AccueilPortailCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion
Rechercher
 
 

Résultats par :
 
Rechercher Recherche avancée
Derniers sujets
» Eglise Futuriste
Jeu 6 Juin - 12:00 par almagor

» Avis de transfert du forum de l'AFT:Technoprog!
Ven 31 Mai - 19:24 par MarcAdmin

» Transfert du forum Technoprog! - nouvelle étape
Ven 31 Mai - 19:20 par MarcAdmin

» Coren
Jeu 23 Mai - 12:56 par Coren

» Bonjour, bonjour
Mer 22 Mai - 17:56 par Spartan

» Rencontre H+ irl Paris 22 mai 2013
Mer 15 Mai - 8:26 par MarcAdmin

» Stimulation Transcranienne électrique
Ven 10 Mai - 0:55 par Spartan

» Textes de Brainstorm
Mar 7 Mai - 4:09 par Brainstorm

» Quel est le 1er transhumain ?
Ven 3 Mai - 22:17 par p.pit

Adhésions
Adhérer à l'association Technoprog!

Partagez | 
 

 Le positionnement politique de l'AFT

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3
AuteurMessage
Marc



Messages : 1260
Date d'inscription : 05/10/2008
Localisation : Athènes

MessageSujet: Re: Le positionnement politique de l'AFT   Sam 9 Juil - 11:37

Petit complément sur ma position personnelle :

-> Donc, la question du Transhumanisme est éminemment "politique", au sens noble du terme, il me semble que la chose est entendue.
Alors, je dois par honnêteté redire que, pour ce qui me concerne, la dialectique Transhumanisme/Bioconservatisme n’est ni plus ni moins importante que la dialectique Progressisme social/Néolibéralisme (aujourd’hui, et depuis longtemps, cette opposition me parait bien plus pertinente que la vieille opposition Progressisme/Conservatisme – nous pourrions y revenir).
Mais il va de soi que ceux qui veulent proposer aux membres et sympathisants de l’AFT un Transhumanisme technoprogressiste (idou : dans mon langage culturel = de gauche ) doivent argumenter cette proposition.

Pour faire simple (cette fois-ci – j’espère pas simpliste bien que, en si peu de lignes, le risque soit grand :-), je dirai que le néolibéralisme dont, depuis Friedrich Hayek et Milton Freidman, les mèmes ont ravagé les cerveaux de "l’élite" politico-économico-médiatique mondiale, comme le libéralisme des origines tout court d’ailleurs, me semble miser sur ce que, chez l’humain, il y a de pire : l’individualisme mortifère prêt à tuer l’autre pour assurer sa survie à court terme, pour assurer son besoin de dominance*, pour assouvir ses instincts les plus primaires, calmer son angoisse, ses pulsions sexuelles, ses manques …
Ce pari bénéficie d’une force de conviction et d’une force pratique redoutables et semble s’imposer comme une évidence depuis bien deux siècles. C’est que le libéralisme se veut une théorie et une philosophie tirée des lois de la « Nature » : « Les hommes naissent et demeurent libres et égaux en dignité et en droit »**. Ou, pareillement : « l’homme est un loup pour l’homme » !
A partir de là, laissons faire la « Nature », le hasard, le chaos, une évolution sélective, un darwinisme social produira forcément la solution la plus robuste, la société et l’Humanité la plus résiliente.

Mais pour les Transhumanistes, n'est-ce pas l'indétermination, le chaos interne à la Conscience (Qu'en pense Scheindorf ?) qui rend l'humain libre de fixer lui-même sa destinée ? Autrement dit, n'est-ce pas dans la "nature" de l'humain que d'essayer de maîtriser la "Nature" qui l'entoure ainsi que les forces qui animent ses sociétés ?

Surtout, que restera-t-il de l’humanité ?
Il y a, je pense, dans notre identité collective, aux quatre coins du globe (j’adore cet oxymore ;-), des valeurs, qui, misent en commun par les humains, fondent une partie essentielle de notre humanité à tous. Ce n’est pas pour rien si, au moins dans les langages occidentaux, lorsque nous parlons d’«humanité » (avec une minuscule), nous nous référons aux valeurs d’altruisme, de compassion, de tolérance, d’attention, de curiosité envers l’autre … Il s’agit de reconnaître que l’autre n’est pas forcément, ou pas seulement le concurrent, « l’enfer », mais qu’il est souvent non seulement la condition de ma propre survie, mais encore un autre moi-même. Je ne vais pas me lancer maintenant dans une argumentation concernant la théorie des neurones miroirs, mais disons que, dans les situations de risques existentiels immédiats, notre faculté à l’empathie me paraît au moins tout aussi fondamentale que notre aptitude à la férocité égoïste la plus bestiale.
Ainsi, pour un Transhumanisme technoprogressiste, pour qu’augmentation humaine ne signifie pas seulement plus d’Humanité en quantité, diversité et durée, mais aussi plus d’humanité tout court, le pari devrait consister, à mon sens, à miser sur ce que, en l’humain, il y a de meilleur.

* Voir à ce sujet les travaux d’Henri Laborit :
« Tant qu’on n’aura pas diffusé très largement à travers les hommes de cette planète la façon dont fonctionne leur cerveau, la façon dont ils l’utilisent et tant que l’on n’aura pas dit que jusqu’ici que cela a toujours été pour dominer l’autre, il y a peu de chance qu’il y ait quoi que ce soit qui change. »
Henri Laborit, Mon oncle d'Amérique, d’Alain Resnais, 1980, dernière phrase du film.
** Il faudra un de ces quatre réécrire la Déclaration Universelle et commencer par quelque chose comme <<Les Créatures supérieurement "conscientes" reconnaissent mutuellement et décident qu'elles sont libres et égales en dignité et en droits.>>
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kusanageek



Messages : 1107
Date d'inscription : 25/03/2010
Age : 28
Localisation : France

MessageSujet: Re: Le positionnement politique de l'AFT   Sam 9 Juil - 14:55

Marc a écrit:
Il s’agit de reconnaître que l’autre n’est pas forcément, ou pas seulement le concurrent, « l’enfer », mais qu’il est souvent non seulement la condition de ma propre survie, mais encore un autre moi-même.[/size]
Il y a un terme africain pour ça, "ubuntu" : je suis ce que je suis grâce à ce que nous sommes tous.

C'était la parenthèse culturelle :-)

_________________
The checks and balances of democratic governments were invented because humans themselves realized how unfit they were to govern themselves. They needed a system, yes. An industrial age machine. - Helios, Deus Ex
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://kusanageek.com
post-transhumanist^2



Messages : 18
Date d'inscription : 23/05/2011

MessageSujet: UN PARI RISQUE   Sam 9 Juil - 15:41

Bon, j'ai lu que les 4 derniers messages, mais néanmoins proposition / comment se faire connaître (un pari risqué) :



en gros :

Faire peur, puis se poser en sauveurs.



un peu dégrossi :

1) Insister sur l'inévitabilité des avancées technos ("Tout ce qui peut être fait sera fait", imposer des interdits/moratoires à l'échelle planétaire est illusoire, etc).
Un peu comme l'a fait Laurent Alexandre lors de la 2ème conférence (http://vimeo.com/groups/97629)

2) Insister sur les menaces qui découlent de ces avancées, sur le risque que "les méchants" (élites, ultra-individualistes, chinois, mafias, sociétés secrètes, etc) se les accaparent pour dominer.

3) Proposer un programme clair pour souder la nation face à un ennemi commun (un futur dangereux, qu'il faut affronter car on ne peut le fuir)



Concrètement :
- Un programme clair : H+ de gauche, je laisse Marc développer Wink
- Comment faire peur ? Les gens ont déjà peur du futur, mais de manières irrationnelles, et veulent stopper les technos. Donc, à nouveau, insister sur l'inévitabilité des avancées technos.
- Oui mais, comment faire peur ? (et c'est là le pari risqué que je propose) Aller dans la caricature apocalyptique, faire savoir qu'il y a des transhumanismes dangereux, "méchants", faire penser que certains flirtent avec l'eugénisme, voire avec une forme de néo-nazisme (?!!). (cf Laurent Alexandre à nouveau).
- créer / faire créer des documentaires ou docufictions sur des Chinois augmentés, utiliser les peurs déjà omniprésentes dans les films de SF (Gattacca etc), du spectaculaire quoi...
- Puis envoyer des membres de l'AFT (Marc ? Wink ) aux JT pour débats explosifs avec hommes politiques, intellectuels, journalistes... Et faire entendre que face à ce futur dangereux et inévitable, il y a des transhumanismes humains, "de gauche", et votez pour nous Razz



Donc : faire connaître le mot "transhumanisme" par la peur, puis éduquer/rééduquer l'opinion publique en expliquant qu'il y a des transhumanismes dangereux, mais qu'il y a aussi des transhumanismes qui sont vraiment des humanismes. Et qu'il FAUT s'unir face à un futur dangereux et inévitable.

Des débats explosifs avec simplifications inévitables des idées H+, plutôt qu'une absence de débat avec un futur qui se dessine sans nous ? Est-ce un risque que l'AFT est prête à prendre ?



Bon : c'est radical, brouillon, et peut-être pas très neuf. Désolé je suis assez fatigué. Mais je me demandais juste si cette stratégie (risquée) avait déjà été envisagée. Susciter des peurs (légitime IMHO) pour attirer l'attention, tout en over insistant sur l'invétabilité des dangers, et donc la nécessité d'y faire face, dès aujourd'hui, ensemble.



En fait les gens ont déjà peur (bioluddisme). L'idée serait de leur faire encore plus peur et de leur faire comprendre qu'ils ne peuvent pas endiguer le raz-de-marée techno, il est trop puissant, peut s'infiltrer dans la moindre faille (et il y a des failles !) (cf l'efficience, l'eau, le dragon.. chez François Jullien puisque Marc en parle) - donc qu'il faut s'entraider pour apprendre à surfer ensemble sur la vague.



Bref je vais faire une sieste moi lol!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.facebook.com/profile.php?id=1460831509
post-transhumanist^2



Messages : 18
Date d'inscription : 23/05/2011

MessageSujet: Re: Le positionnement politique de l'AFT   Sam 9 Juil - 15:54

se faire connaître par la provoc' Sleep ...un des risques étant évidemment que l'amalgame "transhumanisme/AFT-dangereux technophiles" se fasse mais ne se défasse pas... Sleep ...faire bien gaffe aux mots qu'on veut faire connaître, et au sens que l'on veut qu'ils véhiculent... Sleep ...transhumanisme... Sleep ...technoprogressisme... Sleep ...transhumanisme ubuntu ? Wink Sleep Sleep Sleep
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.facebook.com/profile.php?id=1460831509
Kālī



Messages : 1068
Date d'inscription : 07/04/2010

MessageSujet: Re: Le positionnement politique de l'AFT   Sam 9 Juil - 19:35

+539


Dernière édition par Jean-Luc Donné-Matteo le Dim 18 Sep - 5:47, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Meta



Messages : 113
Date d'inscription : 13/02/2011
Age : 25

MessageSujet: Re: Le positionnement politique de l'AFT   Lun 18 Juil - 21:50

Bonsoir à tous,

Cela fait un moment que je ne suis pas passé sur le forum donc je n'ai pas pu participer aux discussions précédentes.
Tout d'abord je tenais à remercier Marc d'avoir apporté des réponses constructives et intelligentes à ce fil. Je remercie d'ailleurs toute l'équipe du CA pour avoir fait part de leur réflexion à ce sujet. Au moins on ne pourra pas reprocher à l'AFT son manque de transparence Very Happy

J'ai lu tous les arguments de Marc avec attention, forcé de constater que l'avis général du CA est de tenir une ligne de Gauche et que pour ma part je ne compte pas plaider davantage pour un repositionnement politique car il me semble déjà acté. Au vu de l'évolution du débat je me rangerai dans une certaine mesure du coté Janus sur le dépassement des clivages, et quitte à choisir je préfère encore que l'on laisse l'argument "techno-progressiste" plutôt que l'étiquette officielle de Gauche.

Il y aurait tellement de chose à ajouter que pour la peine je ne dirais rien de plus. Razz Seulement Marc je suis en profond désaccord avec tes propos sur le "Néolibéralisme" terme d'ailleurs énormément débattu qui recouvre des définitions différentes selon les pays et les époques. Quant à ta description du libéralisme elle est de mauvaise foi. Pour ne pas faire de l'Hors-sujet sur ce fil je ne débattrai pas davantage mais comme l'a dit Stéphane la France (et même les USA) n'applique que très partiellement (voir pas du tout en ce qui concerne la FR) les théories Libertariennes de Friedman ou Hayek : a moitie sur le plan économique et quasiment pas sur le plan civil.

H+ Camarade albino
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jack



Messages : 240
Date d'inscription : 27/10/2008

MessageSujet: Re: Le positionnement politique de l'AFT   Lun 18 Juil - 22:01

A mon avis, le meilleur moyen de résumer notre positionnement politique, ce serait une sorte de tableau : d'un côté, les principes fondamentaux de l'association, de l'autre, les organisations et/ou idéologies politiques, et on coche là ou ça colle.

A priori, je pense qu'en l'état actuel des choses, il n'y a aucune famille politique dans laquelle l'asso puisse se reconnaitre à 100%. Par contre, ça m'étonnerais pas qu'il y ait des partis avec lesquels les affinités frôlent ou atteignent les 0% (qui a dit "Christine Boutin" ?).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kālī



Messages : 1068
Date d'inscription : 07/04/2010

MessageSujet: Re: Le positionnement politique de l'AFT   Mar 19 Juil - 6:33

+540


Dernière édition par Jean-Luc Donné-Matteo le Dim 18 Sep - 5:47, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Marc



Messages : 1260
Date d'inscription : 05/10/2008
Localisation : Athènes

MessageSujet: Re: Le positionnement politique de l'AFT   Mar 19 Juil - 8:42

Bonjour à tous,

Meta a écrit:
Je remercie d'ailleurs toute l'équipe du CA pour avoir fait part de leur réflexion à ce sujet. Au moins on ne pourra pas reprocher à l'AFT son manque de transparence
Je réfléchis à ouvrir un fil, peut-être en septembre, pour rediscuter de la manière dont sont prises les décisions de l'AFT …

Meta a écrit:
je me rangerai dans une certaine mesure du coté Janus sur le dépassement des clivages, et quitte à choisir je préfère encore que l'on laisse l'argument "techno-progressiste" plutôt que l'étiquette officielle de Gauche.
Notez bien que dans les statuts de l'Association, seul le terme "Technoprog!" apparaît et qu'il n'est nulle part dit que celle-ci soit de gauche. Nous n'avons même pas de définition précise de ce que nous appèlerions "Technoprogressisme dans les statuts - vide qui d'ailleurs, personnellement, me gène. Donc, pour l'instant, un positionnement politique plus affiché n'est que le résultat d'une décision donnée d'un CA à un moment donné.

Meta a écrit:
Seulement Marc je suis en profond désaccord avec tes propos sur le "Néolibéralisme" terme d'ailleurs énormément débattu qui recouvre des définitions différentes selon les pays et les époques. Quant à ta description du libéralisme elle est de mauvaise foi.
Mes propos sur le néo/libéralisme était ici forcément caricaturaux et simplistes, mais pas de mauvaise foi. Je suis bien d'accord pour dire que le libéralisme ne se résume pas à ce que j'en ai écrit précédemment. Il a porté, et il garde encore certainement un vrai force "révolutionnaire" libératrice pour l'humain. Ce sont surtout les dérives économistes que j'ai tendance à condamner.

Krôgg a écrit:
A priori, je pense qu'en l'état actuel des choses, il n'y a aucune famille politique dans laquelle l'asso puisse se reconnaitre à 100%. Par contre, ça m'étonnerais pas qu'il y ait des partis avec lesquels les affinités frôlent ou atteignent les 0%
Je rappelle qu'il n'a jamais été question d'un positionnement en faveur d'une quelconque organisation ou parti politique mais seulement de l'utilisation du raccourci : Technoprogressisme = "de gauche".

Krôgg a écrit:
A mon avis, le meilleur moyen de résumer notre positionnement politique, ce serait une sorte de tableau : d'un côté, les principes fondamentaux de l'association, de l'autre, les organisations et/ou idéologies politiques, et on coche là ou ça colle.
Les "principes fondamentaux de l'association" ont été rédigé de manière assez large pour qu'ils fassent facilement consensus. En un mot, ils ont une connotation clairement "républicaine". Mais le débat actuel vient de la proposition du CA de souligner le lien entre le Technoprogressime et le progressisme social tout court, objectif qui est notamment revendiquée "à gauche".
(nb : quand aujd'h, un JL Borloo, hier un Ph. Séguin et d'autres avant eux, affirment ou affirmaient cette nécessité de progressisme social, ils sont/étaient facilement qualifiés de "gaullistes de gauche")

C'est sur l'usage officiel de cette simple expression, par les personnes représentant l'association, qu'il va nous falloir trancher.

A+
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
samuel



Messages : 136
Date d'inscription : 20/03/2009
Age : 48
Localisation : Genève

MessageSujet: Re: Le positionnement politique de l'AFT   Mar 19 Juil - 15:13

Bonjour à tous,

Voilà un moment que je n'ai pas pris le temps de passer sur le forum, mais je vois que c'est plus animé que sur la liste de diffusion.

Evidemment moi qui ai l'impression d'être le plus extropien des membres de l'AFT je n'aime pas vraiment l'étiquette gauche qui est simpliste et dangereuse malgré les clarifications de Marc. Il est certain qu'avec le vote de l'Assemblée Nationale sur la recherche embryonaire je pense que l'ensemble de l'asso et moi le premier nous sentons à gauche... jusqu'à la prochaine concession des socialistes à leur frange luddiste où nous nous sentirons à nouveau à droite.

Donc il me paraît raisonnable de nous limiter à une appelation "technoprogressiste" plutôt que "de gauche", et prendre une position claire sur les sujets touchant au transhumanisme. Si vraiment il faut répondre à la question pressante d'un journaliste voulant nous coller une étiquette, peut-être faudrait-îl répondre que nous sommes plutôt des libéraux de gauche ?

Edit: Attention au terme centriste, en France les centristes regroupent une concentration très élevée de cathos bio-conservateurs (pléonasme me direz-vous) et les députés du centre on majoritairement refusé toutes avancées bio-éthiques (en se défendant bien sur de toute influence religieuse).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jack



Messages : 240
Date d'inscription : 27/10/2008

MessageSujet: Re: Le positionnement politique de l'AFT   Mar 19 Juil - 18:00

A la base, l'idée de progrès sociaux et technologiques interdépendants était défendue par la gauche (libération du travail par la mécanisation, entre autres), mais force est de constater que depuis un certain temps, cette idée est mise de côté par les partis et organisations de gauche.

Donc, si on veut utiliser un raccourci pour décrire notre approche de la politique, personnellement, je dirais quelque chose comme "Le technoprogressisme peut être qualifié de "gauche technophile et non-dogmatique", courant de pensée actuellement sous-représenté dans les institutions et organisations militantes."

Ça me semble à la fois assez clair pour éviter les amalgames douteux avec l'extrême-droite à la sauce Guillaume Faye, et assez ouvert et critique pour laisser une large place au débat.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Janus



Messages : 143
Date d'inscription : 23/02/2009

MessageSujet: Re: Le positionnement politique de l'AFT   Mar 19 Juil - 23:54

Citation :
Attention au terme centriste, en France les centristes regroupent une concentration très élevée de cathos bio-conservateurs (pléonasme me direz-vous) et les députés du centre on majoritairement refusé toutes avancées bio-éthiques (en se défendant bien sur de toute influence religieuse).

Tiens, c'est très intéressant ça...je m'étais amusé à faire un petit "Political compass" à la française en sortant du schéma linéaire Gauche/Droite en France et je ne savais justement pas ou mettre le Centre:



Serait-il plutôt à "Midi" entre le PS et l'UMP ou carrément au centre du cercle, au croisement des quatre "blocs" et à distance égale de chacun, ou bien encore un élément qui se balade dans le cercle dans un sens ou dans un autre selon les circonstances?

(Vous l'aurez compris, rose= PS, bleu = UMP, rouge = extrêmes gauches, brun = extrême droite)

Le centre selon moi, ça ne veut à peu près rien dire, d'où mon désaccord d'en étiqueter l'association. Ça serait du suicide politique à mon sens.

L'apolitisme par contre signifierait un refus par anticipation d'un schéma politique qui est de toute façon en train de périmer.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Scheindorf Herljos



Messages : 606
Date d'inscription : 17/09/2010

MessageSujet: Re: Le positionnement politique de l'AFT   Mer 20 Juil - 0:33

J'exprime un extreme desacord avec ce schema...

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.transbiologism.net
samuel



Messages : 136
Date d'inscription : 20/03/2009
Age : 48
Localisation : Genève

MessageSujet: Re: Le positionnement politique de l'AFT   Mer 20 Juil - 14:47

Je suis d'accord avec Scheindorf le gros défaut de ta carte est de répartir les mouvements de façon équilibrée. Mais entre nous si vous voulez une cartographie politique de la France bidimensionnelle, utilisez donc celle-ci !

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kālī



Messages : 1068
Date d'inscription : 07/04/2010

MessageSujet: Re: Le positionnement politique de l'AFT   Mer 20 Juil - 17:09

+541


Dernière édition par Jean-Luc Donné-Matteo le Dim 18 Sep - 5:47, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Janus



Messages : 143
Date d'inscription : 23/02/2009

MessageSujet: Re: Le positionnement politique de l'AFT   Mer 20 Juil - 18:29

Et moi je ne vois pas en quoi Cohn-Benditt serait plus dirigiste que Strauss-Khan.
Villepin plus à droite et plus dirigiste que De Gaulles, non mais sérieusement ? Suspect


Je crois que ce schéma a été repris du global political compass (http://www.politicalcompass.org/analysis2) et dont les axes ont été modifiés de sorte qu'il serve aux libéraux de gauche (comme par hasard on a dégagé une zone en haut à gauche pour dire que le mouvement occupe un "désert idéologique" preuve de son innovation Laughing )

La notion de libéralisme sur le schéma n'est pas correcte. On dit libertarianisme pour parler des libertés individuelles aujourd’hui, à moins de remonter à l'Ancien Régime où effectivement libéralisme morale et économique allait de pair, (ce que le schéma essaye de récupérer en parlant d' "ancienne définition de la gauche") mais cela n'a aucun sens de nos jours, sinon on pourrait aussi dire que les Orléanistes ou encore les Bonapartistes sont aujourd’hui de gauche puisqu'en 1830, ils étaient contre la monarchie absolue...bref c'est un anachronisme utilisé à des fins idéologiques.

Sur le political compass que je connais (image suivante), le libéralisme est entendu sous sa définition actuelle, c'est à dire un libéralisme économique, et est donc mis sur l'axe économique à Droite plutôt que sur l'axe social (qui concerne les libertés individuelles)



Quant à mon schéma, c'est clair qu'il est beaucoup trop simpliste, mais ce n'est pas parce que j'ai mis 4 blocs de tailles égales que cela veut dire que ces composants ont le même pouvoir politique ou le même nombre de partisans, c'était juste une façon d'éviter le schéma linéaire qui met les deux extrêmes dans deux points lointains (alors qu'ils ont des points communs, la preuve beaucoup d'ouvriers basculent facilement de l'extrême gauche à l'extrême droite) et les deux centres au milieu.

Je trouve que la vraie opposition, c'est celle de l'Extrême droite Vs Gauche modérée puis celle de l"Extrême gauche Vs Droite modérée, du moins en France.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jack



Messages : 240
Date d'inscription : 27/10/2008

MessageSujet: Re: Le positionnement politique de l'AFT   Mer 20 Juil - 20:56

On peut aussi trouver une version avec trois axes :



Citation :
Je crois que ce schéma a été repris du global political compass (http://www.politicalcompass.org/analysis2) et dont les axes ont été modifiés de sorte qu'il serve aux libéraux de gauche

On pourrait faire le notre, avec des axes refaits à notre sauce. Je ne plaisante qu'à moitié en disant ça, parce qu'au fond, l'idée d'un tel graphe ne me semble pas forcément mauvaise, à une condition : indiquer clairement que c'est quelque chose de subjectif, que les axes représentent ce qui compte à nos yeux, et les emplacements des différentes familles politiques la façon dont nous les percevons, relativement à ces questions qui comptent pour nous.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
samuel



Messages : 136
Date d'inscription : 20/03/2009
Age : 48
Localisation : Genève

MessageSujet: Re: Le positionnement politique de l'AFT   Jeu 21 Juil - 14:53

Janus a écrit:
Et moi je ne vois pas en quoi Cohn-Benditt serait plus dirigiste que Strauss-Khan.
Villepin plus à droite et plus dirigiste que De Gaulles, non mais sérieusement ? Suspect
Ahah entièrement d'accord, je n'avais pas fais attention à Villepin mais j'avais tiqué sur la position de Cohn-Benditt au passage aussi celle de Keynes qui du point de vue de sa théorie économique est bien moins autoritaire que nombre de poliques français sur cet axe.
Cela dit, garde bien à l'esprit que ce schéma a pour objectif de rajouter une dimension au schéma obsolète Droite-Gauche de la vie politique Française, et qu'il est du coup très différent du political compass que tu joins car ses deux axes n'ont pas du tout la même signification.

Janus a écrit:
La notion de libéralisme sur le schéma n'est pas correcte. On dit libertarianisme pour parler des libertés individuelles aujourd’hui, à moins de remonter à l'Ancien Régime où effectivement libéralisme morale et économique allait de pair.
Ah là je ne suis pas du tout d'accord, il n'y a pas à remonter à l'ancien régime, le sens du mot libéralisme n'a pas changé, note d'ailleurs l'emploi sur le political compas du terme neo-liberalism et non liberalism. L'usage d'un seul axe au lieu de deux ou trois (individu, économie/politique) pour représenter le positionnement de la gauche libérale est donc approprié, mais évidemment fusionner ces différentes composantes du libéralisme pose du coup problème pour coller un tas de politiques sur cet axe car certains sont dirigistes/libertariens (ex: Cohn Bendit) ou neo-libéraux/autoritaires (ex: Pinochet).

Janus a écrit:
(ce que le schéma essaye de récupérer en parlant d' "ancienne définition de la gauche") mais cela n'a aucun sens de nos jours, sinon on pourrait aussi dire que les Orléanistes ou encore les Bonapartistes sont aujourd’hui de gauche puisqu'en 1830, ils étaient contre la monarchie absolue...bref c'est un anachronisme utilisé à des fins idéologiques.
Je ne vois pas vraiment une "exploitation" dans la mesure ou ces faits sont clairement énoncés: on peut difficilement reprocher à ces libéraux de se réclamer de gauche puisqu'en dehors du positionnement économique ils sont effectivement "de gauche" et d'ailleurs se réclament clairement de la gauche originelle, la question que tu poses est plutôt est-ce que le marxisme-socialisme a un monopole sur la notion de "gauche" ? Mais bon on va à fond dans le hors-sujet là.

En fait tout ces graphes doivent bien être entendus par rapport à leur définition, la pertinence de celui-ci est de justement d'ajouter une dimension au schéma rustre droite-gauche existant ET d'être lisible. D'un point de vue analyse strictement des grands principes politiques, le schéma soumis par Krogg est bien mieux (avec en plus une information quantitative) mais malheureusement pas très lisible. Cependant, a défaut d'être un bon outil de communication je pense qu'il nous permettrait de positionner clairement l'AFT.

Je ne sais pas si le forum dispose d'une fonction sondage, mais il serait intéressant d'avoir l'opinion des membres à ce sujet, qu'en dites-vous ? Pour ma part je mettrait bien l'AFT dans la case "left-leaning college state", tandis que les extropiens sont dans la case "anarchy" et vous ?

Edit: Ah oui et l'idée de Krogg n'est pas mal non plus, disons qu'au lieu de placer l'AFT sur un plan politique on placerait les partis politiques par rapport à l'AFT. Ca peut aider mais pas vraiment à répondre à la question vous êtes de gauche ou de droite ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Janus



Messages : 143
Date d'inscription : 23/02/2009

MessageSujet: Re: Le positionnement politique de l'AFT   Jeu 21 Juil - 17:55

Citation :
On pourrait faire le notre, avec des axes refaits à notre sauce. Je ne plaisante qu'à moitié en disant ça, parce qu'au fond, l'idée d'un tel graphe ne me semble pas forcément mauvaise, à une condition : indiquer clairement que c'est quelque chose de subjectif, que les axes représentent ce qui compte à nos yeux, et les emplacements des différentes familles politiques la façon dont nous les percevons, relativement à ces questions qui comptent pour nous.

Citation :
Edit: Ah oui et l'idée de Krogg n'est pas mal non plus, disons qu'au lieu de placer l'AFT sur un plan politique on placerait les partis politiques par rapport à l'AFT. Ca peut aider mais pas vraiment à répondre à la question vous êtes de gauche ou de droite ?

Je pense que Marc avait une fois proposé de rajouter un axe Biocoservateurs/technoprogressistes.

En effet, cela nous permettrait de placer les politiques actuels sur cet axe et de faire un recensement approximatif puis de distinguer une "zone favorable" au transhumanisme (là ou seront condensés les plus technophiles peu importe leur appartenance Gauche/Droite) ou à défaut, s'ils sont éparpillés partout, de dresser un "profil-type" des politiques potentiellement pro-transhumanisme.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kālī



Messages : 1068
Date d'inscription : 07/04/2010

MessageSujet: Re: Le positionnement politique de l'AFT   Jeu 21 Juil - 20:21

+542


Dernière édition par Jean-Luc Donné-Matteo le Dim 18 Sep - 5:48, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
samuel



Messages : 136
Date d'inscription : 20/03/2009
Age : 48
Localisation : Genève

MessageSujet: Re: Le positionnement politique de l'AFT   Ven 22 Juil - 14:57

Jean-Luc Donné-Matteo a écrit:
Je ne vois pas le monde dans des cases mais tout en nuances.
Hélas l'objet du fil est justement de mettre une étiquette ou de ranger dans une case l'AFT. Justement en rapport à cette histoire de positionnement politique. Est-ce que tu penses de ton coté que l'AFT doit communiquer comme étant apolitique ? Un choix également possible de mon point de vue, mais qui n'a pas l'air d'enthousiasmer.

[OFFTOPIC]
Jean-Luc Donné-Matteo a écrit:
Si Angela Merkel n'était pas "une scientifique" à la base, l’Allemagne serait surement resté au nucléaire et n'aurait pas développé autant sur le photovoltaïque. La politique allemande n'y est pour rien, c'est l'expérience même de la vie de Merkel qui a produit ça.
La décision de Merkel est 100% politique et 0% scientifique (au passage ce n'est pas le gouvernement Merkel mais Schroeder qui a initié le délire du solaire PV en Allemagne)
[/OFFTOPIC]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jack



Messages : 240
Date d'inscription : 27/10/2008

MessageSujet: Re: Le positionnement politique de l'AFT   Ven 22 Juil - 20:04

A vrai dire, au niveau des deux axes sur un graphique de notre cru, j'aurais plutôt pensé à deux axes bien à nous :
- liberté d'usage des technologies
- égalité de l'accès

Autrement dit, on zapperait l'axe "droite-gauche", et ça m'a l'air globalement de coller avec ce qui ressort de cette discussion : dans l'ensemble, les partis actuels ne nous conviennent pas des masses, qu'ils soient de droite ou de gauche.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Marc



Messages : 1260
Date d'inscription : 05/10/2008
Localisation : Athènes

MessageSujet: Re: Le positionnement politique de l'AFT   Ven 22 Juil - 20:28

Krôgg a écrit:
A vrai dire, au niveau des deux axes sur un graphique de notre cru, j'aurais plutôt pensé à deux axes bien à nous :
- liberté d'usage des technologies
- égalité de l'accès

Autrement dit, on zapperait l'axe "droite-gauche", et ça m'a l'air globalement de coller avec ce qui ressort de cette discussion : dans l'ensemble, les partis actuels ne nous conviennent pas des masses, qu'ils soient de droite ou de gauche.
Peut-être bien. Un tel "compass" avec des axes ainsi nommés, aurait qlq chose de sympathiquement h+.
Néanmoins, il te faudrait encore choisir de quel côté tu placerais le point maximum de l'égalité de l'accès aux technologies. Or, pour éviter les confusions, je le verrais bien … à gauche ;-))
Avec le maximum dans la liberté d'usage en haut, nous retrouverions un schéma assez proche de ceux que nous connaissons déjà.
En fait, cela reviendrait peut-être à ne considérer que 2 des 3 axes proposés par le schéma de J. Hughes : l'axe H+/Bioconservatisme étant passé en vertical et l'axe Conservateurs,Libéraux/Progressistes des politiques économiques étant revenu en droite/gauche.

A+

Ps : quitte à me répéter, je redis qu'il n'y a pas que des "partis" sur l'axe droite/gauche, il y a d'abord des valeurs.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Marc



Messages : 1260
Date d'inscription : 05/10/2008
Localisation : Athènes

MessageSujet: Re: Le positionnement politique de l'AFT   Ven 22 Juil - 20:34

samuel a écrit:
Je ne sais pas si le forum dispose d'une fonction sondage, mais il serait intéressant d'avoir l'opinion des membres à ce sujet, qu'en dites-vous ?
Le forum possède bien une fonction sondage et, en bon bureaucrate, j'ai bien l'intention de proposer au CA de l'AFT d'en lancer un à la première occasion … ce qui signifie sans doute au mois de septembre !-)
A+
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kālī



Messages : 1068
Date d'inscription : 07/04/2010

MessageSujet: Re: Le positionnement politique de l'AFT   Sam 23 Juil - 14:15

+543
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Le positionnement politique de l'AFT   Aujourd'hui à 11:06

Revenir en haut Aller en bas
 
Le positionnement politique de l'AFT
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 3 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3
 Sujets similaires
-
» Paas , ou les "bienfaits " d'une politique de hedg
» UPR Asselineau: parti politique qui dit des choses passionnantes sur l'€mpire...
» Les législatives animent la scène politique...vos contributions
» Délocalisations, normes du travail et politique d'emploi
» Galileo : système de positionnement EUROPEEN

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Transhumanismes :: Discussions et débats :: Philosophies ; éthiques ; Politiques-
Sauter vers: