AccueilPortailCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion
Rechercher
 
 

Résultats par :
 
Rechercher Recherche avancée
Derniers sujets
» Eglise Futuriste
Jeu 6 Juin - 12:00 par almagor

» Avis de transfert du forum de l'AFT:Technoprog!
Ven 31 Mai - 19:24 par MarcAdmin

» Transfert du forum Technoprog! - nouvelle étape
Ven 31 Mai - 19:20 par MarcAdmin

» Coren
Jeu 23 Mai - 12:56 par Coren

» Bonjour, bonjour
Mer 22 Mai - 17:56 par Spartan

» Rencontre H+ irl Paris 22 mai 2013
Mer 15 Mai - 8:26 par MarcAdmin

» Stimulation Transcranienne électrique
Ven 10 Mai - 0:55 par Spartan

» Textes de Brainstorm
Mar 7 Mai - 4:09 par Brainstorm

» Quel est le 1er transhumain ?
Ven 3 Mai - 22:17 par p.pit

Adhésions
Adhérer à l'association Technoprog!
anipassion.com
Partagez | 
 

 La singularité en deux mots

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Scheindorf Herljos



Messages : 606
Date d'inscription : 17/09/2010

MessageSujet: La singularité en deux mots   Mar 26 Oct - 6:07

La singularité technologique est une hypothèse conceptuelle apparut dans les années 60 et soutenu par un certain nombre de chercheurs et historiens des sciences. Cette hypothèse part de l'observation simple que dans des listes d'évènement remontant plus ou moins loin dans le passé, le temps nécessaire entre deux découvertes, ou évènements, importants, est quasiment diminuée de moitié entre deux dates notables. Plus la recherche et les connaissances s'accumulent, plus les systèmes deviennent complexes, et plus la puissance de computation disponible pour découvrir de nouveaux concepts, de nouvelles structures, deviens grande. Et plus la puissance deviens importante, plus le temps nécessaire diminue.Le phénomène de singularité technologique, si il se produit, équivaut au moment où le temps nécessaire entre deux découvertes deviendra tellement faible à notre échelle que toute les dates sembleront converger en un seul point sur un graphique, ou bien se repartir sur une droite semblant uniformément verticale ou horizontale, celons le type de schéma représenter.Pour certain partisans du concept, le moment précis ou le phénomène prendra l'ampleur que je viens de décrire correspondra au moment où un premier ordinateur capable de capacités complexes d'auto-engeenering seras opérationnel. Ou encore, à l'invention de la première I.A. dite "Forte".C'est à dire, ne simulant pas un comportement "intelligent", mais étant réellement capable de reflexion.





Ray Kurzweil, un ingénieur reconnu internationalement et un des principaux partisans de la théorie de la singularité technologique, considère que celle ci pourrait se présenter avant la fin du 21 eme siècle, plus précisément entre 2030 et 2...050.Sa théorie va plus loin que la simple singularité, il considère que le but intrinsèque de l'univers et de la vie est le stockage et la computation d'information, l'abstraction, l'analyse : toute perte d'information est nuisible au système, la mort étant une perte d'information, elle doit être évitée a tout prix. On retrouve ici un des principaux thèmes du transhumanisme, la suppression de la condition d'organismes mortels.





Il découpe également l'évolution de l'univers en 6 grandes époques : 4 d'entre elles sont déjà passés et précèdent la singularité, 2 ans surviennent après celle ci :

1. Au premier age, l'information était stockée sous forme d'atomes puis de liaisons entre atomes : des molécules rudimentaires, aux prémices de l'univers.
2. Vint ensuite l'age de l'information stockée sur des molécules : acides animés, protéines...... ARN, ADN... la vie était née, au minimum sur Terre.
3. Mais alors que la vie c'est complexifiée, que les molécules d'ADN emmagasinaient de plus en plus d'informations, un phénomène pu se produire : le troisième age, l'information stockée sur des réseaux neuronaux, dans des cerveaux.
4. Quelques especes parmi celles grouillantes a la surface de notre planète, finirent par utiliser leur connaissances pour concevoir des schémas abstraits, utiliser des mécanismes, créer de la technologie, nous sommes celons Kurzweil à un tournant de cet époque car l'Homme s'apprête à y mettre fin : l'information stockée dans la connaissance scientifiques et les schémas technologiques
5. L'époque suivante est essentiellement constituée de la fusion entre l'information moléculaire et l'information technologique et scientifique, les hommes pouvant réécrire le code source de la vie et contrôler l'implantation de technologie tierces à même les organismes vivants, ou encore aggreger instantanément les connaissances de tout les chercheurs : L'age de l'information stockée dans la biotechnologie et l'intelligence collective.
6. Suite à ce cheminement, la porte d'une sixième époque apparait alors : l'éveil de l'univers. Des nanomachines transformeraient les couches inanimés des planètes colonisés, transformant celles ci en de puissantes machines de calcul, au sein d'un réseau distribué. Puis se propageraient dans l'univers, transformant peu à peu chaque corps céleste en conscience sur le réseau, participant à la computation, permettant d'accumuler toujours plus d'information.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.transbiologism.net
Kālī



Messages : 1068
Date d'inscription : 07/04/2010

MessageSujet: Re: La singularité en deux mots   Mar 26 Oct - 7:23

+634


Dernière édition par Jean-Luc Donné-Matteo le Dim 18 Sep - 6:32, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Scheindorf Herljos



Messages : 606
Date d'inscription : 17/09/2010

MessageSujet: Re: La singularité en deux mots   Mar 26 Oct - 14:23

La théorie décrite, en particulier les 6 époques, sont celles décrites par Kurzweil, je ne suis pas forcément d'accord avec son analyse, même si c'est une vision du futur qui ne me conviendrai assez bien (du moins c'est ce que je pense ici et maintenant) si elle advenait.

Mon but était d'écrire une présentation simple de l'hypothèse de la singularité, en français, car je n'en ai trouvé aucune mis à part la page wikipedia qui est longue et fastidieuse a lire. Un autre constat, sur youtube en cherchant "singularité technologique", il y a 1 résultat d'une vidéo sous titré français concernant cette théorie, et l'autre résultat pertinent est un immonde ramassis de méprises et de mépris provenant d'une émission radio.
En anglais en revanche, technological singularity, donne un certain nombre de vidéos très intéressantes présentant le sujet : on vois bien la mentalité française technophobe et méprisante à l'œuvre.
(dans l'ordre de citation :
- http://www.youtube.com/watch?v=BeX4QozjwGE
- http://www.youtube.com/watch?v=bR07ixBjnUs
- http://www.youtube.com/watch?v=kFw0MYAS9qA
- http://www.youtube.com/watch?v=7v9EAIdynEU
...)

En ce qui concerne la mort, il s'agit à la base du point de vu que j'ai pu constaté dans une bonne partie des discours singularitaristes, et effectivement, mais en seconde position, celui au quel j'adhère, par une reflexion simple :
- Personne n'est revenu d'entre les morts ni à communiqué de façon formelle et prouvable : l'information neuronale semble perdu
- Au moment de la mort le corps cesse toute fonction et se désagrège petit a petit : l'information moléculaire semble perdu
Seul subsistent éventuellement les informations que le sujet auras distribué a d'autres entités de stockage durant sa vie.
Résultat des courses, on y perd plus qu'on gagne.

Je ne sais pas si les humains seront les premiers a éveiller l'univers, ou si un jour le "nuage de nanomachine" dont il parle rencontrera d'autre nuages issu d'autres especes technologiquement avancés. Mais justement tu n'as pas du remarqué que j'ai retirer l'aspect anthropocentriste de certain points du discours, je ne considéré pas l'homme comme supérieur, ni transcendant, ni ayant le droit légitime de nuire à d'autres especes. Je suis contre le spécisme, contre le sexisme, contre le racisme. On ne choisis aucun de ces trois traits, et l'individu ne peux être légitimement blâmé ou exploité ou détruit pour cette seule raison.
Je suis pour un changement radicale au niveau de la forme de vie même, bien que pour le moment du moins, du niveau de la simple utopie spéculative : des individus, post-vivants, pouvant choisir leur forme physique à volonté, fin des especes, fin des genres..., pouvant dupliquer, transférer... leur esprits, pouvant mettre en commun leur consciences au sein de groupes plus grand tout comme s'en dissocier a tout moment. Voici le monde dont je rêve.
J'ai justement une sainte horreur des "humanistes" (dans le sens ou je le comprend moi) et eco-anthropocentristes qui placent l'homme sur un piedestal inébranlable, comme une créature intouchable qui seule dispose de la plus grande conscience de tout les temps... pouah... c'est quoi ce symptôme de mégalomanie collective de la part de notre espèce. Nous ne sommes pas mieux ni moins bon que les autres especes sur cette planète et si toutefois nous semblons être plus "intelligents" alors il est de notre devoir d'aider ceux qui n'ont pas cette chance d'arriver au même niveau.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.transbiologism.net
Kālī



Messages : 1068
Date d'inscription : 07/04/2010

MessageSujet: Re: La singularité en deux mots   Mar 26 Oct - 16:19

+635
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: La singularité en deux mots   Aujourd'hui à 11:06

Revenir en haut Aller en bas
 
La singularité en deux mots
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» comment créer mes deux activités
» Quelques mots de présentation
» acomba sur deux pc
» le déficit USA ou le conte des deux fermiers
» Deux Vaches !!(blague)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Transhumanismes :: Discussions et débats :: Philosophies ; éthiques ; Politiques-
Sauter vers: