AccueilPortailCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion
Rechercher
 
 

Résultats par :
 
Rechercher Recherche avancée
Derniers sujets
» Eglise Futuriste
Jeu 6 Juin - 12:00 par almagor

» Avis de transfert du forum de l'AFT:Technoprog!
Ven 31 Mai - 19:24 par MarcAdmin

» Transfert du forum Technoprog! - nouvelle étape
Ven 31 Mai - 19:20 par MarcAdmin

» Coren
Jeu 23 Mai - 12:56 par Coren

» Bonjour, bonjour
Mer 22 Mai - 17:56 par Spartan

» Rencontre H+ irl Paris 22 mai 2013
Mer 15 Mai - 8:26 par MarcAdmin

» Stimulation Transcranienne électrique
Ven 10 Mai - 0:55 par Spartan

» Textes de Brainstorm
Mar 7 Mai - 4:09 par Brainstorm

» Quel est le 1er transhumain ?
Ven 3 Mai - 22:17 par p.pit

Adhésions
Adhérer à l'association Technoprog!

Partagez | 
 

 Quel avenir pour le transhumanisme?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Cybranphilby



Messages : 2
Date d'inscription : 10/02/2009

MessageSujet: Quel avenir pour le transhumanisme?   Mar 10 Fév - 15:33

Intervenant dans ce forum, je suis nécessairement intéressé par le transhumanisme, les concepts de singularité de convergence etc.
Mais je déplore la méfiance voir la véhémence d'une grande partie de la population pour les nouvelles technologies. Le mythe de Frankestein a produit dans l'inconscient collectif une peur panique de la révolution technologique et de l'intervention de la science sur le corps humain. Hors si nous voulons aujourd'hui promouvoir un nouveau type d'évolution où l'homme intègre ses créations technique à lui même; il faut dés aujourd'hui définir une campagne d'information.
J'ai pu voir de nombreuses pancartes appelant à manifester contre les nano-technologies, mais je n'ai jamais vu des affiches qui au contraire appel à venir discuter des possibilités (notamment dans le domaine de la médecine) qu'offre la nano.
Nous pourrions produire des articles dans ce site ou nous expliquerions en quoi la complexité sans cesse croissante de notre société ne peu être appréhender par des cerveaux de chasseurs cueilleurs.
Faire l'inventaire d'œuvres artistiques (Romans, films, séries, jeux videos etc.) qui présentent la convergence homme/technologie comme autre chose que le péché d'hybris.
Enfin, si nous allons vers la création d'une association, nous pouvons dés maintenant penser à nos activités futur pour démystifier la science et combattre le retour de la pensée magique/mystique représenter par harry potter, la voyance par téléphone, le seigneur des annaux et j'en passe.
Ce retour prouve encore selon moi que face à la complexité de notre société l'esprit humain primitif acculé à ses limites, retourne vers ses fondements.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Marc



Messages : 1260
Date d'inscription : 05/10/2008
Localisation : Athènes

MessageSujet: Re: Quel avenir pour le transhumanisme?   Mer 11 Fév - 11:43

Bienvenu,

Si tu as fait le tour du site, du blog et du forum, tu as pu vérifier que les espaces existent pour éditer articles, inventaires d’œuvres d’art ou réflexion sur la mise en route d’une asso. 1901. Je t’invite aussi à t’inscrire sur la Yahoo ! MailList par laquelle passent encore d’autres informations.
N’hésite surtout pas à participer et à publier.

Pour ce qui est de « définir une campagne d’information », toutes les idées sont bonnes à prendre. Que te proposes-tu d’entreprendre ?

NB : A partir du 16 février, devrait être ouvert un site mis en place par le gouvernement dans le cadre du débat préalable à la révision des lois de bioéthique.http://www.etatsgenerauxdelabioethique.fr/
Il me semble que nous pourrons essayer d’être fortement présent sur ce site et dans ce débat en général. C’est une occasion assez exceptionnelle (1 fois chaque 4 ou 5 ans) de faire valoir les points de vue H+.

Autre remarque : Face aux peurs bioluddites, je ne pense pas qu’il suffise d’informer. Je crois qu’il faut procéder par interrogations ouvertes, inviter les gens à se saisir des questionnements, leur montrer que nous sommes ouverts, conscients et soucieux des risques inhérents à toute nouvelle technologie.
Pour ma part, je vais même plus loin. Face aux approches fermées, parfois influencées par des conceptions religieuses même radicales, je pense qu’il est toujours possible de tenter un dialogue. Je doute au contraire que nous fassions changer les tenants de ces positions en les « combattant ».

A+
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cybranphilby



Messages : 2
Date d'inscription : 10/02/2009

MessageSujet: Re: Quel avenir pour le transhumanisme?   Mer 11 Fév - 18:13

Merci de m'accueillir et de répondre si rapidement.
Je viens effectivement d'arriver et j'avoue ne pas avoir encore visité tout le contenu du site, je vais m'y atteler de suite.

Pour ce qui est de la manière de communiquer et de mon utilisation du terme "combattre" je n'entendais pas par la quelque chose de profondément agressif, mais plutôt à une "joute" courtoise comme une partie d'échec.
En effet, même si j'admire ceux qui utilise la "maïeutique", j'ai de nombreuses fois constaté que pour communiquer une idée atypique il fallait plus faire appel à l'imaginaire qu'à la réflexion.
Je pense que pour désamorcer l'appréhension autour des idées transhumanistes, il faut développer un terreau propice à cela. Produire des récits d'anticipations, des fictions axé hard science fiction qui présentent un monde ou la technologie liée à l'homme n'entraine pas nécessairement la servitude, la souffrance etc...

J'entend bien que cela ressemble à de la propagande. Je dirais plutôt que tout grand mouvement d'idée doit se forger un espace dans l'imaginaire, si il veux espérer un jour éclore dans le réel.
Aujourd'hui l'espace imaginaire du transhumaniste est composé de dictature eugéniste, de guerre d' IA se soulevant contre leurs créateurs etc.
Il serait souhaitable d'équilibrer les choses en présentant autres choses que les mauvaises possibilité de la démarche H+.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Marc



Messages : 1260
Date d'inscription : 05/10/2008
Localisation : Athènes

MessageSujet: Re: Quel avenir pour le transhumanisme?   Mer 11 Fév - 18:48

Cybranphilby a écrit:

Je pense que pour désamorcer l'appréhension autour des idées transhumanistes, il faut développer un terreau propice à cela. Produire des récits d'anticipations, des fictions axé hard science fiction qui présentent un monde ou la technologie liée à l'homme n'entraine pas nécessairement la servitude, la souffrance etc...

J'entend bien que cela ressemble à de la propagande. Je dirais plutôt que tout grand mouvement d'idée doit se forger un espace dans l'imaginaire, si il veux espérer un jour éclore dans le réel.
Aujourd'hui l'espace imaginaire du transhumaniste est composé de dictature eugéniste, de guerre d' IA se soulevant contre leurs créateurs etc.
Il serait souhaitable d'équilibrer les choses en présentant autres choses que les mauvaises possibilité de la démarche H+.

Very Happy ++
Même longueur d'onde !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gattaca



Messages : 90
Date d'inscription : 05/11/2008

MessageSujet: Re: Quel avenir pour le transhumanisme?   Lun 23 Fév - 1:53

Par rapport au titre : quel avenir pour le transhumanisme ?

Je répondrais son avenir est déjà tracé le plus difficile est de faire accepter de manière éthique et moral cette évolution indispensable pour notre espèce. ( la Terre n'est pas éternelle )

J'ai déjà amorcer des conversations avec des personnes ( au hasard )et ce qu'il en ressort est une inquiétude fondée sur la compétitivité, peur qu'une autre espèce soit plus performante.

Sans doute cela est du à un ethnocentrisme ancré par les religions pendants des millénaires ?

Les films ont malheureusement écorné l'image d'un transhumanisme utile pour l'ensemble et bien entendu beaucoup ont associé l'humain comme bétail de consommation soumis à une élite technocrate.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jack



Messages : 240
Date d'inscription : 27/10/2008

MessageSujet: Re: Quel avenir pour le transhumanisme?   Mar 24 Fév - 15:49

Je suis d'accord pour discuter aussi longtemps que possible, mais j'ai quand même un certain pessimisme à ce niveau. J'ai fait une partie de ma scolarité en établissement catho, et ça m'a fait constater que sous certaines conditions, des gens à priori normaux peuvent devenir absolument imperméables à toute forme d'argumentation.

Bref, tout ça pour dire qu'à mon avis, on ne peut pas envisager de discussion sans se demander quoi faire face à un interlocuteur définitivement borné. Se retirer de la discussion ? Mouais, ça leur laisserait toute la place...

(Et une petite remarque personnelle : on peut aimer la fantasy, les histoires de sorciers, magie, etc, sans y croire une seule seconde Wink)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
lilou



Messages : 106
Date d'inscription : 28/12/2008

MessageSujet: Re: Quel avenir pour le transhumanisme?   Sam 23 Mai - 18:05

Comment ne pas avoir peur du transhumanisme??

je crois que la question n'est pas dans la représentation du transhumanisme à travers les ouvrages ou oeuvres en tout genre....
le problème se situe au plus profond de nous-même, dans notre "nature", mais aussi dans les faits qu'on nous présente! en effet, que nous montre l'actualité?

les plus grandes multinationales pharmaceutiques, qui détiennent le savoir, l'argent, la science, les médicaments pour sauver des millions de personnes à travers le monde, que font-elles?
les plus grandes découvertes médicales, à qui profitent-elles?
les ogm, sensé aider les populations qui souffrent de famines, qui en a le monopole? que comptent-ils en faire? les donner, ces plantes?? (rire jaune)
les manipulations génétiques, à qui serviront-elles? aux riches, à l'armée, et ensuite?les pauvres, ceux quin'ont rien, en profiteront-ils?
en lus de 4000 ans de "civilisations", a-t-on déjà vu cela?

voila de quoi on peur les gens, de la nature humaine, car elle n'évolue pas avec la technologie...
la preuve : dans nos sociétés, ne vit-on pas déjà dans un confort extrême? n'a-t-on pas des écoles, des universités pour se cultiver? des aides pour vivre dignement? des routes? de la nourriture?
et cela nous empêche-t-il de continuer à agir parfois comme des êtres violents, immoraux?

je ne dis pas qu'il n'y a que du mauvais en nous, je crois au contraire que nous avons à ce sujet un certain équilibre, hérité de la nature, partagé avec elle....

ce que je veux dire, c'est que chacun est plus ou moins conscient qu'une technologie trop "puissante" aux mains de petits êtres aussi "imparfait" que nous est dangereuse, tant que nous n'auront pas évolué "humainement" plutôt que "technologiquement"....on ne prend pas le problème par le bon bout je crois....

faisons d'abord en sorte de nous améliorer, afin de devenir meilleurs,dans le but de pouvoir réellement bien utiliser la technologie....car ce n'est pas, à mon avis, la technologie qui rendra l'homme meilleur, mais l'homme meilleur qui saura rendre la technologie utile et bénéfique.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gattaca



Messages : 90
Date d'inscription : 05/11/2008

MessageSujet: Re: Quel avenir pour le transhumanisme?   Sam 23 Mai - 21:01

Lilou un livre pourra t'expliquer mieux que moi la Nature humaine : Le paradoxe humain de régis Viguier.

Ce livre relate le conflit entre l'humanisation et notre nature la plus profonde.

Tu as raison entre l'humain d'aujourd'hui et celui d'hier peut de choses nous séparent, seulement la technologie, qui n'a servie qu'à exploiter d'avantage les besoins.

La Nature n'est pas altruiste bien au contraire la Nature est sans pitié pour les faibles, l'humanisation a permis une chose, la civilisation c'est à dire la protection de l'ensemble, une cohésion face à Elle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
lilou



Messages : 106
Date d'inscription : 28/12/2008

MessageSujet: Re: Quel avenir pour le transhumanisme?   Sam 23 Mai - 21:47

J'ai moi aussi un livre à te conseiller, ainsi chacun pourra découvrir des points de vue différents! C'est "le singe en nous" de Frans de Waal...

c'est la théorie inverse : il reviens sur l'idée qui prévaut de nos jours, celle que tu défend, à savoir que l'homme se croit le plus souvent supérieur, au dessus du reste de la nature, et prétend que la seule chose qui le rattache à elle, ce sont les pulsions les plus morbides, les plus mauvaises....Ainsi tout comportement "moral" sera qualifié "d'humain", tout comportement "immoral" sera qualifié de "pulsion naturelle"....

Au travers de nombreuses anectodes, de nombreuses observations et des années d'études des grands singes (chimpanzés et bonobo en particulier), il nous apprend ceci : le singe a une morale (et n'est pas le seul animal a en avoir une, on en fait partie aussi Wink )
Les grands singes peuvent compatir, réconforter, aider leur congénères trisomiques s'ils sont parfois rejetés, pleurer leurs morts, en vouloir à ceux qui agissent "mal",s'excuser,pardonner à celui qui viens s'excuser etc...
Il sont aussi capables, tout comme nous, de créer des alliances politiques, de destituer un chef, d'assassiner, de battre, de tuer leur petits etc....

On comprend alors que dans l'évolution des espèces (y compris la notre), les pulsions de violences, aussi bien que celles de compassions, nous ont été nécessaires afin de survivre, car l'homme (ou l'animal) qui agit "mal" met en danger sa survie et celle des autres....ainsi, faire attention à l'autre, agir avec respect (ou non) était et reste sans doute à la base un comportement naturel....

Simplement nous n'aimons pas admettre cela, admettre que nous sommes des animaux, et que le propre de l'homme est tout bonnement impossible à définir!
Nous n'aimons pas l'idée que la morale n'est pas notre exclusivité!

C'est pour cela que je ne crois pas à cette idée de "cohésion" face ou contre la nature....vouloir être contre la nature, c'est être contre soi-même, contre le pire mais aussi contre le meilleur de soi-même, de ce qui fait ce qu'on appel notre "humanité"...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gattaca



Messages : 90
Date d'inscription : 05/11/2008

MessageSujet: Re: Quel avenir pour le transhumanisme?   Dim 24 Mai - 0:27

Citation :
c'est la théorie inverse : il reviens sur l'idée qui prévaut de nos jours, celle que tu défend, à savoir que l'homme se croit le plus souvent supérieur, au dessus du reste de la nature

je continuerais à la répéter pour moi il n'y à pas de supériorité ou infériorité mais des modes de vies différents.

La Nature impose ses règles que ce soit l'amour ou la haine dans les deux cas cela reste un sentiment primaire l'homme est née de la Nature et de ses lois partagées avec les autres espèces ce qui fait pas de l'homme un être supérieur ou inférieur, Régis Viguier dans son livre met l'homme sur le même plan que toutes les espèces.

Toutes les pulsions sont naturelles certaines vont contre notre espèces d'autres dans le sens de sa prospérité ( viabilité sur le long terme ).

la morale quelle morale ? lol! la Nature n'a pas de moral ce n'est qu'un concept humain de masquer des sentiments primaires avec un raisonnement élaboré.

Et oui tu as raison être contre les lois de la Nature c'est être contre soit même mais si aujourd'hui nous en sommes au même point depuis l'antiquité malgré le bon exponentiel technologique cela signifie que nous n'avons pas réellement évolué.


Je défends donc pas un humain supérieur mais qui doit être différent dans son évolution ni non plus ce qui est moral ou amorale il y à la carte génétique primaire et celle que l'on peut faire évoluer ce n'est ni mal ni bien c'est différent de ce que la Nature a imprimé rien de plus ou de moins, un autre angle de vue.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
lilou



Messages : 106
Date d'inscription : 28/12/2008

MessageSujet: Re: Quel avenir pour le transhumanisme?   Dim 24 Mai - 1:17

Evidemment quand je dis "morale", j'emploie un mot que les singes ne connaissent pas, mais c'est le seul mot dans notre langue à nous qui me semble convenir...

Je crois voir où tu veux en venir, mais je ne sis pas très sûre, tu me dis si j'ai mal interpréter.

En fait, il n'y aurait ni bien, ni mal dans l'absolu (ni dans la subjectivité), seulement plusieurs voies qui s'offrent à nous et des choix à faire, c'est ça?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gattaca



Messages : 90
Date d'inscription : 05/11/2008

MessageSujet: Re: Quel avenir pour le transhumanisme?   Dim 24 Mai - 2:07

Citation :
En fait, il n'y aurait ni bien, ni mal dans l'absolu (ni dans la subjectivité), seulement plusieurs voies qui s'offrent à nous et des choix à faire, c'est ça?

Exactement la voie que je défend sur le long terme est la survie de l'espèce et souhaite que le transhumanisme aille dans ce sens.

Personnellement je ne fonde aucun espoir sur un environnement meilleur ou pire ou d'une vie éternelle, mais sur une fragilité réelle de notre espèce et sa responsabilité par rapport à cet ensemble.

A nous de prendre les décisions et de créer cet équilibre afin de perpétuer l'espèce humaine qu'elle soit de forme organique, bio organique ou mécanique qu'importe le ressenti ne sera sans doute plus le même dans le futur lointain ou proche mais la survie de notre espèce restera un but immuable quelque soit sa forme.

Mais pour cela il reste beaucoup d'étapes, déjà en priorité la fin du communautarisme qui divise encore trop de personnes, alors que des projets de cette envergure demanderont sans doute la mobilisation de plus grand nombres car si notre génération ne subira pas les conséquences de ce développement démographique, économique et énergivore je pense pas qu'il faille attendre longtemps pour voir les répercussions.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
lilou



Messages : 106
Date d'inscription : 28/12/2008

MessageSujet: Re: Quel avenir pour le transhumanisme?   Dim 24 Mai - 15:59

En fait, nous sommes d'accord sur le constat, pas sur les solutions....

Evidemment nous voulons tous en majorité que notre espèce perdure, c'est presque inscrit au plus profond de nous.
La question est : comment atteindre ce but?
Pourquoi "améliorer" l'homme pour qu'il s'adapte à l'environnement, alors qu'il est déjà fait pour s'y adapté? (sans quoi en vertu de la sélection naturelle nous ne serions pas là pour en parler)

Et si comme tu le penses, nous devrions changer jusqu'à notre corps, notre nature profonde pour parvenir à "survivre" (à quoi, à nous-même?ne sommes-nous pas notre principal agresseur?), que reste-t-il de l'Homme?

Tu parles de "créer un équilibre"....n'en existait-il pas déjà un, que nous sommes entrain de détruire?
Lequel est le plus souhaitable?

Ca fait beaucoup de question je sais, mais parler de transhumanisme c'est parler de l'Homme, dans sa nature, dans son corps, dans son esprit, chose qui nous est en fait encore presque inconnu!

Pesonnellement (au risque de paraitre réac'), j'ai peur, peur que l'homme se perde dans une utopie : celle de croire qu'il doit absolument changer, s'améliorer, pour vivre mieux....et que dans cette quête il se retrouve "vide de sens"...
J'aime à penser que (ce n'est pas de moi) "le coeur de l'homme éloigné de la nature deviens dur"....Je ne dis pas forcément que j'ai raison, c'est juste ma façon d'interpréter la façon dont le monde tourne actuellement...

Ensuite, sur le communautarisme, je suis partagée....Comment veux-tu que cela soit réalisable?Comment effacer les cultures, laquelle prendre comme culture unique, et surtout : est-ce souhaitable?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gattaca



Messages : 90
Date d'inscription : 05/11/2008

MessageSujet: Re: Quel avenir pour le transhumanisme?   Dim 24 Mai - 20:46

Ce qui restera de l'homme dans l'avenir personne ne le saura que ce soit au niveau biologique ou comportemental aujourd'hui aura une répercussion.

L'équilibre se créer parce qu'il y à des forces égales qui s'opposent.

Aujourd'hui l'humain n'a pas de prédateur si ce n'est son propre mode de vie ( surpopulation ).
Nous sommes en situation de monopole sur tout ce qui vie sauf sans doute les bactéries et virus.

Citation :
Personnellement (au risque de paraitre réac'), j'ai peur, peur que l'homme se perde dans une utopie : celle de croire qu'il doit absolument changer, s'améliorer, pour vivre mieux....et que dans cette quête il se retrouve "vide de sens"...
J'aime à penser que (ce n'est pas de moi) "le cœur de l'homme éloigné de la nature deviens dur"....Je ne dis pas forcément que j'ai raison, c'est juste ma façon d'interpréter la façon dont le monde tourne actuellement...

Tu as ton interprétation, libre à chacun chacune de trouver sa voie.

Pour moi cela passe par un changement pas pour vivre mieux ou pire ou améliorer mais simplement le but de préserver l'espèce en dehors de toute amélioration qui tient du marketing.

Citation :

Ensuite, sur le communautarisme, je suis partagée....Comment veux-tu que cela soit réalisable?Comment effacer les cultures, laquelle prendre comme culture unique, et surtout : est-ce souhaitable?

Communautarisme ne signifie pas effacement des cultures, la culture unique relève plus d'une forme financière ( le cas aujourd'hui ) que d'une mise en oeuvre de l'abattement des nations.

Le fait viendra de lui même, les difficultés engendreront ce besoin d'aide à grande échelle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
lilou



Messages : 106
Date d'inscription : 28/12/2008

MessageSujet: Re: Quel avenir pour le transhumanisme?   Dim 24 Mai - 22:05

Citation :
Aujourd'hui l'humain n'a pas de prédateur si ce n'est son propre mode de vie ( surpopulation ).


(pollution, rejet de produits chimiques dans l'eau, le sol, enfouissement des déchets, pêche intensive, exploitation intensive des ressources etc etc....)


Citation :
Communautarisme ne signifie pas effacement des cultures, la culture unique relève plus d'une forme financière ( le cas aujourd'hui ) que d'une mise en oeuvre de l'abattement des nations.

Alors qu'est-ce que sa signifie?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gattaca



Messages : 90
Date d'inscription : 05/11/2008

MessageSujet: Re: Quel avenir pour le transhumanisme?   Lun 25 Mai - 2:04

communautarisme est l'isolement par rapport à un ensemble qui a pourtant les mêmes buts.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Marc



Messages : 1260
Date d'inscription : 05/10/2008
Localisation : Athènes

MessageSujet: Re: Quel avenir pour le transhumanisme?   Lun 25 Mai - 22:35

lilou a écrit:

Pourquoi "améliorer" l'homme pour qu'il s'adapte à l'environnement, alors qu'il est déjà fait pour s'y adapté? (sans quoi en vertu de la sélection naturelle nous ne serions pas là pour en parler)

Et si comme tu le penses, nous devrions changer jusqu'à notre corps, notre nature profonde pour parvenir à "survivre" (à quoi, à nous-même?ne sommes-nous pas notre principal agresseur?), que reste-t-il de l'Homme?

Tu parles de "créer un équilibre"....n'en existait-il pas déjà un, que nous sommes entrain de détruire?
Lequel est le plus souhaitable?

Pesonnellement (au risque de paraitre réac'), j'ai peur, peur que l'homme se perde dans une utopie : celle de croire qu'il doit absolument changer, s'améliorer, pour vivre mieux....et que dans cette quête il se retrouve "vide de sens"...
J'aime à penser que (ce n'est pas de moi) "le coeur de l'homme éloigné de la nature deviens dur"....

Lilou, bonsoir,
Encore quelques grains de sel dans votre passionnant échange avec Gattaca …

* L'humain s'est sans doute montré adaptable jusqu'à présent (depuis 6 millions d'années environ). Néanmoins cela ne garantie rien. Les dinosaures ont vécu bien plus longtemps que nous (près de 200 millions d'années environ je crois). Cela ne les a pas empêché de disparaître.
Or, à quoi devrons-nous survivre ? Qui peut bien le savoir ? La question dépend de la projection que nous envisageons dans le futur. Dans cinquante ans, peut-être à la pollution généralisée ; dans cent ans, peut-être à la surpopulation ; dans quatre cent, peut-être à la dépopulation (voir l'intéressante hypothèse de Ch. Gaudin, La fin de l'humanité, où il explique pourquoi il voit une crise démographique généralisée pour le XXIIe siècle …) ; dans six mois, peut-être à la collision d'avec un nouvel astéroïde que nos astronomes n'ont pas encore vu venir ; dans 3 ou 4 milliards d'années, à la mort de notre étoile …
C'est que, quand on parle de permettre à l'espèce de se perpétuer, il faut viser perpette, et ça fait long perpette …

*
Citation :
un équilibre que nous sommes en train de détruire
Depuis que l'homme a saisi la première pierre, au moins ; depuis qu'il a sélectionné les plantes et le bétail en inventant agriculture et élevage, depuis qu'il a inventé la culture, l'humain a commencé à modifier "l'équilibre".
Du point de vue, ne serait-ce que d'un paysan français de la Beauce du XVIIIème sicèle, nous avons déjà tout détruit depuis longtemps. Comment considèrerait-il notre mode de vie hyper technologique dans nos mégapoles et notre pays où il n'existe plus 1cm2 de paysage qui n'ait pas été transformé par la main de l'homme ?

*
Citation :
j'ai peur, peur que l'homme se perde dans une utopie : celle de croire qu'il doit absolument changer, s'améliorer, pour vivre mieux....et que dans cette quête il se retrouve "vide de sens"...
J'aime à penser que (ce n'est pas de moi) "le coeur de l'homme éloigné de la nature deviens dur"....

Oui, je crois aussi que l'essentiel est de ne pas perdre le sens. Mais je crois que le changement est un processus "naturel", constitutif de notre univers celui-là. Il a commencé il y a bien longtemps. Simplement, la nouveauté c'est qu'il est en train de s'accélérer, que nous en prenons conscience et que nous en sommes acteurs.
Pas de quoi avoir si peur néanmoins. Il faut juste regarder vers l'avenir avec sérénité. En tant qu'optimiste incurable je dirai que si l'humain a été capable des pires abominations, il est aussi capable du meilleur.

Quant au coeur de l'homme, je crois que c'est en réalisant sa nature qu'il a des chances de devenir "meilleur". flower
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
lilou



Messages : 106
Date d'inscription : 28/12/2008

MessageSujet: Re: Quel avenir pour le transhumanisme?   Mer 27 Mai - 15:08

Citation :


*
Citation :
un équilibre que nous sommes en train de détruire
Depuis que l'homme a saisi la première pierre, au moins ; depuis qu'il a sélectionné les plantes et le bétail en inventant agriculture et élevage, depuis qu'il a inventé la culture, l'humain a commencé à modifier "l'équilibre".
Du point de vue, ne serait-ce que d'un paysan français de la Beauce du XVIIIème sicèle, nous avons déjà tout détruit depuis longtemps. Comment considèrerait-il notre mode de vie hyper technologique dans nos mégapoles et notre pays où il n'existe plus 1cm2 de paysage qui n'ait pas été transformé par la main de l'homme ?

Oui, mais on ne peux plus nier que cet appropriation de l'environnement (qui a, certes, plus que contribuer à faire de nous les humains que nous sommes) prend des allures de pillage!!
On ne se contente plus de cultiver ou d'élever pour vivre, la preuve, les tonnes de récoltes ou de lait qu'on jette chaque année!
On ne se contente plus d'exploiter de petits terrains, la globalisation fait qu'on voit les choses en grand, très grand, si grand qu'on oublie qu'on risque fortement de s'auto-détruire! C'est tout de même un fait nouveau! Pas qu'on utilise à tort et à travers les ressources dont on dispose (il paraitrait que c'est ainsi que les habitants de l'ile de paques auraient détruit leur société), mais que cela se fasse à une si grande echelle.



*
Citation :
Citation :
j'ai peur, peur que l'homme se perde dans une utopie : celle de croire qu'il doit absolument changer, s'améliorer, pour vivre mieux....et que dans cette quête il se retrouve "vide de sens"...
J'aime à penser que (ce n'est pas de moi) "le coeur de l'homme éloigné de la nature deviens dur"....

Oui, je crois aussi que l'essentiel est de ne pas perdre le sens. Mais je crois que le changement est un processus "naturel", constitutif de notre univers celui-là. Il a commencé il y a bien longtemps. Simplement, la nouveauté c'est qu'il est en train de s'accélérer, que nous en prenons conscience et que nous en sommes acteurs.
Pas de quoi avoir si peur néanmoins. Il faut juste regarder vers l'avenir avec sérénité. En tant qu'optimiste incurable je dirai que si l'humain a été capable des pires abominations, il est aussi capable du meilleur.

Quant au coeur de l'homme, je crois que c'est en réalisant sa nature qu'il a des chances de devenir "meilleur". flower


La nouveauté justement, n'avance-t-elle pas trop vite par rapport à notre conscience?
La technologie n'est pas mauvaise ni nuisible en soi, elle peux le devenir si nous ne sommes pas aptes à l'utiliser à bon escient!
Donc je partage ton optimisme, mais d'une autre manière : je crois que nous avons en nous le potentiel pour vivre mieux, nous améliorer, mais que c'est une route très longue et que l'arrivée est encore loin!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
+Technophile+

avatar

Messages : 64
Date d'inscription : 14/11/2008

MessageSujet: Re: Quel avenir pour le transhumanisme?   Dim 31 Mai - 9:45

"Donc je partage ton optimisme, mais d'une autre manière : je crois que nous avons en nous le potentiel pour vivre mieux, nous améliorer, mais que c'est une route très longue et que l'arrivée est encore loin!"

Oui, il nous reste du chemin a parcourir, on ne peut pas être parfait, mais je pense
que si, nous somme parfaitement capable d'accepter et d'utiliser les technologie
a bon escient, il suffit de faire preuve d'un peut de morale.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
lilou



Messages : 106
Date d'inscription : 28/12/2008

MessageSujet: Re: Quel avenir pour le transhumanisme?   Dim 31 Mai - 22:21

oui, mais quelle morale? Là est l'enjeu du transhumanisme, non?

Quelle morale les transhumanistes entendent-ils mettre dans la technologie, et dans quelle mesure?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Marc



Messages : 1260
Date d'inscription : 05/10/2008
Localisation : Athènes

MessageSujet: Re: Quel avenir pour le transhumanisme?   Dim 31 Mai - 22:41

lilou a écrit:
oui, mais quelle morale? Là est l'enjeu du transhumanisme, non?

Quelle morale les transhumanistes entendent-ils mettre dans la technologie, et dans quelle mesure?
Je ne suis pas si sûr qu'il appartienne à la pensée H+ de définir La Morale en dehors de ce qui fait sa spécificité.

Je m'explique.
Le H+ promeut les nouvelles techs. au motif qu'elles devraient permettre de maximiser les chances de survie à long terme de l'espèce humaine (ou au moins de sa Conscience, au sens de conscience de soi). A cette fin, Le H+ doit aussi défendre le respect des grands équilibres, écologiques, sociaux, etc.

Mais dans les autres domaines, le H+ défend essentiellement la plus grande liberté individuelle possible.

Ensuite, à l'intérieur de la mouvance H+, on trouve de tout, de l'extrème droite à l'extrème gauche. J'ai croisé des H+ protestants à Bruxelles et il existe une Association de Mormons H+!

Enfin, l'Association française transhumaniste: Technoprog! dont dépend ce forum se réfère préférentiellement à des valeurs "progressistes", comme le nom de l'asso l'indique, et se rattache à ce qui s'appelle aussi le "Transhumanisme démocratique".
C'est à dire que nous sommes peut-être plus attentifs que d'autres à la question sociale (personnellement, je suis encore plus à gauche :-).
Mais ça, ça ne me paraît déjà plus relever expressément du Transhumanisme, mais de la politique classique, laquelle ne disparait pas avec le Transhumanisme. Comme dit James Hughes, elle lui est perpendiculaire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
lilou



Messages : 106
Date d'inscription : 28/12/2008

MessageSujet: Re: Quel avenir pour le transhumanisme?   Dim 31 Mai - 23:10

Je crois que tout ça est......très flou en fait!

Parce que, c'est quoi "la plus grande liberté individuelle possible"? Quel courant transhumaniste à raison (je ne savais pas qu'il y en avait autant d'ailleurs!)?

Et le courant transhumaniste est politique d'une certaine manière, non?
Il ne peux pas se contenter de réclamer sans faire aucune proposition concrète pour que son projet fonctionne, et soit voulu par la majorité?
Si on réclame plus de libertés individuelles, plus de droit à la technologie, l'ouverture de toute les frontières de la science au profit de la recherche pour l'amélioration de l'homme, on parle bien d'une politique sociale, industrielle, à mettre en oeuvre, non?

Ce courant ne peux s'épanouir que dans une prise de conscience et une acceptation globale, boulverserait toutes nos conception idéologiques, politiques, morales, etc....

Quiconque entend défendre des valeurs ou des actions qu'il veux réaliser à grande échelle et non sur sa propre personne se mêle à la politique (qui a justement cela pour objet, entre autre), enfin je crois...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Marc



Messages : 1260
Date d'inscription : 05/10/2008
Localisation : Athènes

MessageSujet: Re: Quel avenir pour le transhumanisme?   Lun 1 Juin - 8:25

lilou a écrit:
Quel courant transhumaniste à raison (je ne savais pas qu'il y en avait autant d'ailleurs!)?
Comme en politique classique, chaque courant pense qu'il a raison :-)
Mais entendons-nous bien. Tout ça n'est pas organisé et formalisé. Le H+ n'est pas un parti, mais une nébuleuse internationale. Tous ces gens peuvent se réclamer plus ou moins du H+ et parallèlement avoir des points de vue politiques et moraux divers, voilà tout.

Citation :
Et le courant transhumaniste est politique d'une certaine manière, non?
Il ne peux pas se contenter de réclamer sans faire aucune proposition concrète pour que son projet fonctionne, et soit voulu par la majorité?
Si on réclame plus de libertés individuelles, plus de droit à la technologie, l'ouverture de toute les frontières de la science au profit de la recherche pour l'amélioration de l'homme, on parle bien d'une politique sociale, industrielle, à mettre en oeuvre, non?
Biens sûr. Le H+ a une visée politique au sens général du terme (vie de la cité). Mais c'est comme l'écologie. On peut trouver des écolos libéraux et des écolos socialistes …


Citation :
Ce courant ne peux s'épanouir que dans une prise de conscience et une acceptation globale, boulverserait toutes nos conception idéologiques, politiques, morales, etc....

Quiconque entend défendre des valeurs ou des actions qu'il veux réaliser à grande échelle et non sur sa propre personne se mêle à la politique (qui a justement cela pour objet, entre autre), enfin je crois...
Exact. Mais cela n'implique pas de définir une "morale" dans tous les domaines de l'existence ("morale" => définir ce qui est "bien" et ce qui est "mal" !).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Quel avenir pour le transhumanisme?   

Revenir en haut Aller en bas
 
Quel avenir pour le transhumanisme?
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» quel logiciels pour devis, facture...
» Quel siège pour une 106 ?
» Quel RF pour grand bébé dans Kangoo : Two Way, Minikid ou Izi Plus ?
» quel siege pour un vehicule utilitaire ?
» Esthéticienne et envie de bébé...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Transhumanismes :: Discussions et débats :: Philosophies ; éthiques ; Politiques-
Sauter vers: