AccueilPortailCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion
Rechercher
 
 

Résultats par :
 
Rechercher Recherche avancée
Derniers sujets
» Eglise Futuriste
Jeu 6 Juin - 12:00 par almagor

» Avis de transfert du forum de l'AFT:Technoprog!
Ven 31 Mai - 19:24 par MarcAdmin

» Transfert du forum Technoprog! - nouvelle étape
Ven 31 Mai - 19:20 par MarcAdmin

» Coren
Jeu 23 Mai - 12:56 par Coren

» Bonjour, bonjour
Mer 22 Mai - 17:56 par Spartan

» Rencontre H+ irl Paris 22 mai 2013
Mer 15 Mai - 8:26 par MarcAdmin

» Stimulation Transcranienne électrique
Ven 10 Mai - 0:55 par Spartan

» Textes de Brainstorm
Mar 7 Mai - 4:09 par Brainstorm

» Quel est le 1er transhumain ?
Ven 3 Mai - 22:17 par p.pit

Adhésions
Adhérer à l'association Technoprog!

Partagez | 
 

 Transhumanisme et sexualité

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Rémi R



Messages : 71
Date d'inscription : 17/07/2011
Localisation : Paris

MessageSujet: Transhumanisme et sexualité   Sam 29 Oct - 18:07

C'est un sujet assez particulier que j'aborde ici, celui de la sexualité. Le transhumanisme à pour but de mener l'humain vers un état plus heureux et plus plaisant. La sexualité durant l'histoire à été de nombreuse fois condamné et restreinte car celle ci apporte beaucoup de plaisir aux humains Twisted Evil , et que les forces moralisatrices et religieuses No poussent l'humain vers une vie d'ascèse et de souffrance sous différents prétextes.

Aujourd'hui encore la sexualité est très restreinte, et il existe encore des forces puissantes qui proclament que c'est un grand mal scratch . Bien sur, il y a la pornographie qui s'étend de plus en plus grâce à internet, mais je pense que ce ne soit pas un développement de la sexualité que de se faire plaisir derrière un écran face à une femme qui ignore tout de notre existence. Bref, l'interaction sexuelle entre 2 ou plusieurs êtres humains ne devient pas plus facile, de part le développement de la pornographie.

Que peut on craindre comme dérive vis à vis de la sexualité dans le future? Pensez vous que le transhumanisme jouera un rôle influent dans les mutations des relations sexuelles qu'on les êtres humains? Et si oui, qu'elles seront ces influences?

De mon point de vue :

Une meilleures connaissances du corps humains donneras forcément au développement de nouvelles pratiques qui procureront plus de plaisir. De mon côté je pense que dans le futur,il y aura une plus grande facilité d'avoir des rapports avec un autre être humain, de part une amélioration de la médecine concernant les MST, de part une amélioration de l'hygiène du respect que les êtres humains auront envers leurs congénères et surtout de l'idée que faire l'amour ne sera plus assimilé à l'idée de construire un foyer (espérance de vie qui augmente => nécessité de faire moins d'enfants pour éviter une surpopulation => les couples sans enfant seront plus nombreux => sans enfant les divorces ou ruptures seront plus fréquents => l'idée de construire un foyer sera moins présente dans les esprits => les relations sexuelles et sentimentales impliqueront moins de promesses et d'engagements).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.remirodrigues.com/wordpress
Kusanageek



Messages : 1107
Date d'inscription : 25/03/2010
Age : 28
Localisation : France

MessageSujet: Re: Transhumanisme et sexualité   Sam 29 Oct - 19:10

Je suis d'accord avec ton point de vue. J'ajouterai seulement qu'on peut aussi voir internet participer déjà pour servir de point de rencontre, et ensuite si un jour la réalité virtuelle immersive permet des rapports à distance ou avec des IA.

De même je pense que progressivement on entendra de plus en plus parler de personnes qui ont des relations sexuelles/sentimentales (?) avec des robots prévus pour ce genre de chose. Et tout ça va faire oublier pas mal de débats sur la pornographie elle-même...

Pour aller plus loin, comment la société interpréterait-elle l'existence de logiciels de réalité virtuelle qui permettent d'avoir des relations sexuelles "moralement répréhensibles" ?

_________________
The checks and balances of democratic governments were invented because humans themselves realized how unfit they were to govern themselves. They needed a system, yes. An industrial age machine. - Helios, Deus Ex
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://kusanageek.com
Rémi R



Messages : 71
Date d'inscription : 17/07/2011
Localisation : Paris

MessageSujet: moralement répréhensible   Sam 29 Oct - 21:01

Ce qui est choquant dans l'inceste, c'est l'idée qu'il peut y avoir un enfant consanguin qui souffrira de ses déformations ou de ses carences intellectuelles.

Ce qui est choquant dans la pédophilie, c'est le fait d'avoir une relation sexuelle avec un être qui a un corps qui n'est pas encore prêt pour une relation sexuelle, et donc qui n'a pas conscience totalement de son corps. C'est d'une certaine manière avoir une relation sans le consentement du partenaire, l'enfant ne pouvant pas donner en toute conscience sont consentement. Il en va de même pour la zoophilie.

Donc, pour les actes sexuelle moralement répréhensible, si une réalisation est faites avec des robots ou des IA dans un monde virtuel immersif, le problème ne serai pas l'acte en lui même, mais la possibilité d'encourager l'utilisateur à faire de même avec de vrai personne. Mais bon là on retombe dans le même débat qu'avec les jeux vidéo : est-ce que tuer dans un jeux vidéo poussent à tuer en vrai? La réponse est bien sur non, mais bon, la sexualité est un sujet particulier, et rien ne dit qu'un pédophile qui arrivent à contenir ses pulsions et qui déciderai d'utiliser un robot enfant n'aurai pas plus de mal à contenir ses pulsions par la suite.

Si quelqu'un à des connaissances approfondie en psychiatrie, il pourra peut être nous éclairer.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.remirodrigues.com/wordpress
Scheindorf Herljos



Messages : 606
Date d'inscription : 17/09/2010

MessageSujet: Re: Transhumanisme et sexualité   Dim 30 Oct - 2:54

Yann Mihn a fait une conférence tres interessante a ce sujet il ya pas longtemps, par rapport a la cybersexualité, via second life en particulier, avec des appareils déclanchés pour avoir un feedback reel de ce qui se passe dans le jeu. Sex toy, impulsions electriques, veste qui simule une etrainte...

Je pense (j'espere) que la sexualité est amenée à devenir beaucoup plus ouverte petit a petit, via internet, via la realité virtuelle et augmentée,via la "teledildonique", via la robotique, ect...
Les barrieres entre genres et espèces commencent déja à tomber grace a la VR. Qui est aussi vu comme un espace ou il serais possible de realiser des fantasmes, non pas forcement interdits mais surtout impossibles physiquement.

Même d'un point de vue social, à l'heure actuelle, le principal moyen de trouver ses partenaires, c'est via le net.



Dernier point quant a la zoophilie, je trouve que dire "un non-humain ne peux pas être consentant", est fortement réducteur et stéréotypée, dans la pure ligne du mythe de "l'animal machine" depuis longtemps anéanti . Bien entendu que pour l'instant il n'est pas possible d'avoir un consentement a priori mais de là a nier qu'il puisse se rendre compte de l'intention ou avoir un comportement de refut, c'est un peu gros...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.transbiologism.net
Rémi R



Messages : 71
Date d'inscription : 17/07/2011
Localisation : Paris

MessageSujet: holobande   Dim 30 Oct - 20:07

Je n'arrive plus à retrouver la référence, mais il est vrai que j'ai vu la présentation d'une veste par compression pneumatique arrivait à transmettre les gestes d'étreintes qu'une autre personne faisait sur un mannequin barder de capteurs. Mais je ne pense pas que ce genre de produit pourrait se développer de par le prix que cela couterait et aussi par la barrière morale. La barrière morale peut bien évidemment être contourné, mais il faut que les prix soit abordable.

C'est vrai que la rencontre de partenaires se fait de plus en plus sur internet, mais je ne pense pas que l'influence d'internet soit dans ce sens. En effet, les sites de rencontres gratuits sont pleins de plaisantins, et les sites payant sont tout simplement payant (donc peuvent être rebutant). En effet pourquoi payer pour rencontrer des femmes qui ne intéresseront pas forcément à nous (si encore l'utilisateur payait pour être coaché! Ces offres existent, attractive world par exemple, mais sont encore plus cher) , alors qu'on peut faire de même dans la rue. Cependant la force d'internet, c'est de pouvoir être en contact plus facilement avec quelqu'un qu'on a croisé à une occasion. Internet casse certaines barrières sociales.

Je pense que le développement des réalités virtuelles immersives en réseau, un peu comme le holobande dans Caprica, permettront vraiment une nouvelle vision de la sexualité. En effet, si chacun peut utiliser un avatar, plus de problème de plaire ou non physiquement. Donc il sera plus facile pour tout le monde d'avoir des relations et d'être plus épanouis dans le monde. Reste à savoir si la morale ne fera pas tous son possible pour empêcher les mondes virtuelles immersif en réseau de pouvoir héberger des lieux où des gens ferait l'amour (j'ai entendu dire qu'il était impossible de se rendre sur des sites à caractères pornographique avec un Iphone, Ipad, parce que Steve Jobs ne voulait pas que des obsédés achètes ses produits, donc cette hypothèse reste possible).

Bien entendu, me direz vous qu'il restera le problème des gens qui ne sont pas intéressant. Car être beau n'est pas suffisant pour plaire. À cela je pense que les augmentations cognitives aideront. Enfin, encore sur ce sujet, cela dépend encore beaucoup des mœurs de la société. De plus, il n'y a pas que les beaux et intelligent qui plaisent. Dans notre société, certaines personnes banales et peu intéressante peuvent avoir un certains succès. Mon explication pour ces cas c'est le placement social (les parents ou amis qui aident en donnant des opportunité ou il n'y a presque plus de séduction à faire).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.remirodrigues.com/wordpress
Scheindorf Herljos



Messages : 606
Date d'inscription : 17/09/2010

MessageSujet: Re: Transhumanisme et sexualité   Dim 30 Oct - 23:09

Rémi R a écrit:
C'est vrai que la rencontre de partenaires se fait de plus en plus sur internet, mais je ne pense pas que l'influence d'internet soit dans ce sens. En effet, les sites de rencontres gratuits sont pleins de plaisantins, et les sites payant sont tout simplement payant (donc peuvent être rebutant).

Personnellement, je pensait surtout aux forums, chats, et réseaux sociaux.

Rémi R a écrit:

Je pense que le développement des réalités virtuelles immersives en réseau, un peu comme le holobande dans Caprica, permettront vraiment une nouvelle vision de la sexualité. ... Reste à savoir si la morale ne fera pas tous son possible pour empêcher les mondes virtuelles immersif en réseau de pouvoir héberger des lieux où des gens ferait l'amour

Je ne connais pas du tout, j'y ai jamais touché, mais Yann racontait justement que le probleme c'est posé sur Second Life avec la multiplication phenomenale des roleplays a caractere sexuels. L'editeur à decidé d'interdire ces pratiques sur la majorité des secteurs et à ouvert un nouveau serveur dedié.


Rémi R a écrit:

(j'ai entendu dire qu'il était impossible de se rendre sur des sites à caractères pornographique avec un Iphone, Ipad, parce que Steve Jobs ne voulait pas que des obsédés achètes ses produits, donc cette hypothèse reste possible).

Si c'est le cas, Apple est encore pire que ce que je croyais.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.transbiologism.net
Kusanageek



Messages : 1107
Date d'inscription : 25/03/2010
Age : 28
Localisation : France

MessageSujet: Re: Transhumanisme et sexualité   Lun 31 Oct - 0:01

C'est bien le cas pour Apple (sauf pour Playboy je crois).

_________________
The checks and balances of democratic governments were invented because humans themselves realized how unfit they were to govern themselves. They needed a system, yes. An industrial age machine. - Helios, Deus Ex
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://kusanageek.com
Eugène



Messages : 122
Date d'inscription : 25/10/2011

MessageSujet: Re: Transhumanisme et sexualité   Lun 31 Oct - 17:18

En ce qui me concerne, ce que j'attend du transhumanisme niveau sexualité c'est surtout qu'il booste notre capital érotique.

L'ère du temps est à l'éloge de l'amour désincarné et désintéressé ainsi qu'à la condamnation du "culte du corps parfait" qui évidemment est sensé être un épiphénomène de l'ultra-néo-libéralisme. Le problème c'est que ça n'a rien à voir et qu'on sait tous que ça ne marche pas comme ça. Il y a des critères quasi-universels qui fixent l'attractivité sexuelle d'une personne donnée et, comme partout, tout le monde recherche ce qu'il y a de mieux. Résultat : les plus chanceux se maquent entre eux et les autres seront bien obligés de se contenter de ce qu'on leur laisse (ou de porno, au choix). A bien y regarder, le sexe est quelque chose de très capitaliste et je trouve assez étonnant qu'il soit devenu une sorte de symbole de la gauche.

Bref, là où je veux en venir c'est que l'enhancement pourrait nous permettre à tous de booster notre capital érotique, entre autres en nous permettant d'accéder au "corps parfait" mais pas seulement comme l'a expliqué Rémi. Ce serait en tout cas un joli pied de nez à tous ceux qui nous accusent de "nier le corps".

Citation :
(j'ai entendu dire qu'il était impossible de se rendre sur des sites à caractères pornographique avec un Iphone, Ipad, parce que Steve Jobs ne voulait pas que des obsédés achètes ses produits, donc cette hypothèse reste possible).

Eh bien c'est d'ores et déjà raté. Dommage pour lui.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kusanageek



Messages : 1107
Date d'inscription : 25/03/2010
Age : 28
Localisation : France

MessageSujet: Re: Transhumanisme et sexualité   Lun 31 Oct - 17:47

Il me semble que la gauche s'est emparé du sujet sous l'angle de la libération des moeurs.

_________________
The checks and balances of democratic governments were invented because humans themselves realized how unfit they were to govern themselves. They needed a system, yes. An industrial age machine. - Helios, Deus Ex
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://kusanageek.com
samuel



Messages : 136
Date d'inscription : 20/03/2009
Age : 48
Localisation : Genève

MessageSujet: Re: Transhumanisme et sexualité   Mar 1 Nov - 15:57

N'oubliez pas que l’attraction sexuelle est une simple sélection évolutive et que in fine le coït n'est rien d'autre qu'une décharge (pun intended Very Happy) de dopamine dans le cerveau.

Donc pour moi, si le transhumanisme permet une chose, c'est de nous libérer facilement de nos pulsions et désirs sexuels en les maitrisant plus facilement justement par un meilleur contrôle de nos mécanismes de récompense cérébraux.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Janus



Messages : 143
Date d'inscription : 23/02/2009

MessageSujet: Re: Transhumanisme et sexualité   Mar 1 Nov - 23:19

Citation :
Donc pour moi, si le transhumanisme permet une chose, c'est de nous libérer facilement de nos pulsions et désirs sexuels en les maitrisant plus facilement justement par un meilleur contrôle de nos mécanismes de récompense cérébraux.
Oui mais ce qu'il faut comprendre aussi dans certains plaisirs humains, c'est leur imprégnation de constructions culturelles qui proviennent de l'expérience personnelle de chacun.
Nous savons très peu de choses sur la façon dont les "goûts" sexuels se forment chez l'individu (comment peut-on expliquer, par exemple, le cas des "fat lovers" : ces hommes qui aiment uniquement les femmes rondes et rien d'autres) et comme le degré de plaisir sexuel augmente avec l'accumulation dans un contexte spatio-temporel donné, d'éléments "érostimulants" (en gros: une personne qui corresponds à l'une des représentations personnelles de ce qui est "sexy" pour tel individu + une situation sexuellement connotée pour ce même individu) , ça m'étonnerait que THE orgasm puisse être atteint par une simple décharge d'ocytocines et de dopamines, sinon comment explique-t-on le fait que les drogues ne procurent pas toujours le même effet selon les contextes? (l'effet d'un joint peut varier entre l'absence totale de toute sensation et l'extrême extase au point de rigoler au moindre mouvement dans le champ visuel de la personne droguée)

Bref, tout ça pour dire que je suis sceptique par rapport à la manipulation des neuro-transmetteurs, par contre, une réalité virtuelle extrêmement fidèle à la réalité pourrait effectivement faire l'affaire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rémi R



Messages : 71
Date d'inscription : 17/07/2011
Localisation : Paris

MessageSujet: Re: Transhumanisme et sexualité   Mer 2 Nov - 0:08

Eugène a écrit:


Il y a des critères quasi-universels qui fixent l'attractivité sexuelle d'une personne donnée et, comme partout, tout le monde recherche ce qu'il y a de mieux. Résultat : les plus chanceux se maquent entre eux et les autres seront bien obligés de se contenter de ce qu'on leur laisse (ou de porno, au choix).

Bref, là où je veux en venir c'est que l'enhancement pourrait nous permettre à tous de booster notre capital érotique, entre autres en nous permettant d'accéder au "corps parfait" mais pas seulement comme l'a expliqué Rémi. Ce serait en tout cas un joli pied de nez à tous ceux qui nous accusent de "nier le corps".

Cette réflexion me fait vraiment plaisir, car elle va pouvoir me permettre de poser la question que j'avais en tête mais que je n'arrivais pas à formaliser dans mon esprit.

Si tous le monde est au top physiquement, à votre avis, vas t'on voir la société devenir hédoniste : tous le monde fait l'amour avec tout le monde, il y a moins de frustration, donc moins de violence, ... et tout ce qui va avec. Ou pensez vous qu'il y aura toujours la volonté de trier? Effectivement, aujourd'hui un homme moyen est plus propre sur lui et peut être plus séduisant qu'un bellâtre du 15ème siècle qui a certaines odeurs et des dents jaunes (qui laissaient indifférent de parce que l'odeur était moins forte et les dents moins jaunes que les autres hommes du 15ème siècle).

Si la sexualité reste toujours au plus fort, il y a un risque que des hommes ou des femmes se fassent augmenter uniquement pour accéder à la sexualité. On peut déjà percevoir cela avec la chirurgie esthétique. Personne n' accueil avec bras ouvert l'idée de devoir se faire amputer pour pouvoir être aimé. C'est pour cela que je pense que cette question est essentielle.

Par contre si le fait que l'être humain soit simplement rebouté par des fait objectif (concentration de bactérie trop forte => mauvaise odeur, mauvaise agilité, manque de souplesse, ...), cela voudrait dire qu'à terme la sexualité ne sera plus une compétition et qu'on ne s'augmentera pas pour être meilleur que l'autre, mais simplement pour avoir pour augmenter ses chances de plaire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.remirodrigues.com/wordpress
Yamaela



Messages : 52
Date d'inscription : 19/10/2011
Age : 36
Localisation : Région parisienne

MessageSujet: Re: Transhumanisme et sexualité   Jeu 3 Nov - 7:43

En quoi la séduction n'est-elle pas une compétition? En quoi augmenter ses chances de plaire ne serait-il pas encore une compétition même si située sur un autre terrain?

Je ne vois pas comment on peut nier à la séduction tout son jeu de codes sociaux parfaitement implantés et strictement culturels. D'ailleurs, je parle de mon expérience personnelle, j'ai toujours trouvé les séducteurs bien plus attirants que des types bien foutus... Ce qui veut dire (à mon sens) que le jeu est bel et bien truqué et que des critères objectifs physiques sont à peu de choses près inexistants. Il m'arrive souvent de penser que c'est un strict refuge rationnel. On dit que l'autre nous plaît pour telle ou telle raison mais au final, on n'en sait strictement rien. La majeure partie du temps ce qui nous attire le plus chez l'autre c'est le désir qu'il éprouve pour nous... Salut Narcisse! Comment se porte ton reflet? Razz Ou en tout cas, la manière sophistiquée (parfois, pas toujours) dont il /elle est capable de nous faire croire (donc illusion possible grâce aux artifices de séduction) qu'il/elle est attirée par "moi", en tout cas ce que chacun(e) donne à voir de soi.

Donc différence entre attirance superficielle (je veux tirer mon coup, valable chez les hommes ET les femmes) et attirance profonde (c'est toi que je veux) qui ne fonctionnent pas du tout sur les mêmes "codes". Même si, les vrais séducteurs et vraies séductrices savent parfaitement jouer sur les deux tableaux afin que le/la partenaire prenne l'un pour l'autre et vice versa. Car, oui, parfois pour séduire quelqu'un il faut lui cacher une attirance profonde pour faire croire à une attirance superficielle... Très efficace pour séduire les coureurs de jupons ou les coureuses de caleçons. (Oui, si vous portez des slips, vous êtes donc immunisés. Laughing )

La beauté elle-même est culturelle, soumise à des aléas: ne serait-ce que l'humeur bonne ou mauvaise du jour, des modes :vestimentaires d'abord, mais aussi de décoration d'intérieure... si vous saviez le nombre de femmes qui choisissent de coucher avec un mec ou non en fonction de la couleur du papier peint ou du design du canapé vous seriez très surpris... Et je parle là de la vraie raison pas de celle "officielle"... Seulement, en voyant la couleur du canapé, elle a compris que ce type n'était pas fait pour elle... Alors, bien sûr qu'il existe une explication psychologique mais je ne vois pas ce qu'un "enhancement" (chic! Encore une nouveau mot!) physique peut bien y changer. L'image que l'on donne de soi-même n'est qu'une représentation et ce que l'autre en perçoit n'est pas forcément soumis aux mêmes critères que les siens...

Et puis, si je me fie à ce que vous dîtes (concernant les codes physiques), je n'aurais jamais eu aucune expérience sexuelle de toute mon existence... Et bah non, ça fait un bail que je ne suis plus vierge. Dois-je en conclure que j'ai eu de la "chance"? Mouif... pas convaincue.

Quant à être au "top physiquement", vous m'excuserez mais je trouve très moches les types qui ressemblent à des "Ken" et les nanas qui ressemblent à des "Barbie"... Sans parler des contraintes que cela impose. Vous voudriez m'expédier en enfer que vous n'auriez pas mieux dépeint le tableau!

Et puis les fantasmes vous en faîtes quoi? Les brins de folie?
Je trouve votre programme sexuel plutôt aseptisé, en fait...
L'hédonisme je vois ça comme une fête permanente de tous les sens, donc avant tout d'une sensualité débridée y compris gourmande, joueuse, excessive... Si le plaisir se limitait à des phénomènes rationnels... bah la levrette et le missionnaire: c'est le plus efficace... Dans le sens que cela demande peu d'efforts, la pénétration est aisée, l'orgasme presque toujours atteint et dans un minimum de temps... Mais c'est vite ennuyeux...

Et puis flûte! Serait-il imaginable que les enhancements ne se fassent pas sur des critères physiques (soit-disant) objectifs alors que fixés par les canons sociaux mais sur les désirs individuels de chacun? Donc pas la sexualité actuelle du: je me fais opérer pour avoir de plus gros seins ou une plus grosse verge mais... je choisis une amélioration en fonction de mes désirs profonds?
Ce qui, avant tout, nécessite une connaissance approfondie de soi-même et de ses propres désirs. Donc non pas dans le "but de plaire" à n'importe qui, tout le monde... on s'en fiche! Mais bel et bien, à l'inverse, de se plaire à soi-même dans le but de réaliser ses fantasmes.

Là vous me proposeriez une perspective intéressante. Car je ne serais pas celle qui "cherche à plaire" mais celle qui "décide comment plaire", c'est à dire que je suis maîtresse de mes propres critères de séduction. Et là, je trouve ça beaucoup plus pertinent. Parce que m'envoyer en l'air avec pleins de types, franchement... ça ne demande pas beaucoup d'efforts. Suffit d'aller sur des sites (vous en parliez) de rencontres pour une seule nuit... Vous finissez toujours par trouver un plan fesses. Enfin bref... y'a pas de quoi appeler la science au secours pour ce genre de trucs.

Par contre, si mes améliorations se font en fonction de "mes" désirs (et pas ceux sociaux, donc de la représentation sociale en vogue) là je marche. Mais ce qui veut dire une société capable d'accepter n'importe qui dans ses différences et non pas selon des "critères imposés". Je n'ai, par exemple, aucune envie de me teindre en rousse, même si aujourd'hui c'est la couleur de cheveux la plus "sexy"... Je fais ce que je veux avec mes cheveux!


(Bah j'en avais des trucs à dire... Dîtes? Vous ne voudriez pas arrêter d'avoir des débats passionnants quand je ne suis pas là? Sinon après j'écris des pavés pour pouvoir participer... bounce )
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Scheindorf Herljos



Messages : 606
Date d'inscription : 17/09/2010

MessageSujet: Re: Transhumanisme et sexualité   Sam 5 Nov - 0:28

C'est grosso modo ce que je disais, l'important est d'avoir le choix, que l'on veuille ressembler a ça, à ça, ou à ça

(photos prises au hasard sur gogole image)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.transbiologism.net
Rémi R



Messages : 71
Date d'inscription : 17/07/2011
Localisation : Paris

MessageSujet: séducteur de demain   Dim 6 Nov - 22:24

Yamaela a écrit:
j'ai toujours trouvé les séducteurs bien plus attirants que des types bien foutus...

La majeure partie du temps ce qui nous attire le plus chez l'autre c'est le désir qu'il éprouve pour nous... Salut Narcisse!

Je trouve Yamaela que ton analyse est très intéressante, mais je pense que ta perspective est très brut. Tout changement technologique majeur amène à des changement sociétale et comportementale. Or les augmentations qu'il soit physique ou neurale (et oui il y aura peut-être un pack réseaux neuronaux du séducteur qui sait) sont des changement technologique encore plus important que les précédentes révolutions technologique.

En termes de séduction, j'ai lu beaucoup d'articles sérieux sur internet, et je me rend compte au combien cette discipline est corréler aux sociétés dans lesquels on vit. Dans une société où il est primordiale de se développer personnellement et de se faire plaisir, la sexualité et l'accès à la sexualité, n'est pas le même que dans une société moralisatrice.

La société dans laquelle on vit est à mit chemin entre les deux modèles que je viens de présenter. Personnellement, je trouve qu'internet ne ma pas été d'une grande aide pour séduire (je pense que j'utilise mal les possibilité que peut m'apporter cette incroyable outil), le portable par contre si (pour survivre et éviter d'attendre trop longtemps à attendre une femme sous une température de -25°C cheers géniale). Plus sérieusement, je pense que tout les modèles qui existent aujourd'hui (couple, famille, ...) seront remis en cause peu de temps après l'apparition et la démocrasation des augmentations "sérieuses". Et si on est pas préparé psychologiquement aux changements, on fera comme beaucoup de personnes agées : "Maintenant il n'y a plus de valeurs, les jeunes de maintenant... et tralala".

Il y a toujours un système de valeur, et je pense qu'il est important d'anticiper pour nous de faire tendre ce système de valeur, vers un système qui amenerait l'humanité vers un état plus heureux.

Bref,... si les pack séducteurs sont cher et réserver qu'aux classes aisé, et qu'il n'y a qu'eux qui peuvent accéder à des relations sentimentales et sensuelles, et bien ce serait triste (c'est de la compétition déloyale, ou l'homme ou la femme seule ne peut vaincre quoi qu'il/elle fasse).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.remirodrigues.com/wordpress
Eugène



Messages : 122
Date d'inscription : 25/10/2011

MessageSujet: Re: Transhumanisme et sexualité   Dim 6 Nov - 23:13

Citation :

Si la sexualité reste toujours au plus fort, il y a un risque que des hommes ou des femmes se fassent augmenter uniquement pour accéder à la sexualité. On peut déjà percevoir cela avec la chirurgie esthétique. Personne n' accueil avec bras ouvert l'idée de devoir se faire amputer pour pouvoir être aimé. C'est pour cela que je pense que cette question est essentielle.

Par contre si le fait que l'être humain soit simplement rebouté par des fait objectif (concentration de bactérie trop forte => mauvaise odeur, mauvaise agilité, manque de souplesse, ...), cela voudrait dire qu'à terme la sexualité ne sera plus une compétition et qu'on ne s'augmentera pas pour être meilleur que l'autre, mais simplement pour avoir pour augmenter ses chances de plaire.

Très intéressant. L'issue de tout ça dépendra de comment est fait notre esprit à la base. Si nous voulons atteindre un objectif fixé (du point de vue qualitatif et quantitatif) en matière de sexualité alors les biotechnologies seront ici providentielles. Si au contraire nous évaluons l'attractivité d'une personne de manière comparative et si nous en voulons toujours plus alors il est probable que la compétition sexuelle ne s'arrête jamais. Mais même dans le second cas de figure, est-il bon de se passer des biotechnologies, de refuser d'entrer dans la compétition quitte à être largué niveau capital érotique ?

@Yamaela

Citation :

Je ne vois pas comment on peut nier à la séduction tout son jeu de codes sociaux parfaitement implantés et strictement culturels. D'ailleurs, je parle de mon expérience personnelle, j'ai toujours trouvé les séducteurs bien plus attirants que des types bien foutus... Ce qui veut dire (à mon sens) que le jeu est bel et bien truqué et que des critères objectifs physiques sont à peu de choses près inexistants. Il m'arrive souvent de penser que c'est un strict refuge rationnel. On dit que l'autre nous plaît pour telle ou telle raison mais au final, on n'en sait strictement rien. La majeure partie du temps ce qui nous attire le plus chez l'autre c'est le désir qu'il éprouve pour nous... Salut Narcisse! Comment se porte ton reflet? Razz Ou en tout cas, la manière sophistiquée (parfois, pas toujours) dont il /elle est capable de nous faire croire (donc illusion possible grâce aux artifices de séduction) qu'il/elle est attirée par "moi", en tout cas ce que chacun(e) donne à voir de soi.

Attention, l'attirance sexuelle ça n'englobe pas que la beauté physique. Du moins pour les femmes, qui sont beaucoup plus sensible aux caractéristiques psychologiques et socio-économiques de leur partenaire que ne le sont les hommes (chez qui un corps en forme de sablier est suffisant pour déclencher le désir). Ce n'est pas pour autant que les critères de sélection varient. On a identifié plusieurs universaux en matière d'attractivité, aussi bien sur le plan physique que mental : charisme, position sociale, humour, goût artistique, etc... ces qualités s'expriment bien sûr de manière différente selon la culture dans laquelle baigne l'individu qui les porte, mais leur désirabilité est une constante anthropologique.

Citation :
Quant à être au "top physiquement", vous m'excuserez mais je trouve très moches les types qui ressemblent à des "Ken" et les nanas qui ressemblent à des "Barbie"... Sans parler des contraintes que cela impose. Vous voudriez m'expédier en enfer que vous n'auriez pas mieux dépeint le tableau!

Ca c'est parce que les Kens et Barbies ne sont réellement pas au "top physiquement" puisque actuellement les cosmétiques et la chirurgie esthétique sont encore limitées : on arrive encore à différencier qui est "pur" c'est à dire beau en l'absence de cosmétique de qui est un "pot de peinture" ou un "poulet aux hormones" ou qui a subi de la chirurgie.
Celà dit je me demande si le yuck factor disparaîtra même lorsque les gens "génétiquement parfaits" seront biologiquement et visuellement indiscernables de ceux qui auront été modifiés pour être parfaits, et si on ne continuera pas de penser que posséder des caractéristiques qui ne reflète pas notre patrimoine génétique est "impur" ou "faux"...Il n'y a qu'à voir sur les sites pornos par exemple où dans les titres de vidéos il est souvent précisé "gros seins NATURELS" (désolé je n'ai pas trouvé de meilleur exemple. )

Citation :
Et puis flûte! Serait-il imaginable que les enhancements ne se fassent pas sur des critères physiques (soit-disant) objectifs alors que fixés par les canons sociaux mais sur les désirs individuels de chacun? Donc pas la sexualité actuelle du: je me fais opérer pour avoir de plus gros seins ou une plus grosse verge mais... je choisis une amélioration en fonction de mes désirs profonds?
Ce qui, avant tout, nécessite une connaissance approfondie de soi-même et de ses propres désirs. Donc non pas dans le "but de plaire" à n'importe qui, tout le monde... on s'en fiche! Mais bel et bien, à l'inverse, de se plaire à soi-même dans le but de réaliser ses fantasmes.

Là vous me proposeriez une perspective intéressante. Car je ne serais pas celle qui "cherche à plaire" mais celle qui "décide comment plaire", c'est à dire que je suis maîtresse de mes propres critères de séduction. Et là, je trouve ça beaucoup plus pertinent. Parce que m'envoyer en l'air avec pleins de types, franchement... ça ne demande pas beaucoup d'efforts. Suffit d'aller sur des sites (vous en parliez) de rencontres pour une seule nuit... Vous finissez toujours par trouver un plan fesses. Enfin bref... y'a pas de quoi appeler la science au secours pour ce genre de trucs.

Par contre, si mes améliorations se font en fonction de "mes" désirs (et pas ceux sociaux, donc de la représentation sociale en vogue) là je marche. Mais ce qui veut dire une société capable d'accepter n'importe qui dans ses différences et non pas selon des "critères imposés". Je n'ai, par exemple, aucune envie de me teindre en rousse, même si aujourd'hui c'est la couleur de cheveux la plus "sexy"... Je fais ce que je veux avec mes cheveux!

Evidemment, je n'ai jamais dit que tout le monde devait se conformer au canon évolutif en matière de sexualité. Seulement je peux facilement conjecturer que si on laisse les gens libres de se modifier comme ils le veulent beaucoup se dirigeront vers ledit canon. Bien sûr certains ne le feront pas, et ils sont dans leur droit mais ça ne fait pas pour autant d'eux des gens au dessus de la mêlée ou des normes sociales. De même que les premiers ne sont pas non plus nécessairement des moutons ou des gens en manque de reconnaissance sociale.

@Kusanageek : Quand je parlais de gauche je parlais surtout des intellectuels et écrivains de gauche, qui ont pour la plupart tendance à porter aux nues la libre sexualité voire à en faire leur marque de fabrique.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rémi R



Messages : 71
Date d'inscription : 17/07/2011
Localisation : Paris

MessageSujet: machine à laver   Dim 6 Nov - 23:46

J'ai trouvé un très bonne exemple de changement de la société par une nouveauté technique qui paraissait au premier abord inoffensive.

Si j'avais été un conservateur moralisateur au début du XXème siècle, j'aurai tout fait pour empêcher la machine à laver d'exister. En effet, la machine à laver, à permis de rendre plus simple et à la maison le lavage des habits. Ainsi, la machine à laver à caser l'utilité d'aller au lavoir. Ainsi, le lavoir délaissé, c'est toute la société féminine qui allait être chamboulé. De plus, ayant plus de temps libre, la journée de la femme allait s'articuler autrement.

C'est un élément qu'on ignore bien souvent, mais la machine à laver a été un élément indispensable pour l'obtention d'une quasi-égalité homme-femme.

Alors, si une simple machine à laver à pu avoir autant influence sur la structuration de notre société actuelle, imaginer ce que seront les innovations à venir. Si tout simplement l'être humain n'a plus besoin de travailler pour cause d'automatisation massive, et que cela impose aux gouvernements de distribuer un revenu universel (aux de faire une guerre civil, au choix Cool ) et bien l'homme n'aura plus à justifier un haut salaire pour plaire, et il se peut que le modèle familial n'est plus aucune raison d'exister (plus de mariage, plus de couple). Ainsi les codes d'attirances vont changer. Et là ce que je viens de décrire ce n'est qu'une toute petite chose.

Si vous avez d'autres perspectives (ou la même, mais avec des nuances), faites en profitez tout le monde!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.remirodrigues.com/wordpress
Eugène



Messages : 122
Date d'inscription : 25/10/2011

MessageSujet: Re: Transhumanisme et sexualité   Lun 7 Nov - 0:05

Effectivement, je ne sais plus quel psychologue avait démontré que les préférences des femmes financièrement autonomes tendent à se rapprocher de celles des hommes, c'est à dire qu'elles privilégient les qualités intrinsèques à l'individu plutôt que son argent ou son statut social. Celà dit ce genre de variation est limitée. La manière dont nous abordons la sexualité est le fruit d'une longue histoire évolutive et ne va pas changer du jour au lendemain (même si aujourd'hui, théoriquement, ceux qui pourraient se reproduire le plus sont ceux qui ne font aucune sélection au niveau de leurs partenaires )
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Scheindorf Herljos



Messages : 606
Date d'inscription : 17/09/2010

MessageSujet: Re: Transhumanisme et sexualité   Lun 7 Nov - 13:39

Eugène a écrit:

Attention, l'attirance sexuelle ça n'englobe pas que la beauté physique. Du moins pour les femmes, qui sont beaucoup plus sensible aux caractéristiques psychologiques et socio-économiques de leur partenaire que ne le sont les hommes (chez qui un corps en forme de sablier est suffisant pour déclencher le désir).

Serais-ce du sexisme que je vois ici poindre ?
Ce n'est certainement pas le cas de tout les hommes. Effectivement il y en a, mais certainement pas le cas de tous.

Déjà personnellement, ce n'est pas mon cas...

Citation :

Seulement je peux facilement conjecturer que si on laisse les gens libres de se modifier comme ils le veulent beaucoup se dirigeront vers ledit canon.

Et alors ? en quoi est ce "mal" ? C'est leur droit apres tout si ils veulent tous se ressembler.


Citation :
@Kusanageek : Quand je parlais de gauche je parlais surtout des intellectuels et écrivains de gauche, qui ont pour la plupart tendance à porter aux nues la libre sexualité voire à en faire leur marque de fabrique.

Pas seulement : http://fr.wikipedia.org/wiki/Ruwen_Ogien (que j'espere arriver a inviter a une edition du paradigm shift ...)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.transbiologism.net
Kusanageek



Messages : 1107
Date d'inscription : 25/03/2010
Age : 28
Localisation : France

MessageSujet: Re: Transhumanisme et sexualité   Lun 7 Nov - 14:38

Rémi R a écrit:

Si tous le monde est au top physiquement, à votre avis, vas t'on voir la société devenir hédoniste : tous le monde fait l'amour avec tout le monde, il y a moins de frustration, donc moins de violence, ... et tout ce qui va avec. Ou pensez vous qu'il y aura toujours la volonté de trier? Effectivement, aujourd'hui un homme moyen est plus propre sur lui et peut être plus séduisant qu'un bellâtre du 15ème siècle qui a certaines odeurs et des dents jaunes (qui laissaient indifférent de parce que l'odeur était moins forte et les dents moins jaunes que les autres hommes du 15ème siècle).
Un article que j'ai lu il y a un an tente de répondre à la question : The end of ugly - What happens if everyone's good looking?

Mais qui sait ? Peut-être verra-t-on apparaître des "fétichistes de la laideur" ? Si ça n'existe pas déjà...

_________________
The checks and balances of democratic governments were invented because humans themselves realized how unfit they were to govern themselves. They needed a system, yes. An industrial age machine. - Helios, Deus Ex
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://kusanageek.com
Rémi R



Messages : 71
Date d'inscription : 17/07/2011
Localisation : Paris

MessageSujet: trop de dopamine   Mar 8 Nov - 1:25

Je suis tombé sur cette article aujourd'hui :

http://fr-ca.etre.yahoo.com/les-films-x-rendraient-les-hommes-impuissants.html

Cela prouve qu'il y a déjà une forme de mutation des comportements sexuels et qu'en plus ceux-ci ont une influence sur les physiques des internautes.
Ce que je n'aime pas avec le porno, c'est justement le côté trop brusque. Ce n'est pas désagréable de tourner autour d'une femme pendant quelque jour avant d'obtenir satisfaction, alors qu'avec internet on obtient satisfaction dès les premières secondes (sauf si on a une mauvaise connexion lol! ).

Bien sur, ce que je trouve triste dans l'histoire c'est que des fois la pornographie est la seul manière d'accéder à la sexualité. Tout le monde n'as pas de petit(e) ami(e) ou est un grand séducteur.

Je me demande qu'elle est l'effet de la pornographie (et sex toy) sur le psychisme des femmes. Cela à forcément des conséquences.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.remirodrigues.com/wordpress
Eugène



Messages : 122
Date d'inscription : 25/10/2011

MessageSujet: Re: Transhumanisme et sexualité   Ven 11 Nov - 19:39

Scheindorf Herljos a écrit:
Serais-ce du sexisme que je vois ici poindre ?
Ce n'est certainement pas le cas de tout les hommes. Effectivement il y en a, mais certainement pas le cas de tous.

Déjà personnellement, ce n'est pas mon cas...

==> Ce n'est pas du sexisme que de reconnaître qu'il existe des différences comportementales entre hommes et femmes qui ne sont pas imputables à l'environnement. Le sexisme ce serait de rejeter l'isonomie (égalité devant la loi) homme-femme en s'appuyant sur ces différences.

De plus, l'important quand on parle des différences H/F c'est aussi de garder à l'esprit que ce seront que des tendances et qu'il est parfaitement possible de trouver un individu qui ne correspond pas au standard de son sexe (et qui en a le droit).

Scheindorf Herljos a écrit:


Et alors ? en quoi est ce "mal" ? C'est leur droit apres tout si ils veulent tous se ressembler.

==> C'est ce que je dis....


Scheindorf Herljos a écrit:


Pas seulement : http://fr.wikipedia.org/wiki/Ruwen_Ogien (que j'espere arriver a inviter a une edition du paradigm shift ...)

==> "porter aux nues" c'est pas simplement être pour la libération sexuelle, c'est porter un jugement moral positif sur le sexe, dire que le sexe est quelque chose de bien et qu'on ne doit pas s'en passer. Et les écrivains qui se lancent dans des éloges dithyrambiques du sexe comme mode de vie sont généralement de gauche.[/quote]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
PLC



Messages : 58
Date d'inscription : 26/10/2010
Localisation : Lyon

MessageSujet: Re: Transhumanisme et sexualité   Dim 13 Nov - 1:16

Selon un principe darwinien, la sexualité n'a que peu d'avenir tel que les choses se présentent:

Elle se base sur la différence des sexes, qui est liée à des impératifs biologiques et sociologiques qui n'ont que peu de chance de servir à quelque chose dans le futur: l'utérus féminin et la force physique masculine.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rémi R



Messages : 71
Date d'inscription : 17/07/2011
Localisation : Paris

MessageSujet: Re: Transhumanisme et sexualité   Lun 14 Nov - 2:31

Selon les impératifs biologique la sexualité à des chances d'être désuète, mais la sexualité apporte du plaisir et un bien être. C'est justement une bonne chose qu'il n'y ait plus d'utilité biologique. Cela permet une sexualité plus libre, et moins exclusive.

Je pense que c'est par la technologie que les peuples sont à même d'évoluer, et j'ai toujours été interloqué par le fait de posséder un(e) partenaire comme on possède un objet : "touche pas à ma femme/mon homme". C'est un peu égoïste de ne pas vouloir que sa/son partenaire apporte du plaisir et de l'affection à une autre personne. L'explication de l'exclusivité est biologique, mais une fois cette barrière biologique sera passé, il n'y aura plus de problème de jalousie (enfin si, dù aux habitudes sociales, mais elles seront peut-être de moins grande intensité).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.remirodrigues.com/wordpress
Eugène



Messages : 122
Date d'inscription : 25/10/2011

MessageSujet: Re: Transhumanisme et sexualité   Lun 14 Nov - 2:37

Citation :
Selon un principe darwinien, la sexualité n'a que peu d'avenir tel que les choses se présentent:

Elle se base sur la différence des sexes, qui est liée à des impératifs biologiques et sociologiques qui n'ont que peu de chance de servir à quelque chose dans le futur: l'utérus féminin et la force physique masculine.

Les organismes n'évoluent vers une direction donnée que s'ils sont soumis à des pressions évolutives. Or notre époque se caractérise justement par une absence quasi totale de pressions évolutives, du moins en Occident. Il y a donc peu de probabilité que la sexualité (et avec elle la sélection sexuelle) disparaisse pour autant sauf si on décide d'y toucher.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Transhumanisme et sexualité   Aujourd'hui à 11:07

Revenir en haut Aller en bas
 
Transhumanisme et sexualité
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Transhumanismes :: Discussions et débats :: Philosophies ; éthiques ; Politiques-
Sauter vers: