mai - 7:07

Lilou,

Notre ami Janus s'exprime sans doute de manière un peu radicale, mais je ne crois pas qu'il faille prendre ses propos au pied de la lettre.
"Psychose" peut simplement signifier "craintes colllectives en bonne partie irrationnelles".

Quant à "se diviniser", il me semble facile de rappeler qu'il ne s'agit au fond que d'une perspective, inateignable certe (si l'univers est bien infini), mais indispensable à l'humain, perspective après laquelle il court depuis la nuit des temps dans toutes les civilisations …
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
lilou



Messages : 106
Date d'inscription : 28/12/2008

MessageSujet: Re: Y verrons nous ... la Singularité ?   Ven 29 Mai - 11:56

Oui, je comprend le sens qu'il a voulu donner à psychose, mais les mots sont ce qu'ils sont, et je trouve que cette crainte qu'il a voulu dénoncer et qui concerne encore beaucoup d'entre nous "mérite" que l'on s'interroge dessus, tout comme le transhumanisme "mérite" d'entrer dans le débat de nos société...

Ensuite, j'aurais deux questions : Pourquoi ce but n'est-il pas atteignable?Et pourquoi est-il nécessaire à l'homme?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jack



Messages : 240
Date d'inscription : 27/10/2008

MessageSujet: Re: Y verrons nous ... la Singularité ?   Ven 29 Mai - 17:44

Personnellement, j'avoue être trop terre à terre pour poursuivre un but que je sais innatteignable. Je suis "juste" favorable au droit, pour tout individu, de disposer de lui-même comme bon lui semble, et donc, généralement, dans une logique d'amélioration.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Marc



Messages : 1260
Date d'inscription : 05/10/2008
Localisation : Athènes

MessageSujet: Re: Y verrons nous ... la Singularité ?   Sam 30 Mai - 6:36

lilou a écrit:
Oui, je comprend le sens qu'il a voulu donner à psychose, mais les mots sont ce qu'ils sont, et je trouve que cette crainte qu'il a voulu dénoncer et qui concerne encore beaucoup d'entre nous "mérite" que l'on s'interroge dessus, tout comme le transhumanisme "mérite" d'entrer dans le débat de nos société...
Sans aucun doute. Cette crainte, à mon avis, relève justement de tes questions suivantes. Pourquoi nous soucions-nous tant de l'avenir de l'espèce humaine ?

Citation :
Ensuite, j'aurais deux questions : Pourquoi ce but n'est-il pas atteignable?Et pourquoi est-il nécessaire à l'homme?
Voilà qui nous ramène à la question initiale de Narcis sur ce fil, qui partait de la lecture de Kurzweil "Serons-nous immortel ?"

Kurzweil (d'après ce que j'ai lu de Humanity 2.0) ne répond pas exactement oui, mais en avance l'hypothèse.

Pour ma part je dis : dans un univers infini et une durée infinie, un être ou une communauté d'êtres conscients dépendants d'un support matériel (aujourd'hui l'humanité dépendant du corps humain et de la planète Terre ; après après après demain une méga conscience téléchargée dominant une ou plusieurs galaxies si vous voulez …) risque bien d'être toujours sous la menace de sa disparition.
Car, dans un univers infini en temps et en espace, vous avez beau être toujours plus gros, puissant et maître de votre "nature" et de votre environnement, il existe toujours quelque chose qui vous échappe, là bas, plus loin, encore invisble, et qui, comme tout ce qui demeure inconnu, menace Twisted Evil

Donc, pour toucher à l'immortalité, il faudrait je crois beaucoup plus qu'une Singularité à la Kurzweil. Il faudrait atteindre un point Oméga à la saint Teilhard de Chardin, c'est à dire une Conscience entièrement détachée du matériel. Mais là, on tombe dans de la métaphysique religieuse pure et, personnellement, je dis : je n'y crois pas!

Donc, pas d'immortalité absolue :-(
Il demeurera probablement le risque d'un vilain accident :-((

Mais est-ce si grave que cela :-)
Cela empêche-t-il de poursuivre la quête de la pierre philosophale ? de l'immortalité ?

Je ne le crois pas, grace à deux ou trois bricoles que l'on peut dénicher dans la pensée occidentale/Philosophie par exemple :
Socrate/Platon : Connais-toi toi même
Pico della Mirandola : L'homme est ce qu'il se fait
Spinoza : Il faut persévérer dans son être


Bon, j'arrète là, parce que le message risque de devenir un peu long et on a pas l'éternité devant nous … No
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
lilou



Messages : 106
Date d'inscription : 28/12/2008

MessageSujet: Re: Y verrons nous ... la Singularité ?   Sam 30 Mai - 16:34

Pourquoi cette petite mine triste? Sad on a pas besoin d'avoir l'éternité devant nous! Very Happy Comme tu le dis, c'est pas si grave que cela!

En fait, ce qui me "gène" dans cette perception, c'est qu'elle nous place sans cesse dans le danger imminent, elle place l'homme dans un statut de dominé (jusque là, je suis assez d'accord), et propose donc en "remède" une course toujours plus effrénée vers l'immortalité, vers l'absence de douleurs, de handicaps, de maladies, de contraintes etc.....

Je suis d'accord, nous sommes, au même titre que le reste du vivant, fragiles....Mais il me semble qu'a ce niveau là, on a déjà fait énormément de progrès (progrès qu'on refuse de partager la plupart du temps, et dont très peu de personnes bénéficient au final), et qu'il faudra bien à un moment donner qu'on se raisonne, qu'on tente de comprendre cette pulsion qui se trouve en nous, là se trouve à mon avis la "vrai" évolution de l'être humain...Pourquoi cette course vers l'immortalité?

Car finalement, ok on a tous peur de la mort, c'est normal, alors quoi?
Doit-on continuer à vivre dans cette peur, ou tenter de ne plus avoir peur?

En cherchant l'immortalité, la perfection, la divinisation, on répond à une pulpsion de peur, tout comme le fumeur, lorsqu'il n'a pas de cigarettes, croit que la seule solution qu'il a devant lui c'est d'en trouver le plus vite possible (dieu sait de quoi je parle! silent )....
Ainsi, l'homme a tendance à croire que la seule façon d'échapper à cette peur qui l'emprisonne (combien de personnes ne ressemblent plus à rien passer la soixantaine, à cause de moult opération esthétiques?) c'est d'échapper à la mort, par tout les moyens....
Fuir l'objet de sa peur....

Donc ok, technologiquement on évolue sur ce plan là, mais la réelle évolution, le réel changement, ne serait-ce pas de se libérer de cette peur ancestrale sans avoir à éradiquer la mort?De cesser de désirer l'immortalité?(de l'homme, pas de sa civilisation, quoi que!)
Personnellement, la vieillesse me semble loin, loin devant moi, mais je sais que le jour où ma peur deviendra trop forte, je préfèrerais investir dans un bon psy, des méthodes de relaxation et beaucoup de réflexion plutôt que dans une nouvelle technologie ou un chirurgien qui finalement, tout comme le paquet de cigarette calme le fumeur pour mieux entretenir son manque, ne ferait qu'entretenir cette peur-là.

Ensuite, sur Spinoza, je crois qu'il a entièrement d'accord, on le sait tous!
L'homme veux persévérer dans son être (sauf exceptions) , mais qu'adviendra-t-il le jour où ce but sera presque atteint?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
+Technophile+



Messages : 64
Date d'inscription : 14/11/2008

MessageSujet: Re: Y verrons nous ... la Singularité ?   Dim 31 Mai - 9:22

lilou a écrit : "En cherchant l'immortalité, la perfection, la divinisation, on répond à une pulpsion de peur"

Je ne suis pas d'accords avec toi, je n'ai jamais eu peut de la mort
(étant plus jeune, j'ai déjà fait plusieurs tentative de suicide, je voulais mourir a l'époque)
et pourtant, je suis a la recherche de l'immortalité.
Je veut pouvoir vivre autant de temps que je le souhaite, et je veut être
la seul personne qui mettrai fin a mes jours, lorsque j'aurai estimé avoir assez vécu.
la vie est courte, très courte, et même en remplissant bien une vie certaine personne
ne pourront jamais faire tout ce qu'il voudrai faire en une vie.
Si je le pouvais, si j'aurai le temps, il existe une multitude de chose, une quantité
inimaginable de savoir que j'aimerai acquérir.

je pense qu'il y a certaine chose sur lesquelles il ne faut pas philosopher,
je suis pour un développement sans limite des nouvelles technologie, je suis pour
la recherche de la perfection, et je suis pour la découverte de nouvelle technologie.

qu'importe les leçon de morale, l'homme n'est rien sans la technologie,
et je pense que l'avenir nous réserve des merveilles si nous parvenons a développé
plus encore les technologie actuel.

Aussi, je pense qu'il ne faut pas freiner les recherches sur l'immortalité
uniquement par ce que cela entrainerai des conséquence divers et varié
(par exemple, la surpopulation, l'usage par les criminel de la technologie, etc...)
je pense que tout problème a une solution, et qu'il suffit d'y réfléchir pour que l'on
puisse développer les technologies sans causer de problème.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
lilou



Messages : 106
Date d'inscription : 28/12/2008

MessageSujet: Re: Y verrons nous ... la Singularité ?   Dim 31 Mai - 23:00

Citation :
Je veut pouvoir vivre autant de temps que je le souhaite, et je veut être
la seul personne qui mettrai fin a mes jours, lorsque j'aurai estimé avoir assez vécu.
la vie est courte, très courte, et même en remplissant bien une vie certaine personne
ne pourront jamais faire tout ce qu'il voudrai faire en une vie.
Si je le pouvais, si j'aurai le temps, il existe une multitude de chose, une quantité
inimaginable de savoir que j'aimerai acquérir.


Euh.....donc tu ne veux pas mourir, comme nous tous! J'appelle ça : avoir peur de la mort!
C'est exactement ce que tu décris : ne pas avoir assez de temps, la vie est courte, trop courte etc....Tu ne veux pas voir ta vie s'arrêter du jour au lendemain, c'est normal!
Si tu n'as pas du tout peur, je veux bien connaitre ton "truc", parce que moi perso ça m'enchante pas de savoir que je n'aurais pas le temps!

Et je ne crois pas que quelqu'un qui veuille se suicider n'a pas peur de la mort, disons qu'il a plus peur de la vie que de la mort, mais ce n'est qu'une interprétation personnelle!



Citation :
je pense qu'il y a certaine chose sur lesquelles il ne faut pas philosopher,
je suis pour un développement sans limite des nouvelles technologie, je suis pour
la recherche de la perfection, et je suis pour la découverte de nouvelle technologie.

qu'importe les leçon de morale, l'homme n'est rien sans la technologie,
et je pense que l'avenir nous réserve des merveilles si nous parvenons a développé
plus encore les technologie actuel.

Aussi, je pense qu'il ne faut pas freiner les recherches sur l'immortalité
uniquement par ce que cela entrainerai des conséquence divers et varié
(par exemple, la surpopulation, l'usage par les criminel de la technologie, etc...)
je pense que tout problème a une solution, et qu'il suffit d'y réfléchir pour que l'on
puisse développer les technologies sans causer de problème.


Exactement le discours qui fait froid dans le dos....

A quoi bon réfléchir, philosopher sur le sujet?
Tu ne vois pas l'importance de ce débat? A quel point il est essentiel de savoir où l'on va?
On ne peux pas imposer aux gens la technologie, et après leur dire que c'est pour leur bien, alors qu'on a pas réfléchis et qu'on ne c'est pas concerter avec les gens.
Les "leçons de morale", le fait de "philosopher", sont des choses nécessaires, tout le temps à mon avis.
Et ce que tu nommes "conséquences diverses et variées" concerne des personnes humaines, le principe de la démocratie et de la morale veux que l'on n'accepte jamais de faire souffrir une partie de la population, même si cela doit contribuer à un but que l'on juge "noble", car dés lors que l'on emploierait cette méthode, l'objectif perdrait toute noblesse.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
lip69



Messages : 79
Date d'inscription : 20/03/2009

MessageSujet: Re: Y verrons nous ... la Singularité ?   Lun 22 Juin - 1:49

lilou a écrit:
A quoi bon réfléchir, philosopher sur le sujet?
Tu ne vois pas l'importance de ce débat? A quel point il est essentiel de savoir où l'on va?
Oui, il est essentiel de savoir où chacun veux aller. Et l'abolition d'une limite de temps naturelle à la vie humaine est surtout question personnelle. De la même manière, il faudrait réfléchir sur le fait qu'il est imposé par certains personnes le fait de rester à un état naturel menant à une dégénérescence et une mort rapide d'un etre humain.


lilou a écrit:
On ne peux pas imposer aux gens la technologie, et après leur dire que c'est pour leur bien, alors qu'on a pas réfléchis et qu'on ne c'est pas concerter avec les gens.
Les "leçons de morale", le fait de "philosopher", sont des choses nécessaires, tout le temps à mon avis.
C'est pour celà que le transhumanisme ne pourra pas éviter phjilosophie ET politique pour permettre à ceux qui le souhaitent d'aller vers le H+ et les autres de continuer à vivre "à l'ancienne".


lilou a écrit:
Et ce que tu nommes "conséquences diverses et variées" concerne des personnes humaines, le principe de la démocratie et de la morale veux que l'on n'accepte jamais de faire souffrir une partie de la population, même si cela doit contribuer à un but que l'on juge "noble", car dés lors que l'on emploierait cette méthode, l'objectif perdrait toute noblesse.
Alors pourquoi nous imposent-on aussi des lois de bio-éthique tellement empreintes de monothéisme qu'elles en sont castratrices pour la science sans une réflexion autre que par son prisme sous-jacent ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
lip69



Messages : 79
Date d'inscription : 20/03/2009

MessageSujet: Re: Y verrons nous ... la Singularité ?   Lun 22 Juin - 1:55

+Technophile+ a écrit:
je pense qu'il y a certaine chose sur lesquelles il ne faut pas philosopher,
je suis pour un développement sans limite des nouvelles technologie, je suis pour
la recherche de la perfection, et je suis pour la découverte de nouvelle technologie.
Sans la conscience et la liberté d'action l'homme n'est rien. La technologie n'est qu'un outil !
Une confiance aussi aveugle dans la technologie est la raison pour laquelle la population non-technophile est aussi défiante à ce que la technologie évolue entre les mains d'apprentis-sorcier inconséquents...


+Technophile+ a écrit:
qu'importe les leçon de morale, l'homme n'est rien sans la technologie,
et je pense que l'avenir nous réserve des merveilles si nous parvenons a développé
plus encore les technologie actuel.
Mais sans réflexion, la technologie mal utilisée ou utilisée à mauvais escient peut mener à la mort ultime de la même manière que le refus de la technologie : la mort de l'humanité !!! No
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
+Technophile+



Messages : 64
Date d'inscription : 14/11/2008

MessageSujet: Re: Y verrons nous ... la Singularité ?   Mar 23 Juin - 21:58

C'est vrai, mais je ne veut pas que l'évolution de la technologie soit freiné a cause
de crainte non-fondé.

Et je ne dit pas qu'il ne faut pas utiliser la technologie a mauvais escient.
C'est sure que mettre la technologie entre les mains d'un régime dangereux(le régime iranien, par exemple)peut nous faire courir de gros risque.

Je suis simplement pour une évolution sans limite, mais contrôlé, de toute les technologie.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
lilou



Messages : 106
Date d'inscription : 28/12/2008

MessageSujet: Re: Y verrons nous ... la Singularité ?   Mer 24 Juin - 20:25

lip69 a écrit:
lilou a écrit:
A quoi bon réfléchir, philosopher sur le sujet?
Tu ne vois pas l'importance de ce débat? A quel point il est essentiel de savoir où l'on va?
Oui, il est essentiel de savoir où chacun veux aller. Et l'abolition d'une limite de temps naturelle à la vie humaine est surtout question personnelle. De la même manière, il faudrait réfléchir sur le fait qu'il est imposé par certains personnes le fait de rester à un état naturel menant à une dégénérescence et une mort rapide d'un etre humain.


lilou a écrit:
On ne peux pas imposer aux gens la technologie, et après leur dire que c'est pour leur bien, alors qu'on a pas réfléchis et qu'on ne c'est pas concerter avec les gens.
Les "leçons de morale", le fait de "philosopher", sont des choses nécessaires, tout le temps à mon avis.
C'est pour celà que le transhumanisme ne pourra pas éviter phjilosophie ET politique pour permettre à ceux qui le souhaitent d'aller vers le H+ et les autres de continuer à vivre "à l'ancienne".


lilou a écrit:
Et ce que tu nommes "conséquences diverses et variées" concerne des personnes humaines, le principe de la démocratie et de la morale veux que l'on n'accepte jamais de faire souffrir une partie de la population, même si cela doit contribuer à un but que l'on juge "noble", car dés lors que l'on emploierait cette méthode, l'objectif perdrait toute noblesse.
Alors pourquoi nous imposent-on aussi des lois de bio-éthique tellement empreintes de monothéisme qu'elles en sont castratrices pour la science sans une réflexion autre que par son prisme sous-jacent ?


Personne n'impose de "rester à un état naturel menant à une dégénérescence et une mort rapide d'un etre humain." !!
Les technologies qui consisteraient à allonger notre durée de vies sont encore à un stade "embryonnaire", donc pas applicables de toute façon!

Ensuite, que je sache, les lois sur la bio-éthique ne risquent en aucune façon de mettre la vie de quiconque en danger!
Elles ne risquent pas d'empêcher l'évolution de la technologie non plus!
Elles sont un garde-fou nécessaire, elles protègent des dérives, posent des questions utiles, amènent des débats, et évitent un empressement irréfléchi!

tu ne peux pas d'un côté vouloir de la réflexion, de la philosophie, de la politique, et de l'autre critiquer les lois et débats sur l'éthique de ces technologies....
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
lip69



Messages : 79
Date d'inscription : 20/03/2009

MessageSujet: Re: Y verrons nous ... la Singularité ?   Mer 24 Juin - 22:19

lilou a écrit:
Personne n'impose de "rester à un état naturel menant à une dégénérescence et une mort rapide d'un etre humain." !!
Si, de par la mise en place d'un système dont la perspective de la majorité est le salut dans un paradis supposé et où la majorité de l'énergie de travail ne sert qu'à reproduire des recettes économiques éculées mais rémunératrices pour une minorité qui laisse miroiter que les producteurs peuvent en avoir autant s'ils sont aussi sans scrupules qu'eux...où est la place de la recherche sur le prolongement de la vie humaine ?
Sa place est limitée, trés limitée ! Il vaut mieux mettre des milliers de fois plus d'énergie à créer des cosmétiques pour cacher la misère du temps qui passe, continuer l'illusion plutot que de créer du réel...

lilou a écrit:
Les technologies qui consisteraient à allonger notre durée de vies sont encore à un stade "embryonnaire", donc pas applicables de toute façon!
Oui, justement parce que l'énergie employée à celà est limitée par des choix politiques avec une vue à court terme.


lilou a écrit:
Ensuite, que je sache, les lois sur la bio-éthique ne risquent en aucune façon de mettre la vie de quiconque en danger!
Si, en étant trop limitatives, la recherche avance au ralenti voire n'explore pas certaines voies et pendant ce temps, beaucoup de gens continue à mourrir ou à souffrir à cause du retard de l'arrivée de solutions concrétes.


lilou a écrit:
Elles ne risquent pas d'empêcher l'évolution de la technologie non plus!
Non, pas l'évolution. Ces lois canalisent, telles qu'elles sont édictées aujourd'hui, dans un sens qui convient à la bienséance des dictats des dogmes religieux essentiellement. Il suffit de les analyser les unes aprés les autres.
Bon, tout n'est pas à jeter, bien sur, mais la recherche sur l'embryon interdite, ça me fait bien rire. Si c'est pas des interdits d'origine religieuse ça !


lilou a écrit:
Elles sont un garde-fou nécessaire, elles protègent des dérives, posent des questions utiles, amènent des débats, et évitent un empressement irréfléchi!
Je n'ai pas dit qu'il ne fallait pas de débat, mais ceux qui sont autorisés à participer à ce débat sont triés sur le volet pour leur conformise, il semlblerait, meme si ce n'est pas dit. Il faut que ça rentre dans le cadre de la "culture judéo-chretienne" !!!


lilou a écrit:
tu ne peux pas d'un côté vouloir de la réflexion, de la philosophie, de la politique, et de l'autre critiquer les lois et débats sur l'éthique de ces technologies....
Critiquer des lois, c'est essayer de participer au débat. Une loi n'est pas forcément juste !!!
Et justement, je trouve que le débat sur les lois bio-éthiques est bien trop fermé.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
lip69



Messages : 79
Date d'inscription : 20/03/2009

MessageSujet: Re: Y verrons nous ... la Singularité ?   Mer 24 Juin - 22:22

+Technophile+ a écrit:
Je suis simplement pour une évolution sans limite, mais contrôlé, de toute les technologie.
Controlé par qui ? Là est le soucis.
Tout système standardisant éradique forcément beaucoup de possibilité et ne contente qu'une minorité.
Et une évolution sans limite : es-tu sur que celà te rendrais heureux ?
Le bonheur est-il seulement dans la technologie ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
+Technophile+



Messages : 64
Date d'inscription : 14/11/2008

MessageSujet: Re: Y verrons nous ... la Singularité ?   Mer 24 Juin - 22:42

Le bonheur est-il seulement dans la technologie ?

Moi je ne vis que par et pour la technologie, la technologie est mon seul bonheur dans la vie.
Et je suis près a consacré ma vie a l'évolution de la technologie.
Je dirai même que la technologie est mon unique raison de vivre...
Mon désir le plus chère serai de vivre dans un monde a la Ghost In The Shell(excellent manga d'ailleurs) ou a la Matrix.

Et une évolution sans limite : es-tu sur que celà te rendrais heureux ?

Tu ne peut pas savoir a quel point Smile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gattaca



Messages : 90
Date d'inscription : 05/11/2008

MessageSujet: Re: Y verrons nous ... la Singularité ?   Mer 1 Juil - 2:53

Un jour la fracture se fera entre les humains et humains modifiés libre à chacun de participer ou pas, mon choix est fait mais en aucun cas les humains auront leur mot à dire concernant les projets des humains modifiés comme les humains modifiés n'auront aucune possibilité d'intervenir dans les besoins des humains nons modifiés que l'entente soit bilatérale.

Il y à les sceptiques et ceux qui voudront participer à ce projet biologique et biomécanique.

Pour cette raison les objectifs divergeront par la suite c'est inéluctable humains modifiés projetteront sur un plus long terme du fait de nos attributs qu'un humain ne pourra consentir comme le dis Lip69.

La vision mercantile court terme disparaitra tôt ou tard ce sera d'autres besoins qui alimenteront le désir d'évolution face à un environnement de plus en plus nocif pour nous.

La peur de mourir est je pense plus puissant que l'envie d'être riche.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jack



Messages : 240
Date d'inscription : 27/10/2008

MessageSujet: Re: Y verrons nous ... la Singularité ?   Lun 13 Juil - 14:18

Il faut aussi envisager qu'avec le temps, certaines modifications deviendront banales, et ne seront plus considérées comme "significatives", alors qu'actuellement, elles le seraient.

Autrement dit, je pense qu'un jour, on arrivera à une situation où même ceux qui se considèreront comme des "humains à l'ancienne", n'ayant aucune modification significative selon eux, seraient des humains modifiés de notre point de vue.

Donc la question de la "fracture" entre modifiés et non-modifiés sera probablement plus complexe qu'on ne s'y attend...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
lilou



Messages : 106
Date d'inscription : 28/12/2008

MessageSujet: Re: Y verrons nous ... la Singularité ?   Sam 18 Juil - 13:09

Krôgg a écrit:


Autrement dit, je pense qu'un jour, on arrivera à une situation où même ceux qui se considèreront comme des "humains à l'ancienne", n'ayant aucune modification significative selon eux, seraient des humains modifiés de notre point de vue.



Tu veux dire, un peu comme l'agriculture "pas naturelle" qui est devenue l'agriculture "normale", alors que l'agriculture "naturelle" est devenue à part, "bio" ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
+Technophile+



Messages : 64
Date d'inscription : 14/11/2008

MessageSujet: Re: Y verrons nous ... la Singularité ?   Dim 19 Juil - 2:49

Oui, je pense que c'est ce qu'a voulus dire Krôgg.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jack



Messages : 240
Date d'inscription : 27/10/2008

MessageSujet: Re: Y verrons nous ... la Singularité ?   Dim 19 Juil - 16:51

Je dirais plutôt, comme l'agriculture bio, qui se croit naturelle, alors que les espèces utilisées sont domestiques, et donc, en fin de compte, artificielles.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Y verrons nous ... la Singularité ?   Aujourd'hui à 11:11

Revenir en haut Aller en bas
 
Y verrons nous ... la Singularité ?
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
 Sujets similaires
-
» réponse apportée à une "brebis égarée" qui nous a contacté en MP, revenue depuis dans le droit chemin ...
» Que nous réserve cette nouvelle année ?
» Bonjour! je nous présente moi et mon projet! :)
» Lecture....bien de chez nous....
» Singularité kabyle et mythe kabyle6 et fin

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Transhumanismes :: Discussions et débats :: Philosophies ; éthiques ; Politiques-
Sauter vers: