AccueilPortailCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion
Rechercher
 
 

Résultats par :
 
Rechercher Recherche avancée
Derniers sujets
» Eglise Futuriste
Jeu 6 Juin - 12:00 par almagor

» Avis de transfert du forum de l'AFT:Technoprog!
Ven 31 Mai - 19:24 par MarcAdmin

» Transfert du forum Technoprog! - nouvelle étape
Ven 31 Mai - 19:20 par MarcAdmin

» Coren
Jeu 23 Mai - 12:56 par Coren

» Bonjour, bonjour
Mer 22 Mai - 17:56 par Spartan

» Rencontre H+ irl Paris 22 mai 2013
Mer 15 Mai - 8:26 par MarcAdmin

» Stimulation Transcranienne électrique
Ven 10 Mai - 0:55 par Spartan

» Textes de Brainstorm
Mar 7 Mai - 4:09 par Brainstorm

» Quel est le 1er transhumain ?
Ven 3 Mai - 22:17 par p.pit

Adhésions
Adhérer à l'association Technoprog!

Partagez | 
 

 La fin du travail

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3
AuteurMessage
Kusanageek



Messages : 1107
Date d'inscription : 25/03/2010
Age : 28
Localisation : France

MessageSujet: Re: La fin du travail   Dim 22 Jan - 16:59

En nous piquant nos boulots, les robots nous obligeront à changer de modèle économique

Citation :
Le travail, privilège des robots. Il faut s’en réjouir ou en avoir peur ?

En plus des classes ouvrières, toutes les professions du secteur tertiaire peuvent commencer à s’inquiéter. Pour les Coréens et les Japonais, la première utilité des robots, c’est le service à la personne. Avec des populations vieillissantes, ils trouvent là une solution pertinente pour s’occuper des personnes âgées.

A l’opposé, pour un chef d’entreprise, c’est un superbe moyen de devenir très riche. Il concentrera la plus-value sans avoir besoin de la redistribuer. Sans système de taxe adaptée, vos anciens ouvriers ou salariés, faute de moyens de subsistance, seront réduits à la misère. Ils n’auront d’autre choix que de se révolter en cassant ses robots comme les canuts avaient cassé les métiers à tisser de Jacquard.

Il faut penser une société où le travail a une place différente et où la redistribution de la richesse repose sur d’autres critères. Nous ne renoncerons pas à cette évolution mais il faut l’intégrer à notre modèle économique, politique et social. Ce n’est pas si choquant finalement : il y a de nombreux métiers qui ne fabriquent rien qui soit destiné au marché. L’armée par exemple, ne produit qu'une sécurité non palpable. Personne ne s’étonne que les militaires soient correctement payés. Une redistribution de la richesse est donc bien une chose possible.

Avec l’arrivée d’Internet, la question de la distribution de la musique et de la vidéo s’est posée. Nous savions pourtant bien depuis dix ans que cette situation arriverait. Médias et producteurs ont eu le temps de se préparer et n’ont pourtant pas réussi à l’anticiper. Il y a un problème sur le plan politique : on ne sait pas écouter les scientifiques.

Nous sommes dans une société scientifique. La science et la technique sont en train de modifier nos façons de vivre. Il est temps que les politiques s’en emparent. Les décideurs et les commentateurs ne doivent plus regarder la société uniquement sous l’angle de la réalité sociale mais aussi sous celui de la réalité scientifique.

_________________
The checks and balances of democratic governments were invented because humans themselves realized how unfit they were to govern themselves. They needed a system, yes. An industrial age machine. - Helios, Deus Ex
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://kusanageek.com
Rémi R



Messages : 71
Date d'inscription : 17/07/2011
Localisation : Paris

MessageSujet: Re: La fin du travail   Mar 31 Jan - 3:32

Très bonne articles.

Un monde où les hommes n'auraient pas besoin de travailler pour vivre. Pas besoin de travailler pour accéder à un certain confort et jouir des technologies environnante.

Dans ce monde, l'homme étudieras, car dépossédé de son obligation de travailler, il pourra consacrer son temps à la création artistique et à la recherche scientifique. L'homme sera à ce moment réellement libre. Et il est évident qu'il n'utilisera pas sa liberté à dormir toute la journée, il l'utiliseras pour monter jusqu'aux cieux.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.remirodrigues.com/wordpress
Brainstorm



Messages : 142
Date d'inscription : 03/09/2011

MessageSujet: Re: La fin du travail   Mar 31 Jan - 23:48

Le problème dans ce cas, c'est ce que fera l'homme, pour s'élever aux cieux, le jour où le robot sera un meilleur chercheur et un meilleur artiste que lui.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kusanageek



Messages : 1107
Date d'inscription : 25/03/2010
Age : 28
Localisation : France

MessageSujet: Re: La fin du travail   Mer 1 Fév - 1:33

C'est là qu'entre en jeu l'augmentation humaine selon moi Smile

_________________
The checks and balances of democratic governments were invented because humans themselves realized how unfit they were to govern themselves. They needed a system, yes. An industrial age machine. - Helios, Deus Ex
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://kusanageek.com
Brainstorm



Messages : 142
Date d'inscription : 03/09/2011

MessageSujet: Re: La fin du travail   Mer 1 Fév - 8:38

Justement, je suis de plus en plus en train de me demander si on ne va pas plutôt vers une forme d'immobilité physique. Quand, grâce à des implants nous connectant par la pensée à un réseau de type internet, et d'autres pour accélérer le cerveau, on pourra d'un côté lire trois livres et répondre sur tout les forums, pendant que de l'autre, on aura fait le chemin entre le salon et la cuisine, je me demande si on ne va pas se détourner complètement du monde physique.
On va tous devenir des no-life d'internet :p
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kusanageek



Messages : 1107
Date d'inscription : 25/03/2010
Age : 28
Localisation : France

MessageSujet: Re: La fin du travail   Mer 1 Fév - 20:41

Je ne sais pas. Est-ce forcément un mal ? La distinction entre virtuel et réel est plutôt floue étant donnée que la réalité virtuelle est un phénomène physique à l'échelle des composants informatiques.

Quant à l'immobilité, ça dépend des individus à mon avis. Pour moi le corps est l'ordinateur idéal, conserver ma mobilité est ainsi une priorité absolue. Et je pense que je serai loin d'être le seul à le penser à l'avenir avec la "game-ification" de l'IRL entre smartphones et réalité augmentée.

Mais on s'éloigne un peu du débat sur la fin du travail... On va essayer de poursuivre sous l'angle du "la fin du travail va-t-elle encourager la sédentarité encouragée par la technologie" ? Razz

_________________
The checks and balances of democratic governments were invented because humans themselves realized how unfit they were to govern themselves. They needed a system, yes. An industrial age machine. - Helios, Deus Ex
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://kusanageek.com
Rémi R



Messages : 71
Date d'inscription : 17/07/2011
Localisation : Paris

MessageSujet: Re: La fin du travail   Mer 1 Fév - 22:27

L'homme ne fait pas de la peinture dans le but de vendre des tableaux. Il fait de la peinture, car cela lui plait de dessiner, de créer, ...

L'homme fait pleins d'activité qui n'ont que pour but qu'elles même. On ne joue pas au jeux vidéo pour améliorer sa perception spatio-temporelle, mais parce que cela nous amuse.

Concernant la recherche, et la conquête de l'espace, il est fort probable qu'un robot doué d'une IA forte fasse le premier pas sur mars, mais l'homme voudra y poser le pied, et pour cela il devra étudier certaines choses.

Pour conduire une voiture je n'ai pas besoin de construire ma voiture, ni de m'y connaitre en mécanique. La voiture me permet de partir en vacance et de parcourir de nouveau horizons. Grâce à des ingénieurs et des unités de production, je peux avoir une voiture.
Voilà, une métaphore qui explique mon point de vue : Les ingénieurs et les unités de production, ce sont les IA fortes, et la voiture c'est le moyen de parcourir l'univers.

Pour être bref, je dirai qu'une fois libéré du travail, les hommes feront ce qu'ils veulent, mais qu'il est très difficile de visualiser ce qu'est la réel liberté du fait qu'on ait été formaté à voir le monde sous le spectre du travail. Des parents qui diraient à leurs enfants que ce n'est pas bien de travailler, mais qu'il faut aspirer à la liberté, serait vu comme des quasi-criminels (j'y vais peut-être un peu fort ;-) ) par la société.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.remirodrigues.com/wordpress
Kusanageek



Messages : 1107
Date d'inscription : 25/03/2010
Age : 28
Localisation : France

MessageSujet: Re: La fin du travail   Mer 1 Fév - 22:48

C'est une vision que je partage et qui a été brillamment imaginée par (encore lui !) Greg Egan.

_________________
The checks and balances of democratic governments were invented because humans themselves realized how unfit they were to govern themselves. They needed a system, yes. An industrial age machine. - Helios, Deus Ex
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://kusanageek.com
Qsi Sensate



Messages : 19
Date d'inscription : 31/08/2011
Age : 43
Localisation : Strasbourg

MessageSujet: Re: La fin du travail   Jeu 2 Fév - 11:56


La vision d’une société sans travail, où les IA s’occupent de tout ce qui est production, gestion, etc, a été notamment développée par Iain Banks dans son cycle de la Culture (voir : http://fr.wikipedia.org/wiki/La_Culture ).

D’un point de vue transhumaniste, la lecture est intéressante car :

- les humains (enfin, les différentes races d’humains) sont quasi-immortels, améliorés génétiquement depuis des générations, et c’est présenté d’une façon positiv. L’immortalité n’est pas « imposée », mais un choix individuel, chacun décidant de prolonger sa vie ou non. Apparemment, après 2-3 siècles d’existence, chacun décide ou non de prolonger sa vie, de se faire « stocker » (c’est-à-dire de se faire cryogéniser en quelque sorte, pour une durée définie, ou en attendant un certain évènement), ou alors de vivre de façon virtuelle.

- les IA (appelées Mentaux, ou Minds en VO) sont infinimment plus intelligents, plus rapides que les humains, et cela ne les empêchent pas d’être bienveillantes et protectrices, bien loin du cliché de l’IA destructrice de l’humanité, style Skynet, dans certains films. Néanmoins, leur supériorité fait qu’elles sont parfois un peu condescendantes envers les humains. Cela transparait dans certains dialogues entres Mentaux, lesquels sont souvent les personnages principaux de certains bouquins. C’est amusant de voir d’ailleurs que malgré leur supériorités, ces IA gardent certains petits penchants à comploter, par exemple, et on leur personnalité (personnalité qui parfois devient très humaine et sensible, à la fin du Sens du Vent, une IA se suicide, enfin, met fin à ses jours, à cause du trauma psychologique suite à une guerre).

Pour en revenir à la fin du travail, dans ces livres, on voit que si les humains n’ont plus à travailler, il n’en reste qu’ils savent s’occuper quand même : loisirs, voyages, jeux (en virtuel ou en réel). Je me rappelle d’un passage où l’auteur évoquait l’équilavent des restaurants : certains des endroits où ceux qui aiment cuisiner, recevoir, peuvent s’adonner à ce loisir . Etudier n’est pas oublié, simplement, étudier est nécessaire pour sa propre formation intellectuelle (faire ses humanités en quelque sorte), et non dans l’optique d’acquérir des compétences professionnelles.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Brainstorm



Messages : 142
Date d'inscription : 03/09/2011

MessageSujet: Re: La fin du travail   Ven 3 Fév - 0:57

J'en ai lu un seul de Iain Bank, c'est l'Homme des Jeux. J'ai bien aimé le travail qui consiste à mettre en forme le décor des stations spatiales, la déco en quelque sorte : montagnes, lacs, forêts, et un personnage qui est frustré parce qu'il ne peut pas, en équipe, faire ce qu'il veut. Ça aussi, c'est un boulot artistique ! Mais une IA pourrait s'en occuper elle-même.

En somme, les humains n'auraient comme travail que ce que les robots/machines/IA leur laisseront, en fonction des programmations qu'ils auront reçu (?)

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kusanageek



Messages : 1107
Date d'inscription : 25/03/2010
Age : 28
Localisation : France

MessageSujet: Re: La fin du travail   Ven 3 Fév - 19:35

Si les interactions sociales entre humains se joue entre la créativité et la recherche de savoir, j'imagine qu'il serait très simple de réserver des pans de l'activité économique à telle ou telle catégorie de la population. Par exemple en encourageant les êtres "sensibles" à redoubler d'audace artistique pour créer des environnements virtuels qui font office de tableaux interactifs*, tout en laissant les robots/machines qui n'ont pas de vocation créative à provoquer l'abondance nécessaire à une telle société.

Si on a des IA capables de sensibilité et de créativité artistique, je pense que le problème ne se pose pas vraiment dans le sens où il serait primordial de les intégrer au sein de la population comme des personnes, avec une identité, des droits et des devoirs.

Je pense que ton questionnement est juste, mais seulement dans la mesure où on considère que les IA et les humains seront des factions complètement hétérogènes et sans véritable interaction. Provoquant de facto une sorte de "compétition entre espèces". Pour ma part, j'imagine (et j'espère !) qu'on aura plutôt affaire à un véritable melting pot entre humains, transhumains et IA.

Le chômage en lui-même est dégradant parce qu'on est considéré comme inutiles économiquement et qu'en tentant de se tenir à flots grâce aux aides on ne peut rien faire de constructif. Mais si d'ici là notre rapport au travail a changé il se pourrait que l'inactivité professionnelle soit la porte ouverte à une société proche du modèle athénien : les citoyens ayant tout le temps pour les loisirs (sport, philosophie, science, art) tandis que les esclaves ne seraient cette fois pas des êtres sensibles.

* On a déjà des pionniers dans ce domaine ! Comme ce jeu où le joueur se promène dans des décors absolument oniriques :


PS : je n'ai encore jamais lu de livres de Iain Banks, il faudrait réparer cet oubli tôt ou tard !

_________________
The checks and balances of democratic governments were invented because humans themselves realized how unfit they were to govern themselves. They needed a system, yes. An industrial age machine. - Helios, Deus Ex
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://kusanageek.com
skinman



Messages : 23
Date d'inscription : 06/10/2008

MessageSujet: Re: La fin du travail   Lun 6 Fév - 14:12

Je lis avec beaucoup d’intérêt tout ce qui s’est écrit sur le sujet. Comment puis-je intégrer ce forum déjà si fourni en arguments contradictoires ? Dois-je citer les uns et les autres pour agréer, compléter ou encore m’opposer ? Dois-je tenter une synthèse perso de cette complexe problématique ? Mais quel serait l’intérêt d’un avis de plus, d’une reformulation un peu différente de ce qui a déjà plus ou moins été dit ?
Ne vous inquiétez pas, je ne suis pas en phase de dépression aigue, je me demande juste quelle pourrait être la finalité de cette discussion et plus largement de ce forum. J’apprécie ces contributions hétéroclites qui illustrent bien le fait que c’est la diversité des membres qui font la richesse du groupe. Ce forum est certainement le lieu central de notre groupe.
Mais quid de cette masse de réflexions qui pointent vers une multitude références ? Quelle serait la meilleure structure pour produire du sens ? Comment rendre lisible d’une manière plus simple cet agrégat d’avis successifs ?

J’imagine un logiciel capable de synthétiser ce qui est dit par les uns et les autres, en vue de dégager les grands axes évoqués.
J’ai peur qu’un tel logiciel de synthèse sémantique n’existe pas ou ne nous soit pas accessible. Serait-il possible d’anticiper une telle fonctionnalité qui finira certainement par exister ces prochaines années ?

Pour ne pas développer un hors-sujet ici je vous propose de poursuivre cette réflexion en ouvrant un nouveau fil dans la partie Construction / Amélioration de ce forum prévu à cet effet.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://goulet.free.fr
Kusanageek



Messages : 1107
Date d'inscription : 25/03/2010
Age : 28
Localisation : France

MessageSujet: Re: La fin du travail   Mar 15 Mai - 17:01

Sur Forbes, certains articles sont écrits par... des robots

Citation :
A l'image du magazine économique américain, de plus en plus de médias ont recours à des robots pour écrire des articles.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://kusanageek.com
David Latapie



Messages : 146
Date d'inscription : 31/12/2011
Age : 39
Localisation : Paris

MessageSujet: Re: La fin du travail   Jeu 17 Mai - 2:12

Déplacé dans Gérer la surcharge d'information : une proposition

_________________
Trésorier de l'AFT
david.latapie.name


Dernière édition par David Latapie le Jeu 17 Mai - 21:24, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://david.latapie.name/
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: La fin du travail   Aujourd'hui à 11:10

Revenir en haut Aller en bas
 
La fin du travail
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 3 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3
 Sujets similaires
-
» changement dans les conditions de travail
» réduction du temps de travail pour motif économique
» un excellent résumé du travail du Gata
» ARRET DE TRAVAIL COMMENT CA MARCHE????
» travail sans contrat signé

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Transhumanismes :: Discussions et débats :: Philosophies ; éthiques ; Politiques-
Sauter vers: