AccueilPortailCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion
Rechercher
 
 

Résultats par :
 
Rechercher Recherche avancée
Derniers sujets
» Eglise Futuriste
Jeu 6 Juin - 12:00 par almagor

» Avis de transfert du forum de l'AFT:Technoprog!
Ven 31 Mai - 19:24 par MarcAdmin

» Transfert du forum Technoprog! - nouvelle étape
Ven 31 Mai - 19:20 par MarcAdmin

» Coren
Jeu 23 Mai - 12:56 par Coren

» Bonjour, bonjour
Mer 22 Mai - 17:56 par Spartan

» Rencontre H+ irl Paris 22 mai 2013
Mer 15 Mai - 8:26 par MarcAdmin

» Stimulation Transcranienne électrique
Ven 10 Mai - 0:55 par Spartan

» Textes de Brainstorm
Mar 7 Mai - 4:09 par Brainstorm

» Quel est le 1er transhumain ?
Ven 3 Mai - 22:17 par p.pit

Adhésions
Adhérer à l'association Technoprog!

Partagez | 
 

 La déliquescence des états

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
David Latapie



Messages : 146
Date d'inscription : 31/12/2011
Age : 39
Localisation : Paris

MessageSujet: La déliquescence des états   Lun 12 Mar - 5:37

Suite à un lien envoyé par Marc durant le CA d'hier.

https://plus.google.com/107266737312698360485/posts/hUjczf3g1Nv

On l'aura compris, Schmidt n'a pas mentionné les gouvernements, car il ne croit pas en leur pertinence dans la gestion des technologies… et ne tient pas à les subir en tant que représentant d'une entreprise.

Que reste-t-il aux états ?

De moins en moins de choses à mon sens. Et vous savez quoi ? Je ne les pleurerai pas. Pas que je sois libertarien ou anarcho-capitaliste, bien au contraire. Mais parce que la classe politique dans son ensemble est révoltante (je sais qu'il y a des exceptions, même si trop peu). Je vais voter à chaque élection ou presque. Et j'ai une conscience politique, je suis même rentré en politique à plusieurs reprises. Et pourtant...

Quand on voit que la Belgique a tourné des mois entiers sans gouvernement
Quand on voit que la corruption semble être une seconde nature dans la classe politique
Quand on voit que le gaspillage et l’inefficacité n'est pas loin derrière (j'ai travaillé dans des administrations centrales)
Quand on voit que les citoyens sont obligés de faire le travail des états (j'ai travaillé dans l'économie sociale et solidaire)
Quand on voit que Disney à des pouvoirs quasiment étatiques (il parait que Samsung en Thaïlande, c'est pire)
Quand on voit que Vive la nation est presque devenu une injure, qu'un nationaliste est quelqu'un de dangereux et un patriote limite un arriéré mental
Quand, enfin, on sait combien la science-fiction peut être une prospective non castrée,

Alors on réfléchit et on prend peur en lisant ceci :

[Dans le monde de Cyber Age] Un homme peut donc avoir une double natio­na­lité, celle de son ensemble d’origine ou de son pays, et celle de son Tech­no­Bloc. […] Pre­nons l’exemple d’un habi­tant de Paris, né en France. Il paye des impôts locaux qui lui donnent la pro­tec­tion rela­ti­ve­ment faible de la police pari­sienne. Il peut se décla­rer Fran­çais, auquel cas il n’aura que peu de recours en cas de pro­blème grave. […] Ce même citoyen, s’il est employé du Tech­no­Bloc Paris­Bas (par exemple), dont le siège social est à La Défense, peut deman­der un rat­ta­che­ment de natio­na­lité à ce Tech­no­Bloc. En termes simples, cela veut dire que le citoyen n’a plus à payer d’impôts natio­naux à la France, et qu’il est placé sous la juri­dic­tion de la milice de son propre Tech­no­Bloc. En consé­quence de quoi, tout pro­blème cri­mi­nel est suivi par cette milice.


C'était il y a quinze ans (Max Headroom). Maintenant, mesdames et messieurs qui prenez les transhumanistes pour des "excités de la carte graphiques", je vous prierai de réfléchir un peu.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://david.latapie.name/
Scheindorf Herljos



Messages : 606
Date d'inscription : 17/09/2010

MessageSujet: Re: La déliquescence des états   Lun 12 Mar - 12:57

Je suis totalement d'accord avec l'obselescence des etats traditionel et la nescessaire disparition des nations existantes fondées sur des choses qui ne relevent du passé.
Il y a un moment ou les systemes legacy ne peuvent que cesser de fonctionner, et c'est le cas actuellement.

Sauf que je ne suis pas pour un gouvernement par les societés privée, je ne suis pas anarcho-capitaliste : je pense que le capitalisme, est lui même un systeme legacy qui n'est plus adapté à l'ére technologique actuelle.

J'ai etudié plusieurs systemes, allant du communisme au libertarianisme en passant par la democracie liquide et la dictature totale. Et il me semble que le plus censé dans le lot, c'est la technocratie. A laquelle l'on rajouterai des elements de subsitance ecologique et de democracie réele au niveau local (cités d'environ 1500 individus).

http://fr.wikipedia.org/wiki/Mouvement_technocratique
http://www.youtube.com/watch?v=D4uSLEqSob4
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.transbiologism.net
Kusanageek



Messages : 1107
Date d'inscription : 25/03/2010
Age : 28
Localisation : France

MessageSujet: Re: La déliquescence des états   Lun 12 Mar - 16:45

David Latapie a écrit:
(il parait que Samsung en Thaïlande, c'est pire)
En Corée du Sud en fait, et c'est en effet impressionnant :


Je suis globalement d'accord avec ton constat. On peut aussi penser aux arcologies dans Neuromancien où les employés y vivent de la naissance jusqu'à la mort avec pour nationalité l'entreprise.

Le système de Scheindorf est intéressant et mérite réflexion.

PS : tu sais où je pourrais me dégoter Max Headroom ? Je cherche depuis quelques temps... (par MP si tu as des pistes peu orthodoxes stp).

_________________
The checks and balances of democratic governments were invented because humans themselves realized how unfit they were to govern themselves. They needed a system, yes. An industrial age machine. - Helios, Deus Ex
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://kusanageek.com
Parti futuriste



Messages : 122
Date d'inscription : 17/12/2011

MessageSujet: Re: La déliquescence des états   Mar 13 Mar - 2:26

Je ne crois pas qu'il y a aura une déliquécence des états, il y aura plutôt fusion entre les grands groupes privés et les états. Le totalitarisme communiste, avec la puissance du capitalisme. Corruption organisée à grande échelle, collusion entre les politiques et les grands chefs d'entreprise, fin programmée de toutes les libertés individuelles et publiques: la dictature quoi..

Et je penses que la seule façon d'y échapper c'est de créer notre propre pays. Je ne connait pas encore le moyen mais je penses qu'autrement, on ne pourra pas éviter la dictature. On y est déjà!

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://parti-libertarien-transhumaniste.blogspot.com/
Kusanageek



Messages : 1107
Date d'inscription : 25/03/2010
Age : 28
Localisation : France

MessageSujet: Re: La déliquescence des états   Mer 14 Mar - 0:14

Au passage, le pitch (signé Richard Morgan) d'un jeu vidéo sorti récemment et nommé "Syndicate" :

Citation :
2069 – Alors que le politique a perdu la main, le monde développé est divisé en régions contrôlées par des conglomérats connus sous le nom de Syndicates. Ces Syndicates ont révolutionné les rapports des consommateurs avec le monde numérique. Le consommateur n'a plus besoin d'appareil pour accéder à celui-ci et en contrôler la technologie. Il peut le faire d'un simple clignement d'œil grâce à une puce rétinienne.

Les Civils viennent en masse se faire poser cet implant et jouissent de tout ce que leur Syndicate a à leur offrir : un logement, des soins médicaux, un système bancaire, une assurance, l'accès à l'éducation et aux loisirs ainsi qu'un emploi. Bref, la totale. Un projet complet de vie. En échange, les Syndicates exercent une mainmise totale sur les individus et leurs comportements. Avec des autorités peu regardantes, le business est devenu une guerre. Les Syndicates ne reculent devant rien pour exercer leur domination. En première ligne de cette guerre se trouvent les Agents, les soldats bio-mécaniques et truffés d'implants des Syndicates. Ils peuvent totalement pirater le monde numérique, y compris leurs ennemis, leurs armes et l'environnement qui les entoure. Ils représentent ainsi les armes les plus efficaces et les plus destructrices du monde.

Vous incarnez Miles Kilo, le dernier agent prototype d'Eurocorp et partez pour une aventure sans merci où tout n'est que corruption et vengeance.



Pas très attirant !

_________________
The checks and balances of democratic governments were invented because humans themselves realized how unfit they were to govern themselves. They needed a system, yes. An industrial age machine. - Helios, Deus Ex
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://kusanageek.com
Scheindorf Herljos



Messages : 606
Date d'inscription : 17/09/2010

MessageSujet: Re: La déliquescence des états   Mer 14 Mar - 1:58

En fait, il est dans la lignée de deux jeux qui sont sortis dans les années 90 : http://fr.wikipedia.org/wiki/Syndicate_%28jeu_vid%C3%A9o%29

Sauf que là c'est un FPS avec un moteur graphique recent alors que les anciens c'etait des plus comme Commandos pour citer un jeu peu être plus connu
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.transbiologism.net
David Latapie



Messages : 146
Date d'inscription : 31/12/2011
Age : 39
Localisation : Paris

MessageSujet: Re: La déliquescence des états   Jeu 15 Mar - 4:56

Je vous joins un autre passage à mon sens prophétique, encore une fois tiré de Max Headroom, mais aussi de Judge Dredd

(source)


Le plein emploi est un concept totalement dépassé depuis bientôt plus d'un siècle. Tout le monde sait et comprend qu'une grande partie de la population d'un TechnoBloc ne peut travailler que quelques heures par semaine voire pas du tout. L'essentiel de la production étant depuis longtemps automatisé, seuls les postes à responsabilité et de création peuvent garantir le plein emploi. Ce nouvel ordre économique entraîna dès les années 2010 une conséquence majeure: deux hommes sur trois ne pouvaient espérer autre chose qu'un chômage de longue durée, parfois durant toute leur vie. Cette situation, lourde de conflits, fut résolue de façon originale par les TechnoBlocs qui décidèrent d'entretenir une clientèle, les résidants, faiblement indemnisée par leurs bureaux d'aide sociale, et qui ne pouvait que traîner toute la journée entre la TV et les animations de blocs. Cette clientèle, entièrement dévouée au TechnoBloc qui lui donne le gîte et le couvert, sert de force d'appoint dans les guerres économiques totales, en même temps que de consommateur de base et de supporteurs dans les diverses rencontres InterTechnoBlocs.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://david.latapie.name/
David Latapie



Messages : 146
Date d'inscription : 31/12/2011
Age : 39
Localisation : Paris

MessageSujet: Re: La déliquescence des états   Jeu 15 Mar - 5:27

Kusanageek a écrit:
En Corée du Sud en fait, et c'est en effet impressionnant :
Effectivement, impressionnant. Pour ceux qui n'ont pas regardé la vidéo, c'est la dernière minute qui me fait dire ça. L'Occident ne se rend pas compte combien l'Orient n'est pas juste une terre lointaine.

Je me souviens de cette remarque d'un haut dignitaire chinois de passage en France, qui signalait qu'il faut quand même y aller fort pour parler de "langue rare" pour une langue parlée par plus d'un milliard d'habitant.

Plus loin, Jules Verne faisait s'exclamer un Britannique dans un de ses romans. "'Rule Britannia!' nous sommes toujours les meilleurs". Et juste après, par la pensée du héros, rappelait combien le pauvre hère vivait dans l'illusion (j'ai oublié le nom du roman, si vous trouvez...)

Ceci ne peut que me faire penser à l'Occident. A nouveau, écoutez la dernière minute de vidéo. Savez-vous qu'Apple n'est pas très connu en Corée, au point que le mot Apple ne se trouve pas sur les magasins ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://david.latapie.name/
Arikado



Messages : 21
Date d'inscription : 11/03/2012

MessageSujet: Re: La déliquescence des états   Jeu 15 Mar - 21:13

Pour ce que j'en sais...

Je pense que les Etats sont les seules garanties du respect d'un ordre moral basé sur des valeurs. Pour moi, l'abolition des états ne passe que par un leadership de grandes Firmes. Et je dis non, par principe.

L'idéal serait (et c'est largement possible avec notre technologie actuelle, il faudrait juste se décider à doter tout le territoire de l'ADSL, voire de la fibre) d'établir une démocratie néo-Athénienne: chaque année, on désigne x citoyens en fonction du nombre d'habitants de la zone, afin qu'ils participent aux débats des Chambres.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Parti futuriste



Messages : 122
Date d'inscription : 17/12/2011

MessageSujet: Re: La déliquescence des états   Sam 17 Mar - 2:39

L'ordre moral, c'est ça le problème!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://parti-libertarien-transhumaniste.blogspot.com/
Dosaal



Messages : 16
Date d'inscription : 26/02/2012

MessageSujet: Re: La déliquescence des états   Sam 17 Mar - 3:31

Je suis très satisfait de constater que je suis également en accord avec les membres de cette association quant au devenir des états.
L’obsolescence de ces derniers ne fait plus aucun doute pour moi ; leur utilité a été certaine et a permis dans une certaine mesure de façonner la société, la culture et les grandes valeurs que nous connaissons actuellement et que j’apprécie. Ils ont été utiles comme l’ont été la plupart des grandes religions du début de notre ère. Je les perçois comme des outils structurants et temporaires.
Je n’ai rien contre la classe politique, bien au contraire mais je ne pense pas (je peux me tromper) que le pouvoir décisionnel puisse résider indéfiniment dans les mains de simples représentants du peuple. Par définition un politicien est un homme d’état, sa fonction est de gérer la citée, sa volonté est normalement guidée par le bien commun et il s’astreint à se faire élire.
Le problème dans ce système c’est que le métier d’un politique se résume à la politique, et quand ce dernier est élu, il prend ses fonctions… J’ai toujours été choqué de constater que l’on confiait le pouvoir à des représentants et non aux experts de leurs domaines respectifs.
Je ne parle même pas du balancement incessant entre les différents grands partis qui s’efforcent de détruire ce qui avait été bâti précédemment avant d’ériger un nouveau modèle de gérance qui sera à son tour démoli au gré des bulletins de vote. J’y vois un ouroboros un peu fous, une inconstance dangereuse, un système qui ne serait pas pérenne.
Je pense, au même titre qu’ Scheindorf Herljos qu’une autre voie est possible, elle réside selon moi dans une forme assouplie de corporatisme technocratique ou sous une forme de fédéralisme technocratique mondiale.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.facebook.com/dosaal
Marc



Messages : 1260
Date d'inscription : 05/10/2008
Localisation : Athènes

MessageSujet: Re: La déliquescence des états   Sam 17 Mar - 9:23

Dosaal a écrit:
Je suis très satisfait de constater que je suis également en accord avec les membres de cette association […]
Bonjour Alexandre,
Une petite remarque,
Tous les participants du forum sont loin d'être tous membres de l'AFT Technoprog!. En fait, à peine un peu plus de 1/10 le sont.

Quant à l'obsolescence des États, l'AFT ne s'est jamais prononcée en tant qu'association sur ce sujet, mais je pense pouvoir dire que, jusqu'ici, sa perspective "techno-progressiste" a amené la majorité de ses membres à réfléchir à la nécessité de l'existence, au sein des sociétés humaines, de structures assurant des fonctions comme la redistribution des richesses, ou même la sécurité …
Mais pour l'avenir, la question reste ouverte de savoir quelles formes il est préférable que prennent ces structures.

A+
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eugène



Messages : 122
Date d'inscription : 25/10/2011

MessageSujet: Re: La déliquescence des états   Dim 18 Mar - 19:36

Je ne pense pas, mais alors vraiment pas, que la technocratie soit le meilleur système qui soit. Même dans une perspective H+.

Les chercheurs, les ingénieurs et les médecins sont des gens comme les autres. Ils sont aussi soumis aux biais et aux conflits d'intérêts. Bon peut être moins que les autres, certes, mais ils le sont quand même. L'actualité plus ou moins récente le montre bien. Bref, c'est pas garanti qu'ils fassent des leaders significativement plus intègres que ceux qui font de la politique une profession.
Et enfin, dernière chose, posséder un savoir ne légitime pas non plus qu'on limite nos libertés individuelles au nom de ce savoir. On sait tous que fumer, bouffer trop gras et pas faire de sport c'est pas bon pour la santé. C'est pas pour autant qu'on doit mettre tous les fumeurs/obèses/sédentaires en institution.
(EDIT : D'ailleurs, il n'y a qu'a voir le nombre de scientifiques parfaitement compétents qui sont hostiles au transhumanisme. Si ces gens là prennent le pouvoir vous risquez d'avoir une très, très mauvaise surprise...)

Je suis tout aussi sceptique vis-à-vis de la démocratie populiste actuelle mais la technocratie n'est pas la seule alternative à ça. Rien ne vaut une bonne vieille démocratie constitutionnelle où nos droits seront toujours défendus contre ceux qui veulent nous les enlever.

Sinon, il va aussi de soi que les Etats, sous leur forme actuelle du moins, ne vont pas durer éternellement. Il n'y a qu'a voir la facilité avec laquelle les hackeurs d'Anonymous arrivent à défaçer des sites gouvernementaux...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
David Latapie



Messages : 146
Date d'inscription : 31/12/2011
Age : 39
Localisation : Paris

MessageSujet: Re: La déliquescence des états   Lun 26 Mar - 3:36

Arikado a écrit:
L'idéal serait (et c'est largement possible avec notre technologie actuelle, il faudrait juste se décider à doter tout le territoire de l'ADSL, voire de la fibre) d'établir une démocratie néo-Athénienne: chaque année, on désigne x citoyens en fonction du nombre d'habitants de la zone, afin qu'ils participent aux débats des Chambres.
0_o

On désigne ? Donc, c'est de la démocratie représentative. Ce que tu proposes, c'est ce que l'on fait depuis que le suffrage universel (même indirect) existe. Qu'est-ce que c'est, un député (ou un sénateur) ? Un citoyen désigné en fonction du nombre d'habitants (ou d'élus des habitants, dans le cas du sénateur).

Ton idée n'a rien de néo-athénien, car elle n'a rien d'athénien à la base. La démocratie athénienne était une démocratie directe ; or ce que tu proposes est de la démocratie représentative, donc indirecte.

De plus, le problème n'est pas uniquement celui de la longueur du circuit, mais il est lié à une limitation cognitive : l'homme n'est pas fait pour vivre avec plus de 200 individus environ, le niveau de la tribu. Au-delà, le regard direct est perdu, le sentiment d'appartenance à une fratrie aussi. Même si la technologie permet la mise à l'échelle (et elle le peut), le niveau amont, l'humain, lui, ne peut en l'état actuel se mettre à l'échelle. Comme le résumé admirablement bien Marvin Minsky dans un article prophétique de 1994, "Laisserons-nous la Terre à des robots ?", "Nous ne savons toujours par arbitrer entre l'intérêt général et l'intérêt particulier". Il est possible que des modifications radicales de notre cerveau, d'origine technologiques, permettent de dépasser ceci, mais ce n'est pas par le rêve du vote électronique ou de la téléprésence que nous y arriverons. Il faut quelque chose de plus ambitieux.


Dernière édition par David Latapie le Lun 2 Avr - 4:34, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://david.latapie.name/
David Latapie



Messages : 146
Date d'inscription : 31/12/2011
Age : 39
Localisation : Paris

MessageSujet: Re: La déliquescence des états   Lun 26 Mar - 3:43

Dosaal a écrit:
Par définition un politicien est un homme d’état, sa fonction est de gérer la citée, sa volonté est normalement guidée par le bien commun et il s’astreint à se faire élire.
Entre l'intérêt particulier de rester au pouvoir et l'intérêt général de la communauté, l'humain, j'oserai dire "par nature", choisira le premier. On peut s'en désoler (c'est mon cas), mais c'est un fait.

Dosaal a écrit:
Le problème dans ce système c’est que le métier d’un politique se résume à la politique, et quand ce dernier est élu, il prend ses fonctions… J’ai toujours été choqué de constater que l’on confiait le pouvoir à des représentants et non aux experts de leurs domaines respectifs.
Je t'invite à discuter avec des personnes qui travaillent dans les administrations centrales, comme je l'ai fait. Les politiques sont un star system éphémère et surpuissant. Le "vrai" gouvernement, ce sont les administrations centrales, car le personnel n'est pas là pour 5 ans, mais pour 10, 20 ans. La durée de vie d'un projet.

Dosaal a écrit:
Je pense, au même titre qu’ Scheindorf Herljos qu’une autre voie est possible, elle réside selon moi dans une forme assouplie de corporatisme technocratique ou sous une forme de fédéralisme technocratique mondiale.
Le risque avec la technocratie (au sens anglo-saxon), c'est le syndrome d'Alexandrie (tour d'ivoire de sages ne communicant pas). Aussi, j'attirai votre attention sur la bureaucratie.

Avant d'être un terme péjoratif, la bureaucratie est un système cybernétique où chaque cas de figure est envisagé et normalisé pour accélérer les procédures, comme dans un programme informatique (bureaucratie weberienne). Alors, pourquoi ça ne marche pas, au point d'avoir acquis la connotation contraire à l'idéal initial (tout comme technocratie en France, d'ailleurs) ? Je l'ignore, mais c'est à réfléchir.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://david.latapie.name/
Scheindorf Herljos



Messages : 606
Date d'inscription : 17/09/2010

MessageSujet: Re: La déliquescence des états   Lun 26 Mar - 14:55

Un peu plus de precision a propos de la structure de la technocratie que je soutiens :

http://tech.nocracy.info/institutions.png
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.transbiologism.net
Kusanageek



Messages : 1107
Date d'inscription : 25/03/2010
Age : 28
Localisation : France

MessageSujet: Re: La déliquescence des états   Mar 27 Mar - 13:04

Un autre élément qui tend à confirmer l'entrée dans une ère de déliquescence des états : http://www.ecrans.fr/Cybercriminalite-Microsoft-joue,14351.html

Microsoft qui fait le travail des autorités concernant les botnets. Forcer la main à ce point, ça prouve bien qu'on est pas loin de la possibilité pour une corpo de faire la loi à la place des gouvernements.

_________________
The checks and balances of democratic governments were invented because humans themselves realized how unfit they were to govern themselves. They needed a system, yes. An industrial age machine. - Helios, Deus Ex
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://kusanageek.com
Janus



Messages : 143
Date d'inscription : 23/02/2009

MessageSujet: Re: La déliquescence des états   Ven 30 Mar - 1:23

Citation :
Ton idée n'a rien de néo-athénien, car elle n'a rien d'athénien à la base. La démocratie athénienne était une démocratie directe ; or ce que tu proposes st de la démocratie représentative, donc indirecte.

Je confirme. La cité athénienne était composée majoritairement d'esclaves (certains avancent un chiffre allant de 80 à 95%) les hommes libres (à peine quelques milliers), ayant la citoyenneté et donc le droit de vote, délibéraient des lois, faisaient des propositions et votaient directement à l’Ecclésia (Assemblée du peuple). Un système néo-athénien reviendrait à inviter les 60 millions de citoyens Français à venir au parlement discuter et voter les lois...ce qui est, jusqu'ici, impossible à réaliser techniquement parlant. Mais ça ne le sera peut-être plus d'ici quelques années quand le taux de pénétration de l'internet aura atteint 100% de la population (il est aujourd’hui à 63%) et que les gens commenceront à se demander s'il n'y a pas moyen de créer des espaces délibératifs virtuels et des systèmes de vote électronique au cas par cas (fini les programmes politiques en "package", les grands électeurs, et la carte blanche donnée à un gouvernement élu pour tout un mandat)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Scheindorf Herljos



Messages : 606
Date d'inscription : 17/09/2010

MessageSujet: Re: La déliquescence des états   Ven 30 Mar - 4:15

Pourquoi attendre 100% ?
Il n'y auras jamais 100%. Entre ceux qui "ne veulent pas" et ceux un peu stupides ou totalement déphasés qui "ne comprennent pas".

Il faut surtout permettre un accès et débit correct quelque soit la zone géographique et même sans cela, on peux toujours avoir des points relais permettant a ceux qui n'auraient pas d'ordinateur ou d’accès au net de participer gratuitement aux activités politique.

Si l'on doit attendre que ceux qui sont à la traine, quelque soit la raison, a l'heure actuelle l’accès internet coute relativement chère tout de même, et en france, on est plutôt bien loti sur ce point, on n'avance jamais...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.transbiologism.net
Janus



Messages : 143
Date d'inscription : 23/02/2009

MessageSujet: Re: La déliquescence des états   Ven 30 Mar - 14:21

Petite rectification: la France est à 69,5 % en 2012.

Citation :
Pourquoi attendre 100% ?

Il ne s'agit pas juste d'attendre sans rien faire, mais d'employer les grands moyens pour couvrir les 30 % restants.

Citation :
Entre ceux qui "ne veulent pas" et ceux un peu stupides ou totalement déphasés qui "ne comprennent pas".
Contrairement à ce que tu sembles croire, les derniers travaux de recherche (notamment ceux de Laurence Monnoyer-Smith) démontrent que le taux des "refusants" est très minime et la plupart des citoyens non-connectés le sont malgré eux (raisons économiques et/ou culturelles: par exemple, découragement du à l'absence de connaisseurs dans l'entourage familial.)
S'il y a une volonté politique, les 30% restants seront couverts dans moins de 10 ans (je dirais même dans 5 ans puisque les 69% actuelles se sont fait en moins de 15 ans)

L’Amérique du Nord est à 78,3% et la Norvège à 94,4%. Sachant que le web est devenu "mainstream" à partir des années 1990, cela démontre tout de même une avancée explosive. La couverture totale dans les prochaines dix années est inévitable. Ça serait au contraire "louche" que cela ne se produise pas.
Citation :

Si l'on doit attendre que ceux qui sont à la traine, quelque soit la raison, a l'heure actuelle l’accès internet coute relativement chère tout de même, et en france, on est plutôt bien loti sur ce point, on n'avance jamais...

Ça dépend de quel accès internet. La politique commerciale des grands fournisseurs est justement de proposer plus rapide et plus performant tout en supprimant simultanément les offres antécédentes (de sorte qu'il n'y ait qu'un seul type d'offre et donc aucune baisse de prix). S'il y avait une réelle volonté politique, des offres modestes (adsl minimal avec quelques kpbs comme au début des années 2000) seraient proposées aux ménages les moins aisés à des prix tuot à fait accessibles, mais ça les FAI ne le feront jamais car ce n'est pas productif. (C'est ce que F*ee a fait pour les abonnements téléphoniques, et on voit aujourd’hui les conséquences: chute libre dans les abonnements chez O*ange et tensions commerciales entre les deux fournisseurs, qui risquent de s'aggraver dans les années à venir...)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Marc



Messages : 1260
Date d'inscription : 05/10/2008
Localisation : Athènes

MessageSujet: Re: La déliquescence des états   Ven 30 Mar - 16:17

Janus a écrit:
S'il y avait une réelle volonté politique, des offres modestes (adsl minimal avec quelques kpbs comme au début des années 2000) seraient proposées aux ménages les moins aisés à des prix tuot à fait accessibles, mais ça les FAI ne le feront jamais car ce n'est pas productif.
N'est-ce pas là où seul un État, non pas déliquescent mais suffisamment fort et intéressé seulement par l'intérêt collectif, doit intervenir ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Arikado



Messages : 21
Date d'inscription : 11/03/2012

MessageSujet: Re: La déliquescence des états   Ven 30 Mar - 21:09

Janus a écrit:
Citation :
Ton idée n'a rien de néo-athénien, car elle n'a rien d'athénien à la base. La démocratie athénienne était une démocratie directe ; or ce que tu proposes st de la démocratie représentative, donc indirecte.

Je confirme. La cité athénienne était composée majoritairement d'esclaves (certains avancent un chiffre allant de 80 à 95%) les hommes libres (à peine quelques milliers), ayant la citoyenneté et donc le droit de vote, délibéraient des lois, faisaient des propositions et votaient directement à l’Ecclésia (Assemblée du peuple). Un système néo-athénien reviendrait à inviter les 60 millions de citoyens Français à venir au parlement discuter et voter les lois...ce qui est, jusqu'ici, impossible à réaliser techniquement parlant. Mais ça ne le sera peut-être plus d'ici quelques années quand le taux de pénétration de l'internet aura atteint 100% de la population (il est aujourd’hui à 63%) et que les gens commenceront à se demander s'il n'y a pas moyen de créer des espaces délibératifs virtuels et des systèmes de vote électronique au cas par cas (fini les programmes politiques en "package", les grands électeurs, et la carte blanche donnée à un gouvernement élu pour tout un mandat)

Je n'osais pas le dire, ça serait évidemment l'idéal. Il faudrait fonder des commissions spécialisées: par exemple les ouvriers débattraient des lois concernant leur domaine d'activité, les professeurs pour l'éducation...

Il faudrait cependant trouver le moyen de générer un consensus auprès de toute cette population.
Mais lors des interview, les Anonymous y arrivent très bien.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
David Latapie



Messages : 146
Date d'inscription : 31/12/2011
Age : 39
Localisation : Paris

MessageSujet: Re: La déliquescence des états   Lun 2 Avr - 4:48

Je viens de découvrir ceci, et ça fait peur :

http://fr.wikipedia.org/wiki/%C3%89tat_en_d%C3%A9liquescence

Et plus particulièrement ceci :



Légende :
Ocre : alerte
Orange : danger
Jaune : modéré
Turquoise : stable
Gris : pas d'information

Deux choses frappent :
la majorité des états sont instables !
la France n'est pas si bien lotie que ça !

En Europe, il n'y a guère que le Canada, l'Australie, la majorité de la Scandinavie, l'Autriche, la Suisse, le Luxembourg et le Danemark qui soient des pays stable.

Et ça date de 2010...

_________________
Trésorier de l'AFT
david.latapie.name
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://david.latapie.name/
David Latapie



Messages : 146
Date d'inscription : 31/12/2011
Age : 39
Localisation : Paris

MessageSujet: Re: La déliquescence des états   Lun 2 Avr - 4:53

Janus a écrit:
Mais ça ne le sera peut-être plus d'ici quelques années quand le taux de pénétration de l'internet aura atteint 100% de la population (il est aujourd’hui à 63%) et que les gens commenceront à se demander s'il n'y a pas moyen de créer des espaces délibératifs virtuels et des systèmes de vote électronique au cas par cas (fini les programmes politiques en "package", les grands électeurs, et la carte blanche donnée à un gouvernement élu pour tout un mandat)
Mais ça ne changerait rien au manque d'implication, qui a mon sens est le vrai problème.

Mais ce n'est pas une raison pour ne pas essayer, il y a suffisamment de choses à faire au niveau des procédures de votes qu'il faut tenter, il en ressortira bien quelque chose, même si on n'arrive pas à au Graal de l'implication. Stratégie des petits pas.

_________________
Trésorier de l'AFT
david.latapie.name
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://david.latapie.name/
Arikado



Messages : 21
Date d'inscription : 11/03/2012

MessageSujet: Re: La déliquescence des états   Lun 2 Avr - 10:28

David Latapie a écrit:


Deux choses frappent :
la majorité des états sont instables !
la France n'est pas si bien lotie que ça !

En Europe, il n'y a guère que le Canada, l'Australie, la majorité de la Scandinavie, l'Autriche, la Suisse, le Luxembourg et le Danemark qui soient des pays stable.

Et ça date de 2010...

On ne connaît pas la proportion des critères appliqués aux pays européens, et le poids desdits critères. Pour la France par exemple, je ne vois aucun de ces critères réellement applicables, sauf éventuellement le critère 10:
"Appareil de sécurité constituant un État dans l'État" La DCRI a prit pas mal de libertés depuis sa création...

Mais mis à part ça je ne considère pas encore l'état français comme "modéré" dans sa stabilité. Étrange aussi que l'Italie soit au même niveau que nous.

Quoi qu'il en soit, je persiste à croire que l'Etat se doit de rester fort dans une perspective futuriste. Je ne veux pas d'un avenir dirigé par des corpo et des intérêts privés: je veux que l'Etat bénéficie de la transformation de ses habitants.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: La déliquescence des états   Aujourd'hui à 1:16

Revenir en haut Aller en bas
 
La déliquescence des états
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» Si la Veuve était utilisé aux États-Unis...
» les états degradés du système
» Etats de compte clients
» Erreur lors des rapports
» Formats impression etat de compte et courriel

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Transhumanismes :: Discussions et débats :: Philosophies ; éthiques ; Politiques-
Sauter vers: