AccueilPortailCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion
Rechercher
 
 

Résultats par :
 
Rechercher Recherche avancée
Derniers sujets
» Eglise Futuriste
Jeu 6 Juin - 12:00 par almagor

» Avis de transfert du forum de l'AFT:Technoprog!
Ven 31 Mai - 19:24 par MarcAdmin

» Transfert du forum Technoprog! - nouvelle étape
Ven 31 Mai - 19:20 par MarcAdmin

» Coren
Jeu 23 Mai - 12:56 par Coren

» Bonjour, bonjour
Mer 22 Mai - 17:56 par Spartan

» Rencontre H+ irl Paris 22 mai 2013
Mer 15 Mai - 8:26 par MarcAdmin

» Stimulation Transcranienne électrique
Ven 10 Mai - 0:55 par Spartan

» Textes de Brainstorm
Mar 7 Mai - 4:09 par Brainstorm

» Quel est le 1er transhumain ?
Ven 3 Mai - 22:17 par p.pit

Adhésions
Adhérer à l'association Technoprog!
anipassion.com
Partagez | 
 

 nihilisme morale et IA

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
dionisos



Messages : 3
Date d'inscription : 23/10/2012

MessageSujet: nihilisme morale et IA   Mar 23 Oct - 14:45

Tout d’abors bonjour à tous, je viens de m’inscrire ici.

Donc voilà, en tombant sur ce site, je ne peux m’empécher de remarquer que plusieurs personnes voudraient laisser une liberté total à l’IA, c’est à dire ne lui donner aucun objectif pour ne pas la limiter.

Pour ma part, je suis persuadé que la question du bien et du mal (qui est de l’ordre des objectifs), et la question du faux et du vrai (qui est de l’ordre de la réalité), sont deux choses bien distincts.
Si jamais l’intelligence permet de distinguer le vrai du faux, il en est tout autre du bien et du mal, tout simplement car la morale n’a rien d’universelle, l’univers est amorale, et n’a pas de finalité.
Pour le dire de manière encore plus générale, un objectif est obligatoirement subjectif, l’on ne peut donc pas le déduire, dans ses bases, par l’unique raison.

Autrement dit, je partage la thèse du nihilisme morale.

En conséquence, l’on est forcé de donner des objectifs, et donc notre morale, à l’IA.
Il s’en suit une situation complexe, car si l’on ne donne pas nos objectifs les plus profonds du premier coup, il pourrait être très difficile de faire machine arrière.

Pour ma part, je pense que mes objectifs les plus profonds sont très proche de l’utilitarisme négatif, et j’espère qu’ils sont partagé. (ce qui est possible, car tout les humains sont relativement proche dans leurs fondements).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Marc



Messages : 1260
Date d'inscription : 05/10/2008
Localisation : Athènes

MessageSujet: Re: nihilisme morale et IA   Mer 24 Oct - 9:33

Bonjour Dyonisos et bienvenue,
wikipédia a écrit:
Utilitarisme négatif

Comme le souligne John Stuart Mill, il y a deux fins que la doctrine demande de poursuivre:

1. la maximisation du bien-être
2. la minimisation de la souffrance

L'utilitarisme négatif propose de poursuivre uniquement la seconde. Il implique de tenir compte du bien-être des individus seulement lorsque celui-ci est négatif, c'est-à-dire qu'il est un mal-être. Le but fondamental est de minimiser la souffrance; le bonheur, par contre, ne compte pas, ou en tout cas pas sur la même balance. On pourra infliger (ou laisser subsister) une souffrance pour pouvoir en soulager une autre, plus grande; mais on ne pourra le faire pour pouvoir créer un bonheur aussi grand soit-il.
A mon avis, la recherche du bonheur du plus grand nombre doit faire attention d'inclure le soucis de la préservation de l'existence du plus grand nombre. En effet, à ne regarder que l'obtention d'un bonheur à court ou moyen terme, on court le risque de payer, comme prix de ce bonheur, la souffrance et la mort.

A+
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
dionisos



Messages : 3
Date d'inscription : 23/10/2012

MessageSujet: Re: nihilisme morale et IA   Mer 24 Oct - 16:03

Tout à fait, mais l’utilitariste considère autant le bonheur des futurs générations que des présentes, on est donc dans du très long terme.

Pour le reste, tu as quasiment montré que le bonheur nécessitait la préservation, la préservation devient donc un moyen, du point de vu utilitariste.

Mais il n’est ni nécessaire, ni bénéfique de la considérer comme une finalité.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: nihilisme morale et IA   Aujourd'hui à 1:13

Revenir en haut Aller en bas
 
nihilisme morale et IA
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Morale et Civisme...
» Besoin d'aide morale, je craque...
» LA CRISE MORALE.
» MORALITÉ!!( blague)
» huet : permis de visite /enquète de moralité

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Transhumanismes :: Discussions et débats :: Philosophies ; éthiques ; Politiques-
Sauter vers: