AccueilPortailCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion
Rechercher
 
 

Résultats par :
 
Rechercher Recherche avancée
Derniers sujets
» Eglise Futuriste
Jeu 6 Juin - 12:00 par almagor

» Avis de transfert du forum de l'AFT:Technoprog!
Ven 31 Mai - 19:24 par MarcAdmin

» Transfert du forum Technoprog! - nouvelle étape
Ven 31 Mai - 19:20 par MarcAdmin

» Coren
Jeu 23 Mai - 12:56 par Coren

» Bonjour, bonjour
Mer 22 Mai - 17:56 par Spartan

» Rencontre H+ irl Paris 22 mai 2013
Mer 15 Mai - 8:26 par MarcAdmin

» Stimulation Transcranienne électrique
Ven 10 Mai - 0:55 par Spartan

» Textes de Brainstorm
Mar 7 Mai - 4:09 par Brainstorm

» Quel est le 1er transhumain ?
Ven 3 Mai - 22:17 par p.pit

Adhésions
Adhérer à l'association Technoprog!

Partagez | 
 

 Tripode (bioéthique ; biodroit ; biopouvoir)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
charlestrojani



Messages : 3
Date d'inscription : 06/10/2010
Age : 52
Localisation : Marseille

MessageSujet: Tripode (bioéthique ; biodroit ; biopouvoir)   Jeu 23 Déc - 18:53

Bonjour à toutes et à tous les artistes-ingénieurs, producteurs d’éléments de preuve pour étayer les procédure judiciaire...

Pourriez-vous nous présenter votre point de vu sur la déferlante nano dans le couple (esprit ; corps) d'un citoyen investi par des biopuces, évoluant dans le couple (rue ; web) d'un OS web 4.0.

Son impact :

- dans le tissu Social, Economique, Culturel de la République Laïque Française ;
- dans la cybercriminalité web 4.0 ?

Pourriez-vous nous présenter votre point de vu sur une prise d'otage puis un cybermeurtre web 4.0 dans le couple (rue ; web) d'un OS web 4.0 ?

Un cybermeurtre web 4.0 qui ne peut être mis en évidence que par des êtres numérisés vivants pour le web symbiotique.

Nous vous conseillons d’étudier le livre de science fiction "The Demolished Man, d'Alfred Bester" en ayant à l’esprit le tripode (anthropologie culturel ; psychologie ; biologie) du tripode (bioéthique ; biodroit ; biopouvoir). Ainsi que : Le cerveau, objet technologique : Hacker le cerveau ? dans InternetActu.net...

En 2010, il semble encore que si la voie pénale présente d'incontestables avantages, puisqu'elle met la puissance publique, notamment Interpol, DGSE, DCRI, PTS, IRCGN à la disposition des victimes pour accomplir des enquêtes qui peuvent être très utiles d'un point de vue général, elle présente également des inconvénients car, étant de droit strict, la voie pénale ne peut prospérer que si tous les éléments des Crimes, Délits ou Infractions visées sont réunis, par les détectives, aux yeux des experts de l'autorité souveraine (base de réflexion en cours : capitaliste ou Open Source ?).

Faute d'un seul d'entre eux, les prévenus seront relaxés, c'est-à-dire déclarés non coupable de prise d'otage, viol, dressage...résultat : victime déboutée, c'est-à-dire qu'elle perdra son procès, sera condamnée aux dépens comprenant les frais d'enquête, d'huissier, d'expertise...

Est-il donc préférable, lorsque par exemple, un cybercrime web 4.0 ne peut être imputée avec suffisante certitude à un individu déterminé (praticien de santé ; gouverneur ; bioingénieur ; ... ?), mais que celui-ci a cependant accompli des actes qui, sans être pénalement punissables, ont été générateurs de préjudice, de s'adresser à une juridiction d'exception du web symbiotique ?

Les juridictions d'exception sont des juridictions qui sont des exceptions aux juridictions dites de droit commun, qui, elles, ont une compétence générale.

Une juridiction d'exception a donc souvent une compétence spécifique (web 4.0 ; ... ; biologie synthétique) délimitée grâce à un tripode(bioéthique ; biodroit ; biopouvoir).

La Cour Pénale Internationale est une juridiction permanente chargée de juger les personnes accusées de génocide, de crime contre l’humanité comme de crime de guerre.

Le terme de juridiction d'exception peut aussi être utilisé dans un contexte péjoratif (vis-à-vis d'une base de réflexion), afin de noter le caractère attentatoire au droit de certaines juridictions, comme :

- les tribunaux de l'Inquisition ;
- les Sections Spéciales mises en place en France pendant la Seconde Guerre mondiale par Vichy, certains tribunaux spéciaux ayant pour mission de réprimer des infractions politiques ;

ou encore

- certains tribunaux militaires, tels ceux mis en place par le décret présidentiel de novembre 2001 signé par le président George W. Bush...

Ce type de juridictions d'exception, généralement connues pour leur sévérité de circonstance, ont en réalité un pouvoir prétorien (flottilles du web symbiotique), c'est-à-dire un pouvoir créateur de droit, donc, dérogatoire au droit écrit.

En France, l'Ancien Droit est le droit de l'Ancien Régime. Le nord de la France applique un droit coutumier tandis que le sud un droit romain.

Les limites chronologiques de l'"Ancien Droit" dans les territoires numériques sont aussi discutées que celles de l'"Ancien Régime".

Encore faut-il que la juridiction d'exception soit constituée d'experts d'une autorité souveraine (base de réflexion : Capitaliste ou Open Source) connaissant le lieu de vie (couple (rue ; web) d'OS web 4.0) des êtres numérisés vivants pour le web symbiotique, la bioingénierie, connaissant aussi les êtres numérisés vivants, comme la biologie synthétique, leur tripode (anthropologie culturel ; psychologie ; biologie) comme leur tripode (bioéthique ; biodroit ; biopouvoir).

L'IRCGN, la DGSE, la DCRI, la PTS peuvent-ils êtres mis à la disposition des victimes pour accomplir des enquêtes pour la juridiction d'exception ci-dessus ?

Si oui, comment ?

En ce début des années 10 du 21e siècle, l’histoire de la cybercriminalité web 4.0 est mal connue...Elle semble n’être qu’à son début...aux yeux des experts de l'autorité souveraine propriétaire de portefeuilles de brevets en bioingénierie depuis les années 1950.

On peut comprendre qu’un procureur (vierge de biopuces) d’un Tribunal de Grande Instance, d'un état Européen, soit sourd ainsi qu'aveugle dans un couple (rue ; web) d'OS web 4.0, donc inapte à juger un cybercrime web 4.0.

D'autant que la foi en certain Corps d'État est encore très forte en ce début du 21e siècle.

En ce début du 21e siècle il nous faut encore démontrer que la vie n’est pas que corps, la vie est un couple (esprit ; corps).

Les idées de base sont :

- tout être vivant résulte de l’expression d’une énergie cohérente, le couple (joule ; bit) du milieu environnant ;

- tout être vivant est simultanément en équilibre comme en développement dans un courant d’énergie cohérent, qui peut lui être contraire ;

- tout être vivant a, donc, sa propre règle des 3R :

(bonne ressource ; filtre ; ressource précaire)
Vous, les artistes-ingénieurs transhumanistes producteurs d’éléments de preuve pour étayer les procédure judiciaire, êtes-vous capables de nous présenter ce que pourrait être un cybercrime web 4.0 (prise d'otage ; ... ) executé dans le couple (rue ; web) d'un OS web 4.0 où l'esprit bien plus que le corps, des victimes, est détruit par "une secte" du web symbiotique ?

Le but est de faire prendre conscience, à tout un chacun, de l’existence d’un type de prise d'otage, d'un type de meurtre, un cybercrime web 4.0, où "une secte" du web 4.0 détruit parfaitement l’esprit et partiellement le corps, des victimes, pour pouvoir les utiliser comme bon leur semble dans diverses pratiques, suivant les trois logiques (soignante ; gouvernante ; technique)....
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://kernel13.fr.gd
 
Tripode (bioéthique ; biodroit ; biopouvoir)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Brantons Group - brantonsgroup.com - variable, à partir de 0,5% par jour 150 jours ou 200 jours
» Mode éthique
» Mode éthique, une de plus!
» spéculation sur les matières premières /Question éthique
» svp programme des examens professionnels des biologistes de santé publique

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Transhumanismes :: Discussions et débats :: Philosophies ; éthiques ; Politiques-
Sauter vers: