AccueilPortailCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion
Rechercher
 
 

Résultats par :
 
Rechercher Recherche avancée
Derniers sujets
» Eglise Futuriste
Jeu 6 Juin - 12:00 par almagor

» Avis de transfert du forum de l'AFT:Technoprog!
Ven 31 Mai - 19:24 par MarcAdmin

» Transfert du forum Technoprog! - nouvelle étape
Ven 31 Mai - 19:20 par MarcAdmin

» Coren
Jeu 23 Mai - 12:56 par Coren

» Bonjour, bonjour
Mer 22 Mai - 17:56 par Spartan

» Rencontre H+ irl Paris 22 mai 2013
Mer 15 Mai - 8:26 par MarcAdmin

» Stimulation Transcranienne électrique
Ven 10 Mai - 0:55 par Spartan

» Textes de Brainstorm
Mar 7 Mai - 4:09 par Brainstorm

» Quel est le 1er transhumain ?
Ven 3 Mai - 22:17 par p.pit

Adhésions
Adhérer à l'association Technoprog!
anipassion.com
Partagez | 
 

 Techno-science sans conscience

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Marc



Messages : 1260
Date d'inscription : 05/10/2008
Localisation : Athènes

MessageSujet: Techno-science sans conscience   Ven 12 Nov - 0:36

Dans le cadre du 8ème festival de cinéma d'Attac Pno
http://local.attac.org/images-mouvementees/

Jeudi 18 novembre - séance de 20 h. Techno-science sans conscience

Après la projection de "Alerte sur la cité" de Jean Druon

Avec :
- Thierry Méot, statisticien, dirigeant de l'ASTS (Association Science Technologie Société)
- Elena Pascal, philosophe, vice-présidente de la Fondation Sciences Citoyennes

Citation :
Depuis l’aube de l’humanité la technique est le fait de tout un chacun (taille des silex, …), puis les artisans (depuis quelques milliers d’années) et les ingénieurs (depuis quelques centaines d’années) ont irrigué le développement technique des sociétés.
La science (la recherche scientifique), avec pour but de produire un savoir intellectuel et spéculatif, n’émerge qu’à partir de la fin du 17ème siècle et, jusqu’au début du 19ème siècle, les découvertes scientifiques, la mécanique de Galilée et de Newton, les débuts de l’électricité et du magnétisme, ne donnent lieu à aucune application immédiate.
Ce n’est qu’ensuite que les découvertes théoriques de la science génèrent les grandes avancées techniques, pensées sous le vocable de « Progrès » : optimisation de la machine à vapeur (principes de la thermodynamique), industrie chimique (Lavoisier), médecine (Claude Bernard, Pasteur)… et ensuite l’électromagnétisme, les télécommunications, la radio … et encore l’électronique, la physique nucléaire, le génie biologique…

Aujourd’hui, la science ne peut être dissociée des progrès techniques et des changements sociétaux induits. On est dans l’ère de la technoscience, caractérisée par une fécondation croisée et une orientation, par les financements (publics ou privés) et les moyens industriels nécessaires, de plus en plus court-termiste. La production de savoir en dehors de toute finalité autre que l’augmentation des connaissances et la compréhension du monde se réduit de plus en plus.

Les conséquences des choix, explicites ou non, de notre civilisation techno-scientifique mettent en péril la planète Terre et la pérennité de l’être humain : dérèglement climatique, diminution drastique de la biodiversité, prolifération d’élément radioactifs artificiels, pollutions chimiques (pesticides, antibiotiques...), dissémination des OGM, …

Ont ainsi éclos et prospéré le complexe militaro-industriel (après la seconde guerre mondiale), la recherche pharmaceutique pour les marchés solvables, la diffusion des OGM quasiment sans études publiques d’impact, le clonage des animaux d’élevage…, mêlant de façon intime recherche fondamentale, développement technologique et choix de société.

Entre dirigeants d’entreprises internationales, chercheurs et bureaucrates, les principaux choix scientifiques et technologiques se font hors du cadre de fonctionnement de nos démocraties représentatives.

Face à cette démesure, on assiste (enfin !) à l’émergence de la société civile dans le débat public : Contre expertise dans le nucléaire (CRIIRAD), Participation des malades à la définition des protocoles anti-SIDA, Développement des licences libres dans le domaine informatique…et aussi les mobilisations Contre la dissémination des OGM ou Pour faire reconnaître l’amiante comme maladie professionnelle… mais aussi les condamnations de médecins, chercheurs, dirigeants d’entreprises dans les affaires du sang contaminé et de la « vache folle », accusés d’avoir privilégié des considérations d’ordre économique au détriment de la santé publique

Pour les Grecs anciens, le châtiment de la démesure était la destruction ! Comment orienter autrement des développements technologiques aveugles à leurs propres dégâts ?
Attention ! Pour ceux qu'un tel débat intéresse, il s'agit sans doute d'aller se mettre dans la gueule du loup bioluddite (Mais si vous chatouillez au fond de la gorge, c'est là que ça démange le plus :-))
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Scheindorf Herljos

avatar

Messages : 606
Date d'inscription : 17/09/2010

MessageSujet: Re: Techno-science sans conscience   Ven 12 Nov - 1:56

Oulah pas pour moi, je ne supporte pas ce genre d'inepties
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.transbiologism.net
Jack



Messages : 240
Date d'inscription : 27/10/2008

MessageSujet: Re: Techno-science sans conscience   Lun 15 Nov - 19:06

Je pourrais pas y être...

Par contre, je pense qu'avant de porter la contradiction, si on veut être efficaces, il faudrait identifier les bases de leurs raisonnements. Entre autre, ce qui les amène, à partir du rejet du modèle de société dominant, à rejeter aussi les technologies utilisées par cette société en elles-mêmes, quels que soient les sociétés futures qui pourraient en faire usage.

Après tout, c'est là que ce trouve l'explication du divorce entre progressistes socio-politiques et progressistes technologiques, je pense.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Scheindorf Herljos

avatar

Messages : 606
Date d'inscription : 17/09/2010

MessageSujet: Re: Techno-science sans conscience   Lun 15 Nov - 23:01

Pourtant l'explication est simple , elle réside dans des slogans comme
"à utiliser les mêmes armes que l'ennemi, tu deviens comme lui"
...
ce genre de choses,
donc, si les gouvernements veulent se servir de la technologie pour avoir une main mise totale sur la population... il faut forcement rejeter la technologie car elle ne pourra pas servir à autre chose

tu me suis ?
C'est stupide hein ?
Mais pour en être revenu je t'assures que c'est une idée largement répendue
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.transbiologism.net
Marc



Messages : 1260
Date d'inscription : 05/10/2008
Localisation : Athènes

MessageSujet: Re: Techno-science sans conscience   Mar 16 Nov - 13:15

Krôgg a écrit:
[…] je pense qu'avant de porter la contradiction, si on veut être efficaces, il faudrait identifier les bases de leurs raisonnements. Entre autre, ce qui les amène, à partir du rejet du modèle de société dominant, à rejeter aussi les technologies utilisées par cette société […]
En effet, et ça demande un bon gros travail -> aller sur leurs sites (PMO, Vivagora, etc.), lire leurs publications, mais aussi aller à leurs conférences, les écouter s'ils viennent aux nôtres, et quand on les croise sur divers forum (allez voir ce qui s'est dit sur Futura Science -> "éthique des sciences"), etc.
- Il existe peut-être une petite bibliographie, en sociologie, d'études qui se seraient penchées sur le sujet. Ca vaudrait le coup de chercher.

Le fil "veille bioluddite" a entre autre pour but de nous constituer une banque de données permettant de nous éclairer à ce sujet.

Sinon, quelques pistes évidentes (désolé pour les poncifs :-) :
- Il n'y a pas plus de "Bioluddite" moyen, type, que de "Transhumaniste" type. Il y a des individus avec chacun leur histoire.
- Il y aurait sans doute des tendances lourdes de la société, genre -> XXe siècle = 2 guerres mondiales technologiques et industrielles, Totalitarismes ayant utilisés toutes les ressources de la technologie de leur temps, Auschwitz, Hiroshima …
- prise de conscience écologiste depuis les années 70 + prise de conscience de la crise écologique actuelle (depuis la vache folle disent certains), non seulement réelle, mais aussi sur médiatisée.
- A gauche notamment, rejet (+ ou - hypocrite et conséquent ;-), en effet, d'un modèle dominant capitaliste, productiviste, hyper-consumériste, qui utilise très largement les sciences et les technologies comme moteur (les produits) et comme outil de contrôle (la pub) pour entretenir la "curiosité", le "désir" (de posséder le dernier gadget high tech) et donc les réflexes d'achats compulsif.

Bon, je m'arrête là, mais je compte sur vous pour allonger la liste ;-)

A+
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Techno-science sans conscience   

Revenir en haut Aller en bas
 
Techno-science sans conscience
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» conduite taxi baché sans attestation
» travail sans contrat signé
» Dur dur la vie de stagiare sans stage!
» Bientôt sans emploi
» Accomba dans un environement sans fil

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Transhumanismes :: Actualités :: Conférences et rencontres-
Sauter vers: