AccueilPortailCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion
Rechercher
 
 

Résultats par :
 
Rechercher Recherche avancée
Derniers sujets
» Eglise Futuriste
Jeu 6 Juin - 12:00 par almagor

» Avis de transfert du forum de l'AFT:Technoprog!
Ven 31 Mai - 19:24 par MarcAdmin

» Transfert du forum Technoprog! - nouvelle étape
Ven 31 Mai - 19:20 par MarcAdmin

» Coren
Jeu 23 Mai - 12:56 par Coren

» Bonjour, bonjour
Mer 22 Mai - 17:56 par Spartan

» Rencontre H+ irl Paris 22 mai 2013
Mer 15 Mai - 8:26 par MarcAdmin

» Stimulation Transcranienne électrique
Ven 10 Mai - 0:55 par Spartan

» Textes de Brainstorm
Mar 7 Mai - 4:09 par Brainstorm

» Quel est le 1er transhumain ?
Ven 3 Mai - 22:17 par p.pit

Adhésions
Adhérer à l'association Technoprog!

Partagez | 
 

 Sexualités et transhumanismes – Et Faut-il «repenser» la notion de plaisir ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Kālī



Messages : 1068
Date d'inscription : 07/04/2010

MessageSujet: Sexualités et transhumanismes – Et Faut-il «repenser» la notion de plaisir ?   Lun 20 Déc - 9:58

+613


Dernière édition par Jean-Luc Donné-Matteo le Dim 18 Sep - 6:21, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tartan



Messages : 80
Date d'inscription : 06/12/2010

MessageSujet: Re: Sexualités et transhumanismes – Et Faut-il «repenser» la notion de plaisir ?   Lun 20 Déc - 23:42

Jean-Luc Donné-Matteo a écrit:
Invitation au voyage :

Faut-il repenser la notion de plaisir ?
Contrôle du cerveau et plaisir(s).
Mort annoncée de la psychanalyse ?
Changer de sexe, être de tous les sexes, devenir asexué ou découvrir le troisième sexe ?
Être quasi-immortel ça change quoi ?
Plaisir, bonheur, extase, ataraxie...
Sexualité et spiritualité ?

Aurons nous mieux à proposer que des simulations virtuelles d'échanges sexuels avec ou sans histoire d'amour, avec ou sans romantisme ? La fin du romantisme ou un romantisme vécu autrement ?

Cela me parait éminemment compliqué de pouvoir répondre à ces questions, car au fond, nous n'avons aucune véritable idée de ce à quoi ressemblerons les hommes libres à l'avenir.

Du moins si on imagine l'humain proche (quelques décennies, pas mal modifié mais encore humanoïde), on pourra certainement travailler pas mal d'aspects:
*sensibilité nettement accrue des sens sexués
*prolongement et augmentation de l'intensité de l'orgasme
*synchronisation parfaite des orgasmes pour ceux qui le souhaite
*fusion de tout les orgasmes des participants
*accessoirisation quasi métamorphique des corps (un peu comme tout ceux et celles qui aiment se déguiser ou utiliser des objets pour jouer un scénario érotique)
*Changement réel de sexe, la fin des rôles sexués, la fin des morales sexuées (car contrôle des naissances artificiels, abandon de la reproduction biologique)

Ce dernier point induit d'innombrables transformations d'ailleurs, toute la structure sociétale sera totalement bouleversée puisque les genres et leurs limitations respectives n'auront plus de sens.
Nos corps n'auront plus de fonctions reproductrices, le sexe deviendra un résidu que l'on conservera par goût ou coquetterie (avec tout ce que l'on peut imaginer comme fantaisies)

L'un dans l'autre, la libération de l'humain verra peut-être un besoin de rapprochement plus profond avec l'autre, l'autre ne sera plus un corps avec un esprit ou une personnalité, mais plutôt un esprit et une personnalité représentée par un corps fait à l'image que souhaite son utilisateur.

Ceci dit, ces questions se mettent en rapport aussi avec ce que nous serons réellement si nous allons très haut. En percevant la moindre de nos réactions chimiques et/ou biologiques fondamentales comme des processus dénués désormais de significations reproductrices et donc inutiles, n'allons nous pas tout simplement décider de nous en passer car nous n'en éprouverions plus le besoin?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jack



Messages : 240
Date d'inscription : 27/10/2008

MessageSujet: Re: Sexualités et transhumanismes – Et Faut-il «repenser» la notion de plaisir ?   Jeu 23 Déc - 22:27

Citation :
Mort annoncée de la psychanalyse ?
C'est pas déjà fait ? Razz

Plus sérieusement, quelques idées en vrac :
- Une fois de plus, je ne pense pas qu'on aura une évolution univoque. Les uns y verront sans doute une occasion d'accroitre leurs plaisirs alors que d'autres iront plus loin dans la quête d'un idéal de "pureté", sans aucune émotion "animale", d'autres se serviront de leur meilleure maîtrise d'eux-mêmes pour fonder des couples encore plus romantiques/fusionnels/etc. et d'autres encore s'en serviront pour multiplier les expériences...
- Une des conséquences majeures, qui à mon avis sera commune à toutes les voies empruntées, ce serait surtout une égalité quasi-parfaite entre les sexes : les femmes ne seront plus obligées d'interrompre le cours normal de leur existence pendant neuf mois pour avoir un enfant, avec tout ce que ça implique comme conséquences sur la carrière, le mode de vie, la perception de soi, etc.
- Dans le même ordre d'idées, la distinction homos/hétéros aura beaucoup moins de poids, tous les couples (ou trios, etc.) ayant les mêmes possibilités de procréation
- Probablement, moins de frustrations sexuelles, aussi bien pour ceux qui se serviront de diverses avancées pour mieux satisfaire leurs pulsions, que pour d'autres qui pourront les annihiler effectivement, au lieu de les contenir plus ou moins bien.
- Vu la multiplicité des voies ouvertes, il faudra probablement choisir entre un modèle pluraliste très ouvert dans lequel toutes les options cohabitent, ou une forme ou une autre de sécession, avec toutes les nuances possibles et imaginables entre les deux (communautarisme, etc.)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rémi R



Messages : 71
Date d'inscription : 17/07/2011
Localisation : Paris

MessageSujet: Re: Sexualités et transhumanismes – Et Faut-il «repenser» la notion de plaisir ?   Dim 18 Déc - 17:22

J'ai entendu dire qu'au Japon il était interdit de faire l'amour avec un robot.

L'évolution des plaisirs est vaste, mais il n'y en aura je pense qu'une seule. Celle de la frustration grandissante. Je suis peut-être cynique, mais je pense que les dirigeant (hommes ou femmes qui ont généralement beaucoup de succès), veulent faire sentir à ceux qui sont inférieur à eux leur supériorité. Ainsi, je pense que l'évolution des mœurs n'ira pas vers plus de liberté et d'épanouissement , mais vers un contrôle des pulsions.

Je pense que nous risquons donc de voir notre sphère de plaisir diminuer. À moins que les structures des sociétés changes, et que l’épanouissement des individu revienne au centre des préoccupations.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.remirodrigues.com/wordpress
Eugène



Messages : 122
Date d'inscription : 25/10/2011

MessageSujet: Re: Sexualités et transhumanismes – Et Faut-il «repenser» la notion de plaisir ?   Mar 20 Déc - 1:22

C'est bien ça le problème avec la sexualité : on ne peut pas satisfaire tout le monde sans en léser d'autres.

Citation :

À moins que les structures des sociétés changes, et que l’épanouissement des individu revienne au centre des préoccupations.

Le problème c'est que je ne vois pas comment ça pourrait être possible sans violer les libertés individuelles les plus fondamentales.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Sexualités et transhumanismes – Et Faut-il «repenser» la notion de plaisir ?   Aujourd'hui à 11:10

Revenir en haut Aller en bas
 
Sexualités et transhumanismes – Et Faut-il «repenser» la notion de plaisir ?
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Taxes par défaut
» minières non hedgées / tout ce qu'il faut savoir
» dans quel ordre faut il proceder
» Il ne faut pas faire une guerre pour détruire une nation, il suffit d’enseigner la corruption à son peuple .
» AE dans le commerce, quand faut-il s'inscrire ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Transhumanismes :: Discussions et débats :: Philosophies ; éthiques ; Politiques-
Sauter vers: