AccueilPortailCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion
Rechercher
 
 

Résultats par :
 
Rechercher Recherche avancée
Derniers sujets
» Eglise Futuriste
Jeu 6 Juin - 12:00 par almagor

» Avis de transfert du forum de l'AFT:Technoprog!
Ven 31 Mai - 19:24 par MarcAdmin

» Transfert du forum Technoprog! - nouvelle étape
Ven 31 Mai - 19:20 par MarcAdmin

» Coren
Jeu 23 Mai - 12:56 par Coren

» Bonjour, bonjour
Mer 22 Mai - 17:56 par Spartan

» Rencontre H+ irl Paris 22 mai 2013
Mer 15 Mai - 8:26 par MarcAdmin

» Stimulation Transcranienne électrique
Ven 10 Mai - 0:55 par Spartan

» Textes de Brainstorm
Mar 7 Mai - 4:09 par Brainstorm

» Quel est le 1er transhumain ?
Ven 3 Mai - 22:17 par p.pit

Adhésions
Adhérer à l'association Technoprog!

Partagez | 
 

 Faisons le point sur l'etat des recherches ACTUELLES de la fameuse SINGULARITE.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
ceroxon



Messages : 80
Date d'inscription : 27/01/2010

MessageSujet: Faisons le point sur l'etat des recherches ACTUELLES de la fameuse SINGULARITE.   Jeu 28 Jan - 13:40

I Qu'es-ce que la singularité?

II Où en sommes nous à l'heure actuelle?

III Synthèse.


I Qu'es-ce que la singularité?

Avant tout, pour les petits nouveaux rappelons ce que nous appelons la singularité.

En matière de transhumanisme, la singularité c'est le point ou, suite au progrès technologique, une "superintelligence" apparaît et peu réaliser des découvertes scientifiques à une vitesse fabuleuse. Plusieurs recherches se fotn en ce sens, en neurobiologie (il existe déjà des médicaments favorisant la concentration), en informatique etc.... Ici j'aborde la voix informatique.

Exemple: Supposons qu'on arrive à crée un robot ayant une intelligence de niveau "humain".

1°) On peut très bien adjoindre à son cerveau artificiel, une super calculatrice, qui lui permettra de réaliser des calculs "mentalement" en quelques secondes là ou un humain équivalent devra perdre plusieurs minutes voir plusieures heures à rentrer ça sur un ordinateur.

2°) On peut aussi installer des logiciels de simulation pour recréer une sorte de réalité virtuelle style "matrix" dans lequel le robot bénéficie gratuitement de tout l'équipement virtuel pour mener virtuellement ses expériences sans qu'il soit nécessaire de dépenser des sommes astronomiques dans la réalité pour faire les dites expériences. De tels simulateurs existent déjà même si ils sont encore très basiques.

3°) On peut très bien pousser sur un bouton pour mettre le robot en "lecture rapide" façon magnétoscope, pour qu'il travaille des milliers de fois plus vite qu'un vrai humain.

4°) Créer des milliers de robots de ce genre et mettez les en réseaux entre eux. En supposant qu'ils aillent 100 fois plus vite que l'homme normal ça reviendrait à dire qu'en un an ils font l'équivalent de 100 ans de découvertes technologiques. Et encore je reste modeste.

C'est la vision la plus répandue de la singularité. Elle soulève des craintes (terminator) aussi bien que des espoirs (astro le petit robot).

II Où en sommes nous à l'heure actuelle?

Tout ça c'est bien joli mais où en est on pour le moment?

Je tiens avant tout à donner le lien de ce site qui dévellope plus techniquement la situation. Moi je ne fais qu'un bref résumé pour les profanes qui ont besoin de réponses simples et rapides.

http://sboisse.free.fr/technique/info/ia.php

La situation:

En matière de création d'une superintelligence artificielle, les ordinateurs explorent des tas de domaines différents. Deep blue et ses collègues sont les champions de la puissance de clacul brut, Cyc des connaissances accumulées, Eurisko de la conception automatique de programmes, copycat et phaeaco du raisonnement analogique etc....

Faisons le point sur les programmes les plus répandus et leur niveau actuel.

DEEP BLUE:

Deep blue acquis la célébrité en remportant une partie contre le champion du monde Gary Kasparov en 1996. Si l'homme et la machine était encore à égalité à ce moment là, la situation à changer depuis. Actuellement les grands maîtres aux échecs ne peuvent plus battre les ordinateurs tous seuls, ils ont besoin de se faire aider d'autres ordinateurs pour compenser les "erreurs humaines" qu'ils commettent.

Deep blue calculait jusqu'a 12 coups d'avance. Le meilleur ordinateur actuel (hydra) spécialisé en la matière peut calculer jusqu'a 18 coups.

Le +: En terme de puissance de calcul brut, l'IA superintelligente est au point. Sur ce chapitre là c'est fait.

Le -: Même si un ordinateur pouvait calculer des milliards de coups à l'avance ça ne lui donne en rien une quelconque forme d'intelligence. Le calcul représente UN point parmis tant d'autres.

EURISKO:

Eurisko est le programme qui se rapproche le plus de ce que l'on attendrait d'une IA superintelligente. C'est le champion mondial du jeu traveller. Traveller est une sorte de bataille navale intergalactique. Les règles font plus de 200 pages. Eurisko n'a jamasi perdu et à la différence de Deep blue ce n'est pas une histoire de puissance de calcul pure.

En effet Eurisko, une fois nourri avec les bons concepts de base est capable de s'auto-modifier (dans une certaine mesure) pour atteidnre l'objectif fixé. Eurisko ne s'applique pas que aux jeux videos. Pourvu qu'on lui fournisse les bonnes bases il est capable de CONCEVOIR des programmes sur les dits paramètres.

Malheureusement pour nous si il est un excellent logiciel pour concevoir des programmes Eurisko n'a pas plus d'intelligence propre qu'une asperge. Il est capable de s'auto modifier certes, mais ce faisant il n'hésiterait pas, par exemple, à s'auto-détruire. Où à changer complètement de but parceque sa logique lui impose. Il pourrait par exemple dévier d'un programme de recherche sur la propulsion spatiale à la culture des pommes dans une atmosphère d'ammoniac.

C'est pouruqoi il a fallu lui imposer des ordres qu'il ne peut (ni même ne veut) modifier.

Oui mais quelles seraient les bonnes bases si on lui fixait pour objectif "découvre l'immortalité pour un être humain" par exemple?

On ne sait pas. Alors on va essayer d'apprendre à Eurisko toutes les bases de l'existence.

Les +: Très bon logiciel de CONCEPTION applicable à de nombreux domaines. Peut se modifier pour atteindre ses buts.

Les -: Limité par ses connaissances.

CYC:

Le créateur d'Eurisko, Doug Lenat, conscient des limite de son programme, décida de créer une sorte de base de données qui "apprendrait" à Eurisko toutes les "bases" de l'existence. Son but est (le projet est toujours en cours à l'heure actuelle) une sorte "d'enCYClopédie du sens commun" pour permettre à l'IA de raisonner en fonction de TOUS les paramètres qui existent.

Lenat pense que arriver à un certain niveau, une conscience émergera de cette encyclopédie. Malheureusment depuis le début du programme, Lenat n'a cessé de revoir ses prévision à la hausse. A la base il pensait que 1 million de connaissances serait suffissante. Aujourdh'ui il estime qu'il faudrait 4 à 20 millions de connaissances pour donner à l'ordinateur l'intelligence d'un enfant de 4 ans.

Le programme contient actuellement à peu près 3 millions de fait. Enrichi régulièrement.

Prenons un exemple: On a demandé à CYC de montrer une image représentant une persone heureuse. Il a choisi une photo d'un père et son fils. Quand on lui a demandé pourquoi voilà ce qu'il a dit:

Parce que cette image montre deux personnes (le père le et fils) ensemble, qu’un père aime généralement son fils, et que lorsqu’une personne est proche d’une autre personne qu’elle aime, elle est généralement heureuse.

Impressionnant non? Mais insuffisant.

Le principal intérêt de CYC est que le jour ou nous mettrons au point L'IA superintelligente, nous n'aurons pas à passer 20 ans à lui apprendre les évidences de la vie, ça représentera un gain de temps considérables le moment venu.

Les +: Cyc est de plus en plus capable d'apprendre "par lui-même" en surfant sur internet, de plus sa base de connaissance est déjà très conséquente et commence à trouver des applications concrètes.

Les -: Cyc utilise des méthodes de logique qui sont limités en elle-même, il est incapable de raisonner par analogie.

III Synthèse.

Je vous ai résumé grossièrement ici quelques uns des travaux les plus remarquables en matière d'intelligence artificielle, il y'en a bien d'autres (copycat, phaeaco par exemple), pour vous montrer ce qui a déjà été accompli et ce qui reste à faire.

En gros, l'IA pourrait très bien franchir le cap d'ici quelques années avec par exemple CYC finissant par atteindre le stade lui permettant d'apprendre tout seul, qu'aussi bien prendre encore 100 ans.

Pour faire une analogie: en 1945 les véhicules les plus perfectionnés étaient les avions à helice utilisés pendant la guerre. 25 ans plus tard la fusée spatiale emmenait l'homme sur la lune. A t'on alors assister à la colonisation lunaire et à l'exploitation des ressources de l'espace? Pas du tout, 40 ans plus tard, bien que les technologies aient évolués, les avancements concrets en sont pour ainsi dire au même point.

La singularité peut ouvrir ce paradis que nous attendons tous, tout comme elle peut faire du surplace. Elle peut arriver d'ici 10 ans, ou bien dans 200 ans, l'avenir le dira.

En dehors des recherches, ce que nous pouvons, ce que nous DEVONS faire, c'est changé les mentalités pour accélérer le processus au mieux possible.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cyberpsy



Messages : 85
Date d'inscription : 26/02/2010

MessageSujet: Re: Faisons le point sur l'etat des recherches ACTUELLES de la fameuse SINGULARITE.   Mar 9 Mar - 6:03

ce post me fait bouillir ^^

Faut que je trouve les mots, mais la singularité...

Soit c'est mort dans l'oeuf, soit on a toujours vécu avec, mais pour moi, ce n'est en rien "un truc qui arrive".

J'éditerai ce message dans la semaine, mais alors la singularité ^^

Quand je vois que sur Wiki on prétend que les H+ prédisent la singularité pour dans 20 ans, ça me fait mourir de rire !!

Ce n'est pas parce que des formes d'intelligence fabriquent des outils qui les surpassent qu'on doit parler de singularité...

Ou alors la singularité existe depuis qu'un singe s'est rendu compte que prendre une baguette c'était plus pratique pour chopper des termites, ou qu'un gars s'est rendu compte que balancer une tête de veau putréfiée dans une nasse permettait d'attraper des anguilles et des écrevisses...

Qui créé l'outil ?

Pourquoi ?

Et même si un outil en crée un autre, et alors ?



Bref, je vais sérieusement prendre le temps de répondre à ce faux problème dans la semaine.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ceroxon



Messages : 80
Date d'inscription : 27/01/2010

MessageSujet: Re: Faisons le point sur l'etat des recherches ACTUELLES de la fameuse SINGULARITE.   Mar 9 Mar - 16:00

La singularité....

En fait effectivement elle a toujours été là. Plus ça va plus le progrès scientifique s'accélère par convergence des savoirs. Cependant les "singularistes" pensent que l'on va assister à une accélération fantastique de notre vivant.

Depuis le moment ou l'homme a découvert le feu et les premiers outils il a fallu des milliers d'années pour découvrir le travail du métal, puis des siècles pour découvrir l'ingénierie et la chimie. A partir de là, ça va de plus en plus vite. Ce qui est logique car:

1°) De plus en plus de gens font de la recherche dans de plus en plus de domaines.

2°) Les outils mis au point sont de plus en plus précis, ce qui accroît la vitesse et les champs de connaissance que l'on peut explorer.

3°) Les recherches sont de plus en plus interactives et mieux coordonnées (comparez le temps qu'il fallait en 1910 pour transmettre des recherches et comparés des travaux sur un même sujet d'un point à l'autre du monde par rapport à l'internet de maintenant).

Ces trois facteurs s'amplifiant il est logique que la recherche s'accélère et forcément atteindra le stade où ça va trop vite pour l'homme lui-même.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cyberpsy



Messages : 85
Date d'inscription : 26/02/2010

MessageSujet: Re: Faisons le point sur l'etat des recherches ACTUELLES de la fameuse SINGULARITE.   Mar 9 Mar - 23:20

Oui, je vois ce que tu veux dire, mais ça me semble tellement "normal", que je ne conçois pas le concept de "singularité", tout du moins, dans son côté pnr (point de non retour)...

Certes, les sciences d'aujourd'hui avancent beaucoup plus vites qu'hier, alors là, 100% Ok avec toi.

Mais l'homme avance encore plus vite si tu veux mon avis.

Pour moi la recherche est molle, mais molle à un point que ça m'exaspère au quotidien.

L'homme est en train de se dessiner, et les traits de crayon sur la feuille vont de plus en plus vite.

On se posera toujours la question de : Qu'est ce que l'homme ?


Ben une réponse saute aux yeux, même si elle n'est pas super philosophique, ni super glorifiante pour nous :

"L'homme n'est qu'un surconsomateur ultra égoiste"


Alors les recherches avancent vites, de plus en plus vite, ok, beaucoup plus vite qu'avant, mais l'avilissement humain au "toujours plus" est sans bornes...

Plus les recherches, technologies, sciences avanceront, et plus l'homme en voudra encore plus, toujours plus...

En fait pour moi, la singularité est un concept qui s'éloigne, qui est de plus en plus derrière nous, et surtout pas devant nous.


Nous venons de la singularité, ce n'est pas elle qui arrive à nous.

Jusqu'à il y a peu, les gens étaient heureux d'avoir une technologie nouvelle, et ils apprenaient à s'en servir, c'était un investissement, quelque chose de durable, fabriqué par des ingénieurs, pour des consommateurs.

Aujourd'hui, avec les jeunes générations actuelles, c'est terminé, ça n'avance plus assez vite.

Quand une nouvelle technologie sort, elle est aussitôt critiquée car elle n'est pas assez bien.

Je ne sais pas si je suis clair....


Mais les attentes d'aujourd'hui surpassent de plus en plus notre vitesse d'évolution.

Les téléphones 3G, super, c'est génial, mais alors c'est tellement vite assimilé par la population, que le produit est quasi déjà has been au moment où il sort.

Les gens veulent plus, toujours plus.


Alors oui, les sciences, les technologies, les formes "d'intelligence" se renouvellent de plus en plus vite, évoluent de plus en plus vite, mais il n'y aura jamais rien de comparable à la cupidité humaine....

Pour résumer, la vitesse de développement technologique ne pourra jamais rivaliser avec l'intensité croissante d'un facteur humaine : le besoin de satisfaction.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Marc



Messages : 1260
Date d'inscription : 05/10/2008
Localisation : Athènes

MessageSujet: Re: Faisons le point sur l'etat des recherches ACTUELLES de la fameuse SINGULARITE.   Jeu 11 Mar - 18:53

Citation :
Oui, je vois ce que tu veux dire, mais ça me semble tellement "normal", que je ne conçois pas le concept de "singularité", tout du moins, dans son côté pnr (point de non retour)...
Petit rappel.
Pour autant que j’ai compris quelque chose aux 145 pages que j’ai lu à ce jour (sur plus de 500 – sans les notes :-) du dernier Kurzweil – Humanité 2.0. , la « Singularité » est un concept qui vient des mathématiques et qui s’applique notamment à la courbe illustrant la fonction "e de x". Cette courbe, au cas où vous ne l’aurez pas en tête, semble progresser d’abord très très lentement pendant un temps très long (infini :-), avant de connaître une période d’accélération accélérante qui fait que la ligne qui était quasi horizontale devient quasi verticale, l’accélération tendant vers … l’infini. Entre les deux périodes – que la courbe représente de manière symétrique, existe une transition durant laquelle la ligne s’incurve, et au cœur de cette transition existerait un instant « t » unique, singulier, au-delà duquel rien de serait plus comme avant : la Singularité.

Kurzweil s’emploie à multiplier les exemples qui corroboreraient l’hypothèse selon laquelle nous nous trouvons déjà engagés dans la phase de transition et le point de non retour serait à quelques années devant nous.

Un de ses arguments est notamment : nous cherchons à fabriquer actuellement des Intelligences Artificielles dont l’une des tâches principales sera de fabriquer d’autres IA plus performantes qu’elles. Lorsqu’une première génération d’IA digne de ce nom sera née, la deuxième génération viendra très vite, puis une 3ème, une 4ème et l’accélération s’emballera. Nous aurons passé la Singularité.

Nous ne pouvons savoir qu’elles conséquences aurait une telle évolution sur les humains, mais nous pouvons imaginer que l’humanité entourée d’une telle puissance ne saurait rester indemne. Dans tous les cas, et toujours si nous suivons Kurzweil, je conçois pour ma part que l’humain puisse être dépassé par cette puissance.


Citation :
l'avilissement humain au "toujours plus" est sans bornes...
Pourquoi considérer que cette course éternelle est un avilissement ?
« vil » ? Cela revient au fond à dire que la nature de l’humain est « mauvaise » !
Or, à mon avis, l’essence de l’humain n’est ni bonne ni mauvaise. Elle est comme ça, c’est tout. Comme l’essence de la vie, elle a pour tendance déterminée par les lois physiques fondamentales de chercher la survie, la prolifération, la complexification.
Dans sa forme humaine, celle de l’être Conscient, le vivant a appris que pour multiplier ses chances de survie, il lui faut accroître « toujours plus » son savoir et sa maîtrise de l’univers matériel qui l’entoure.

Certes, à mon sens, cette course au savoir, à la prolifération, à la maîtrise, à la complexification est vaine car infinie. Néanmoins, je pense que nous n’avons pas trop le choix car la meilleure réponse à la question « que faire ? » me paraît être « deviens ce que tu es » (Pindare ?, Nietzsche), ou encore « persévère dans ton être » (Spinoza).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nausicaa



Messages : 10
Date d'inscription : 01/03/2010

MessageSujet: Re: Faisons le point sur l'etat des recherches ACTUELLES de la fameuse SINGULARITE.   Jeu 11 Mar - 23:27

Bon, je visualise bien e(x), mais par contre l'interprétation me laisse un peu perplexe. Je ne prétend pas mettre mes idées au niveau de 500 pages d'une lecture sérieuse et documentée et j'avoue même que je n'ai absolument rien lu sur le sujet.
Donc si j'ai bien compris ce qu'est la singularité: c'est l'instant ou point de non retour où l'homme saura concevoir une AI à l'image de la sienne.

e(x)? Oui, c'est une bonne image pour moi mais uniquement dans ce sens: les recherches, la diffusion du savoir et la compréhension de l'intelligence humaine vont en s'accélérant: toujours plus vite, toujours plus petit, toujours mieux modélisé. C'est un fait, impossible de contester. Ce genre de courbe exponentielle existe dans toutes sortes d'avancées scientifiques. Pour citer un exemple concret: le nombre de transistor intégrable dans un microprocesseur (appelé aussi loi de Moore).

e(x) est une courbe, la singularité je la perçois comme une discontinuité qui va faire changer notre belle exponentielle en droite croissante. C'est un peu comme aller vers infiniment petit, il va arriver à un moment donné ou cela ne sera plus possible. Plus l'homme avance dans ses découvertes, plus il repousse loin cette discontinuité, simplement parce qu'il se rend de mieux en mieux compte de ce que cela implique (d'un point de vue conception pure d'une AI). La science ira certainement très loin dans le mimétisme de l'intelligence humaine, mais pour moi cela reste un mimétisme, basé sur une acquisition de données ou de savoir qui se transmettra d'une machine a l'autre. Quelle machine sera capable de poser des problèmes au lieu de juste les résoudre? Elle n'apporteront toujours que des réponses malgré vraisemblablement un comportement de plus en plus "humain". J'entends par comportement humain la partie logique et la partie de notre être qui échappe a toute logique, sauf la notre. Je vais me faire chahuter par un psy, parce qu'il y a surement un terme exact pour cet image...

Bref, toute ces lignes alors que l'équation singularité=utopie résume ma vision des choses. Je suis un peu brouillon, et pas grande littéraire mais personne niera que je n'ai pas essayé. Je mets la bonté de l'être humain et son besoin frénétique de satisfaction dans un autre débat.. même si on s'approche aussi d'une courbe de la famille des e(x) dans cas.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cyberpsy



Messages : 85
Date d'inscription : 26/02/2010

MessageSujet: Re: Faisons le point sur l'etat des recherches ACTUELLES de la fameuse SINGULARITE.   Ven 12 Mar - 0:28

@Marc :

Oui, je situe bien le côté exponentiel de la courbe évolutive, mais je ne suis absolument pas d'accord avec ses conséquences.

Déjà des IA qui fabriquent des IA de plus en plus perfectionnées, il y a paradoxe selon moi.

Une IA n'est pas un logiciel, ce n'est pas un programme informatique, une IA est une entité qui s'autorégule, s'auto gère, s'automodifie.

Les formules mathématiques qui régissent ses différents organes se modifient d'elles mêmes, le pas à franchir pour un ré-agencement des organes entre eux, ou la création de nouveaux n'est qu'une question de temps, ou c'est déjà fait si ça se trouve, j'avoue que je ne suis plus l'évancement de la recherche en IA de manière drastique depuis quasi 3 ans.

Bref, tout ça pour dire qu'une seule et unique IA suffit dans l'absolu à nous dépasser tous, là n'est pas la question.


Pour faire simple : si demain, une amibe devenait l'être le plus intelligent de l'univers.

Et alors ?

L'intelligence n'est rien sans organes, c'est là où pour moi le concept de singularité s'arrête.

On peut d'ailleurs déjà parler de singularité, puisqu'aucun être humain n'est capable de générer une puissance de calcul semblable à ce que les "ordinateurs de monsieur météo" font.

Nous vivons déjà dans un monde où des formes d'intelligence nous surpassent.


Qui n'a jamais utilisé une calculatrice ?

Qui peut prétendre être capable de faire tous les calculs d'une calculatrice, et aussi vite ?

Je ne remet absolument pas en cause le fait que nous allons dans un monde où de plus en plus de formes d'intelligence vont nous surpasser, non.

Et puis l'homme a toujours eu besoin d'une forme d'intelligence qui le surpasse, aujourd'hui c'est la science, mais avant, c'était Dieu (Les voies de Dieu sont impénatrables).


Non, ce que je remets en question, ce sont les outils que nous allons mettre à disposition de ces formes d'intelligence.

Pas certain que l'homme ait envie de donner à des IA le pouvoir de recréer les 10 plaies d'Égypte...

Alors oui, on délègue de plus en plus, des robots aspirateurs, des logiciels de compta, mais c'est l'homme qui change, selon moi, plus que les technologies.


Nous passons d'une société de l'avoir à une société de services. Plus le temps passera, et moins nous posséderons, plus nous utiliserons.

Alors oui, il nous faut de plus en plus de systèmes intelligents à "utiliser", mais sur ce coup là, j'en reviens toujours au même constat : l'avilissement humain au "toujours plus" est sans bornes.


Du coup je réponds à ton second point....

Je ne suis pas forcément "homo-pessimiste", mais tout ce que je peux en dire, c'est que si l'on doit parler de Point de Non Retour, entre une évolution exponentielle des savoirs et des technologies, ou le côté exponentiel de besoin de satisfaction de l'homme, c'est l'aspect du second qui selon moi est et restera à jamais l'entité dominante.

Et encore, là je ne fais que parler de l'homme moderne, je ne parle même pas du transhumain...

J'évoquais déjà ce point de vue lorsque j'ai abordé le problème de la cognition située de demain sur un autre post.


"Les filles avec de gros seins, c'est bien, alors je veux aussi me faire implanter des gros seins...

Un homme ultra intelligent c'est bien, et bien je veux aussi avoir pour symbiote ces fameuses IA qui nous surpassent....




@ Nausi :

Je vois ce que tu veux dire, d'ailleurs la loi de MOORE a ses limites, puisque déjà aujourd'hui, la miniaturisation des circuits a atteint ses limites (les électrons qui véhiculent l'information font des "sorties de route"), du coup on est passé aux bi-procs, quadri, et d'ici très peu, ce sont les hocto qui arrivent.

Là les espoirs reposent à présent sur l'informatique quantique, à savoir que les premiers prototypes tournent déjà...

Il est évident que le jour où l'homme rapprochera informatique quantique et IA, ou SE, nous allons nous retrouver face à des formes d'intelligence qui surpassent de loin nos capacités de compréhension même de ce concept.

Le jour où une bécane nous sortira : "je suis le verbe", on aura franchit un cap ^^


Je suis d'accord avec toi sur le fait qu'aucune technologie ne pourra jamais recréer la conscience, ou le comportement humain.

Ce que tu appelles "notre propre logique" qui ne répond qu'à la notre, on peut tout simplement parler de notre corps, de nos hormones, de nos neurotransmetteurs, de nos émotions, etc.

Oui, on peut les modéliser, mais comme tu dis, et là je suis entièrement d'accord avec toi, ce ne sera que du mimétisme.

Pour moi la seule technologie qui sera un jour capable de reconstituer une "vraie" conscience humaine, c'est le clonage.

Clair que pour moi, ce débat n'a pas lieu d'être. Tout simplement parce que je n'en vois pas l'utilité...


Pourquoi ?

Je pense tout simplement que l'intelligence humaine est plus difficile à copier qu'à dépasser.


Il est beaucoup plus difficile de recréer artificiellement (sauf par clonage, mais dans ce cas, c'est différent) notre conscience, notre manière de raisonner, que de créer une autre forme de raisonnement, ou une autre conscience.


Donc oui, encore une fois, je suis 100% OK avec le fait que d'ici peu de temps, nous allons voir effectivement apparaitre des formes d'intelligenceextraordinaires, qui ne se contenterons pas seulement de nous dépasser, mais qui seront d'une nature complètement différente de la notre.

On pourra toujours "booster" notre cerveau et notre conscience, pas de soucis là dessus, mais pourra-t-on changer sa nature, en lui rajoutant par exemple un module quantique ?

(Quoique les femmes sont déjà bien en avance sur les homme niveau quantique, puisqu'au même instant, elles peuvent être dans différents états, je plaisante bien évidement ^^, ou pas...)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Marc



Messages : 1260
Date d'inscription : 05/10/2008
Localisation : Athènes

MessageSujet: Re: Faisons le point sur l'etat des recherches ACTUELLES de la fameuse SINGULARITE.   Sam 13 Mar - 1:43

Préliminaire : je ne suis pas singulariste, j’envisage simplement une hypothèse :-)

Nausicaa a écrit:
Donc si j'ai bien compris ce qu'est la singularité: c'est l'instant ou point de non retour où l'homme saura concevoir une AI à l'image de la sienne.
Je ne pense pas que l’IA qui provoquerait la Singularité soit exactement « à l’image » de la notre. Simplement, elle proviendrait d’une origine humaine. Au cœur de sa logique se trouverait quelques chose « d’irrémédiablement humain » (et je trouve cela pour nous nécessaire -> voir le post du même titre).

Citation :
e(x) est une courbe, la singularité je la perçois comme une discontinuité qui va faire changer notre belle exponentielle en droite croissante. C'est un peu comme aller vers infiniment petit, il va arriver à un moment donné ou cela ne sera plus possible.
Pour ma part, je ne peux au contraire concevoir la Singularité comme une rupture de l’exponentielle. Je ne la vois que comme un point sur cette ligne continue. Penser que nous dévierons en une droite signifie envisager de toucher à l’immortalité absolue et de trouver des limites à l’infini.
Pourquoi ne devrait-il pas être possible d’aller infiniment vers l’infiniment petit ? Conçois-tu que nous identifions un jour une « monade » absolument indivisible et sans dimension qui soit le fondement de toute force et de toute matière ? Face à laquelle il serait impossible de se demander : « mais qu’est-ce qui peut bien se trouver à l’intérieur ? »
Il me semble pour ma part qu’une telle conception relève de la métaphysique. Rien de ce que nous dit notre raison aujourd’hui ne permet de soutenir une telle hypothèse.

Citation :
Quelle machine sera capable de poser des problèmes au lieu de juste les résoudre?
Cette question, des générations prochaines y répondront. Mais n’oublions pas non plus qu’une autre hypothèse est celle du mariage de la puissance des IA inertes avec la plasticité de l’Intelligence humaine biologique. L’Intelligence de la Singularité pourrait aussi bien être celle d’un être bionique.

Citation :
la partie de notre être qui échappe a toute logique
Attention, fonctionnement inconscient ne veut pas dire absence de toute logique.
Si nous devons reproduire plus ou moins, par mimétisme, une pensée de type humain, il nous faudra bien entendu reproduire tout autant la logique du conscient que celle de l’inconscient, la logique raisonnante que la logique de l’émotion et du sentiment.


Citation :
Bref, toute ces lignes alors que l'équation singularité=utopie résume ma vision des choses.
Mon avis est que le concept de Singularité à la Kurzweil correspond surtout au besoin éternel des humains d’entretenir l’espoir (Pandore, encore). On est pas très loin du mythe millénariste à la « 2012 » - en inversé.

L’image de l’évolution exponentielle me plaît bien. Le problème c’est que nous ne pourrons sans doute jamais savoir où est-ce que nous nous situons sur la courbe. Car une fraction infime de la courbe e(x) ressemble encore à e(x).
Peut-être ressentirons-nous dans les décennies à venir l’impression d’une gigantesque accélération que nous appellerons Singularité. Ou bien cette Singularité aura lieu dans une fraction de courbe si vaste à l’échelle du temps que nous ne ressentirons rien du tout.
Qu’importe. Ce qui compte, à mon humble avis, c’est que chaque Conscience humaine puisse se projeter dans un Devenir humain toujours porteur d’espoir, à titre individuel comme à titre collectif.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Marc



Messages : 1260
Date d'inscription : 05/10/2008
Localisation : Athènes

MessageSujet: Re: Faisons le point sur l'etat des recherches ACTUELLES de la fameuse SINGULARITE.   Sam 13 Mar - 19:04

Greg57 a écrit:

Déjà des IA qui fabriquent des IA de plus en plus perfectionnées, il y a paradoxe selon moi.
C’est curieux, dans la suite de ta réponse, il me semble que tu contredis cette impression :
Citation :
le pas à franchir pour un ré-agencement des organes entre eux, ou la création de nouveaux n'est qu'une question de temps, ou c'est déjà fait si ça se trouve
Et encore
Citation :
les outils que nous allons mettre à disposition de ces formes d'intelligence…
Ce qui me semble bien montrer que nous pouvons doter nos IA des organes, membres, outils dont elles auraient besoin pour se reproduire et même s’améliorer de génération en génération.
En fait, de telles expériences existent déjà avec des robots auto réplicants, mais leur IA est encore élémentaire.

Citation :
L'intelligence n'est rien sans organes, c'est là où pour moi le concept de singularité s'arrête.
Bien d’accord. Dans notre conception matérialiste, toute intelligence, toute pensée, toute Conscience a besoin d’un support matériel pour exister.
Mais justement, dans l’hypothèse de la Singularité se trouve l’idée que, pour la première fois non pas seulement une intelligence mais une Conscience supérieure pourrait émerger d’un vecteur non biologique, ou en tout cas d’un support non basé sur la chimie du carbone.

Par ailleurs, il ne faut pas perdre de vue que la bonne hypothèse pourrait aussi bien être la voie médiane, vecteurs biologique et inerte se conjuguant pour donner un posthumain dominant au-delà de la Singularité.

Citation :
Je ne suis pas forcément "homo-pessimiste", mais tout ce que je peux en dire, c'est que si l'on doit parler de Point de Non Retour, entre une évolution exponentielle des savoirs et des technologies, ou le côté exponentiel de besoin de satisfaction de l'homme, c'est l'aspect du second qui selon moi est et restera à jamais l'entité dominante.

Nous sommes bien d’accord sur ce point. Les savoirs et les technologies accumulés par l’humain sont au service de l’humain (même si la logique propre, l’ergonomie d’une technologie ou d’un outil peut influer sur la structure neuronale du cerveau) et plus précisément au service de ce que tu appelles son « besoin de satisfaction » (recherche de l’état dans lequel l’organisme complexe que nous sommes estime qu’est garantie son homéostasie à court ou moyen terme).

Citation :
Un homme ultra intelligent c'est bien, et bien je veux aussi avoir pour symbiote ces fameuses IA qui nous surpassent....
Mais que signifie « c’est bien » ?
A mon avis, en considérant tout autant l’origine « psychologique » individuelle que l’origine sociale d’un tel désir, cela correspond encore et toujours au besoin d’assurer au mieux sa survie, soit physiquement (grâce à mon intelligence, j’anticipe, je préviens, donc je repousse la mort), soit métaphoriquement (par un transfert de sens, comme, au fond, je sens bien que je vais crever tôt ou tard, j’utilise mon intelligence pour laisser des traces les plus indélébiles possibles de mon passage : voir Proust par exemple, A la recherche du temps perdu).

Pour conclure (pour l’instant :-), pour moi, peut-être qu’il y aurait Singularité si la capacité de l’individu humain à prolonger son existence, surtout celle de sa Conscience (besoin de satisfaction), était, en une brève période de temps, augmentée considérablement, que cette augmentation soit permise par un transfert vers des IA, par une fusion avec elles, par des moyens purement biologiques ou autres.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nausicaa



Messages : 10
Date d'inscription : 01/03/2010

MessageSujet: Re: Faisons le point sur l'etat des recherches ACTUELLES de la fameuse SINGULARITE.   Lun 22 Mar - 23:50

Marc a écrit:


Citation :
e(x) est une courbe, la singularité je la perçois comme une discontinuité qui va faire changer notre belle exponentielle en droite croissante. C'est un peu comme aller vers infiniment petit, il va arriver à un moment donné ou cela ne sera plus possible.
Pour ma part, je ne peux au contraire concevoir la Singularité comme une rupture de l’exponentielle. Je ne la vois que comme un point sur cette ligne continue. Penser que nous dévierons en une droite signifie envisager de toucher à l’immortalité absolue et de trouver des limites à l’infini.
Pourquoi ne devrait-il pas être possible d’aller infiniment vers infiniment petit ? Conçois-tu que nous identifions un jour une « monade » absolument indivisible et sans dimension qui soit le fondement de toute force et de toute matière ? Face à laquelle il serait impossible de se demander : « mais qu’est-ce qui peut bien se trouver à l’intérieur ? »

Pour moi l'infini est un juste concept. Rien n'est vraiment infini, la limite n'est simplement pas visible. Aujourd'hui, plus on réduit les dimensions et plus la physique et ses limitations nous rattrapent (force de frottements, tensions de surfaces, force de gravité sans influence, écoulements laminaires, etc...). On est capable de déplacer des atomes, de les assembler mais pas encore des les fabriquer à partir des neutrons, protons et électrons. Un jour peut-être, on pourra mettre une pièce dans un distributeur et choisir la composition moléculaire de sa table de salon qui sera construite comme on assemble un mur de briques ou alors son nouveau foie, cœur ou poumon qu'il suffira de dé-clipser pour remplacer (pour autant que l'appareil soit financièrement rentable, c'est évident).
Et après? A cette échelle la matière est plus composée de vide qu'autre chose alors pourquoi pas une limitation?

Marc a écrit:

Il me semble pour ma part qu’une telle conception relève de la métaphysique. Rien de ce que nous dit notre raison aujourd’hui ne permet de soutenir une telle hypothèse.

En effet, mais l'inverse est aussi vrai. C'est un peu comme croire en Dieu. ^_^
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Marc



Messages : 1260
Date d'inscription : 05/10/2008
Localisation : Athènes

MessageSujet: Re: Faisons le point sur l'etat des recherches ACTUELLES de la fameuse SINGULARITE.   Mer 24 Mar - 21:07

Citation :
Pour moi l'infini est un juste concept.
Es-tu capable de dire quand est-ce que le temps a commencé ? Où s’arrête l’espace ?
Sais-tu calculer la valeur de Π ?
Qu’est-ce qui a le plus de probabilité d’être limité : l’univers (les univers ?) ou notre capacité actuelle à le comprendre ?

Citation :
Aujourd'hui, plus on réduit les dimensions et plus la physique et ses limitations nous rattrapent
Je n’ai pas du tout la même impression. Il y a un peu plus d’un siècle il me semble, on identifiait les atomes. Ce n’est que récemment qu’on a commencé à identifié les quarks (électron mis à part). On court encore après le boson de Higgs. Mais même une fois qu’on l’aura attrapé celui-là aussi, qu’est-ce qui nous empêchera de nous demander de quoi est fait un boson de Higgs ? Que nous l’abordions comme une onde ou comme une particule, peux-tu concevoir que la réponse soit : « de rien » ?

Citation :
? A cette échelle la matière est plus composée de vide qu'autre chose alors pourquoi pas une limitation?
En proportion, le volume où se défini la matière semble (jusqu’à preuve du contraire) surtout constitué de vide. Néanmoins, la petite part occupée par « quelque chose » fait tout l’intérêt de la physique.
Enfin, à ce sujet, il me semble qu’il faut rappeler que tout ce que nous percevons à cette échelle de la matière est forcément limité par nos moyens actuels d’investigation. Qui peut savoir de quels outils nous serons dotés dans 100, 1.000 ou 10.000 ans, et ce que nous percevrons alors ?

Citation :
Citation :
Marc a écrit:
Il me semble pour ma part qu’une telle conception relève de la métaphysique. Rien de ce que nous dit notre raison aujourd’hui ne permet de soutenir une telle hypothèse.

En effet, mais l'inverse est aussi vrai. C'est un peu comme croire en Dieu. ^_^

Dire « l’inverse est vrai », ne revient-il pas à dire « rien de ce que nous dit notre raison aujourd’hui ne permet de soutenir que l’univers ne soit pas fini, que le temps ne s’arrête pas, que Pi a une fin, que Dieu n’existe pas. » Un tel argument est, je pense, rejeté par la logique rationnelle.
Car à vouloir s’appuyer sur la possibilité de toute spéculation, on finit par accepter tout et n’importe quoi : la science cartésienne ne peut pas aujourd’hui prouver que l’univers n’est pas une gigantesque soupe de macaroni contenue dans une soupière marron en porcelaine, soutenue par quatre éléphants dorés eux posés sur la carapace d’une tortue … dans laquelle soupe notre univers apparent ne serait que l’équivalent d’un grain de paprika.

Non, en effet, nous ne pouvons pas démontrer le contraire. La croyance en dieu à-t-elle plus de valeur que celle dans la soupe aux macaroni – sauce paprika ? (ceci dit, sérieusement, sans vouloir offenser quelque croyance que ce soit.)

Sans doute. Pour ma part, confronté au pari pascalien, je me permets de parier en faveur de la raison matérialiste. Or celle-ci s’appuie sur la méthode expérimentale cartésienne. Et en bon cartésien, je doute que l’expérience humaine nous mène jamais jusqu’à dieu.

A+

Ps : un ami, le père Jean Cardonnel, avait une manière d’exprimer sa foi que je trouvais raisonnable. Il disait : « Je doute en dieu. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kālī



Messages : 1068
Date d'inscription : 07/04/2010

MessageSujet: Re: Faisons le point sur l'etat des recherches ACTUELLES de la fameuse SINGULARITE.   Mar 11 Mai - 9:25

+664


Dernière édition par Jean-Luc Donné-Matteo le Dim 18 Sep - 6:50, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Marc



Messages : 1260
Date d'inscription : 05/10/2008
Localisation : Athènes

MessageSujet: Re: Faisons le point sur l'etat des recherches ACTUELLES de la fameuse SINGULARITE.   Mar 11 Mai - 10:03

Citation :
Oui, je sais Marc, pas trop long les messages, bonne journée à tous !
Hm, hm. Non, pas trop long celui-là, mais à 98% hors sujet :-)

Quant aux 2% qui restent …
Citation :
Juste un mot lié à la singularité : La loi de Moore est + géométrique qu' exponentielle non ?
Je ne suis pas mathématicien et mes souvenirs de 1èreS sont un peu loins, mais autant que j'y comprenne qlq chose, quand la courbe apparaît droite alors que l'échelle de l'ordonnée n'est pas linéaire mais croissante, la fonction représentée doit être exponentielle, non ?
Voir : http://fr.wikipedia.org/wiki/Loi_de_Moore
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kālī



Messages : 1068
Date d'inscription : 07/04/2010

MessageSujet: Re: Faisons le point sur l'etat des recherches ACTUELLES de la fameuse SINGULARITE.   Mar 11 Mai - 11:38

+665


Dernière édition par Jean-Luc Donné-Matteo le Dim 18 Sep - 6:50, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Marc



Messages : 1260
Date d'inscription : 05/10/2008
Localisation : Athènes

MessageSujet: Re: Faisons le point sur l'etat des recherches ACTUELLES de la fameuse SINGULARITE.   Mar 11 Mai - 15:45

Merci JL pour la précision.
La loi de Moore poursuivrait donc une évolution géométrique.
Néanmoins, pour ce qui concerne la théorie de la Singularité, c'est bien l'image de l'exponentielle qui s'impose (accélération accélérante et changement radical d'allure au-delà d'un certain seuil, ou tournant).

Quant à l'Association, pour ma part, j'ai tendance à avoir foi en ce que je vois et ce que je fais. Pour l'instant ça avance lentement, mais ça progresse. Mais qui sait, peut-être que nous sommes nous aussi sur une courbe exponentielle, y manque p'us que nous atteignons le point de notre propre singularité. lol.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ceroxon



Messages : 80
Date d'inscription : 27/01/2010

MessageSujet: Re: Faisons le point sur l'etat des recherches ACTUELLES de la fameuse SINGULARITE.   Mar 11 Mai - 22:39

Vous devriez LAISSER TOMBER la soi disant "loi d emoore".

1°) Quand bien meme multiplirait on la puissance de calcul des ordinateur par 1000 tous les jours que ça ne les rendraitpas plus intelligent pour autant. Il pourrait jsute calculer plus et plus vite.

2°) Si la loi de moore à marché jusqu'a présent c'est uniquement un HASARD économico industriel. Croire qu'il s'agit d'une courbe exponentielle qui avance par l'opération du seins esprit ou que c'est une courbe mathématique est une grave erreur de jugement.

Cessez d'attendre l'avènement de la singularité en vosu basant sur la loi de moore. J'en suis e premier désolé, mais ça ne marche pas comme ça. Deep blue qui a battu kasparov et n'est pas fichu de faire cuire un oeuf était, est et restera la preuve la plus flagrante que la puissance de calcul aussi immense soit elle ne fait pas l'intelligence artificielle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Marc



Messages : 1260
Date d'inscription : 05/10/2008
Localisation : Athènes

MessageSujet: Re: Faisons le point sur l'etat des recherches ACTUELLES de la fameuse SINGULARITE.   Mar 11 Mai - 23:04

Cher ceroxon,
Pour ma part, je suis parfaitement d'accord. La "loi de Moore" n'en est pas une …
Surtout, si elle doit s'en remettre à l'Esprit "seins" [sic]
Maxi lol!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
samuel



Messages : 136
Date d'inscription : 20/03/2009
Age : 48
Localisation : Genève

MessageSujet: Re: Faisons le point sur l'etat des recherches ACTUELLES de la fameuse SINGULARITE.   Mer 12 Mai - 20:04

ceroxon a écrit:
1°) Quand bien meme multiplirait on la puissance de calcul des ordinateur par 1000 tous les jours que ça ne les rendraitpas plus intelligent pour autant. Il pourrait jsute calculer plus et plus vite.
Je ne partage pas complètement cette assertion: La puissance de traitement *est* bien un facteur limitant dans la mise en place d'une AI. Pour simuler un cortex simplifié de souris en 2007, il fallait toute la puissance d'un système comme Blue Gene/L pourtant 60 fois plus puissant que Deep Blue. Il faudra attendre encore de nombreuses années avant d'avoir une capacité de traitement comparable à celle du cerveau humain. IBM propose a ce sujet une échelle de progression linéaire et non exponentielle*.

Si je suis dubitatif sur l'avènement d'une singularité, je suis en revanche très confiant dans l'apparition d'AI faibles qui passent le test de Turing dans les vingts ans à venir.

Certes la puissance n'est pas tout, mais elle va de pair avec les progrès logiciels qui sont tout aussi constants même si moins faciles à mesurer qu'une puissance de calcul. Pour reprendre d'exemple des échecs: Fritz bat Deep Blue, bat de nombreux GMI, est classé dans le top10 des meilleurs champions d'échec (ELO 3098)...

... et tourne sur ton PC Shocked

*Edit: Elle est linéaire car les deux axes sont logarithmiques. Cela dit le résultat est le même: la croissance exponentielle de la puissance de calcul fait face a la croissance exponentielle de la complexité d'un réseau neuronal dont on augmente les nœuds à nombre de liaisons synaptiques constantes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kālī



Messages : 1068
Date d'inscription : 07/04/2010

MessageSujet: Re: Faisons le point sur l'etat des recherches ACTUELLES de la fameuse SINGULARITE.   Ven 14 Mai - 21:27

+666


L'une des plus jolies hallucinations d'un bon cinquième de la population mondiale.


Dernière édition par Jean-Luc Donné-Matteo le Dim 18 Sep - 6:52, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kusanageek



Messages : 1107
Date d'inscription : 25/03/2010
Age : 28
Localisation : France

MessageSujet: Re: Faisons le point sur l'etat des recherches ACTUELLES de la fameuse SINGULARITE.   Sam 15 Mai - 1:57

Je te conseille de te renseigner sur les memristors, tu vas trouver ton bonheur je pense.

_________________
The checks and balances of democratic governments were invented because humans themselves realized how unfit they were to govern themselves. They needed a system, yes. An industrial age machine. - Helios, Deus Ex
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://kusanageek.com
Kālī



Messages : 1068
Date d'inscription : 07/04/2010

MessageSujet: Re: Faisons le point sur l'etat des recherches ACTUELLES de la fameuse SINGULARITE.   Sam 15 Mai - 5:50

+667


Dernière édition par Jean-Luc Donné-Matteo le Dim 18 Sep - 6:52, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Marc



Messages : 1260
Date d'inscription : 05/10/2008
Localisation : Athènes

MessageSujet: Re: Faisons le point sur l'etat des recherches ACTUELLES de la fameuse SINGULARITE.   Sam 15 Mai - 10:34

Citation :
Là où je veux en venir c'est qu'il sera peut-être nécessaire de forcer les gens à devenir plus sensibles et intelligents et même plus heureux qu'ils ne le sont avec les sciences et technologies et non les endormir par des idioties. […]
Donc il va falloir forcer les choses avec l'intelligence des sciences et technologies pour rendre les gens très intelligents et très sensibles, tous les gens, sinon je crains que personne ne profitera de cette singularité.
Évidemment, si tu le formules comme ça, je ne peux pas être d'accord.
Mais encore faudrait-il que tu précises la manière dont tu entendrais "forcer" les gens.

Tu pourrais argumenter que, de toute manière, nous sommes déjà forcés !
Forcés par le discours dominant de la société, forcés par les valeurs proprement idéologiques que s'escriment à nous inculquer l'Éducation nationale de chaque pays (je rappelle que je suis prof :-) ou cette autre propagande que l'on nomme publicité, forcés encore par notre environnement technique.

Pourtant, dans tous ces cas, jusqu'à présent, ces tentatives de forcer les consciences ne s'appliquent que de l'extérieur, de manière non invasive (pas d'implant, pas de drogue quelconque …) et, pour tout dire, de façons qui sont encore rudimentaires comparés à ce que nous promettent les neurosciences - sans parler de ce qui serait possible au-delà d'une "singularité".

Mais si tu envisageais d'utiliser les nouvelles ou les futures technologies pour "forcer" les individus de manière invasive, c'est à dire notamment en ne respectant plus l'intégrité de leur personne physique, je pense que tu te casserais les dents. Enfin, en tout cas, je ferais partie de ceux qui essayeraient de t'en empêcher :-)

Quant à utiliser la "manière douce", l'hypnose ou toute autre biais hypocrite - dans le sens étymologique de "ce qui se déroule en deçà du jugement", j'y vois pour ma part une menace encore pire, car insidieuse donc, déjà à l'oeuvre même et déjà en partie acceptée par nos sociétés.

Non. Si singularité il doit y avoir, ou tout simplement évolution transhumaniste, je pense que cela ne doit et ne peut se faire que sur la base de la "libre" volonté et sur le consentement des individus.
Au passage, ce serait une contradiction totale de la part de Transhumanistes qui prônent le libre choix de la morphologie et de l'évolution individuelle que de vouloir imposer l'augmentation humaine.

Mais pourquoi ? Pourquoi donc cette nécessité de rechercher la liberté la plus grande possible dans le consentement ou dans le choix individuel ?

C'est je crois qu'il en va justement de l'Humain.
Quand je réfléchis à ce qui nous motive, à ce qui peut pousser un très grand nombre de personnes à désirer une "augmentation", je trouve qu'au fond il est surtout question de préserver l'essentiel de ce qui fait de nous des humains.
Or, dans cet essentiel (insaisissable ?) je vois, entre autre, des "individus" "libres", c'est-à-dire dont les choix demeurent indéterminés, ou mieux, chaotiques.

Forcer les individus à accepter une éventuelle Singularité, ce serait donc à mon avis, plus qu'une contradiction, un échec, pas seulement du mouvement transhumaniste, de l'Humanisme tout court.

A+
Marc


Dernière édition par Marc le Sam 15 Mai - 12:29, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
samuel



Messages : 136
Date d'inscription : 20/03/2009
Age : 48
Localisation : Genève

MessageSujet: Re: Faisons le point sur l'etat des recherches ACTUELLES de la fameuse SINGULARITE.   Sam 15 Mai - 12:08

Jean-Luc Donné-Matteo a écrit:
[...]les échecs font parti des problèmes à NP-complets en mathématiques, ce qui signifie que toutes les combinaisons possibles sont théoriquement calculables avec l'informatique adéquate, et donc que les parties sont au mieux des parties nulles, au pire les blancs gagnent toujours et une autre possibilité plus rare c'est que ce sont les noirs qui gagnent tout le temps. En général une partie nulle est plus logique comme idéal. Une des trois possibilité donc est la réalité, et comme les blancs commencent alors ils peuvent choisir la nulle ou de gagner, mais pas de perdre théoriquement encore, si l'informatique connait toutes les combinaisons possibles.
http://fr.wikipedia.org/wiki/Liste_de_probl%C3%A8mes_NP-complets
Pour La Moore il est difficile de dire que c'est un hasard, il faudrait comparer avec d'autres civilisations sur d'autres planètes pour le savoir peut-être.
[...] etc. etc.
Rolling Eyes

Bonjour JLDM, en toute sympathie, je t'invite à faire attention au gloubi-boulga pseudo-scientifique (technobabble), qui est peut-être utile pour illustrer des récits de science-fiction mais n'aide pas du tout dans certains fils de discutions comme celui-ci. Utopiah t'avait à juste titre suggéré de mettre des références dans tes posts, mais une référence doit servir à étayer ton propos en confirmant des faits énoncés ou renforcer la vraisemblance d'une hypothèse.

Je prends pour exemple ici ce paragraphe à propos des échecs, mais ma remarque s'applique à la totalité des projections futuristes que j'ai lue venant de toi.

Ainsi tu indiques que la solution d'une partie d'échecs est un problème NP-complet (ce qui est très vraisemblable mais pas prouvé à ma connaissance).

Tout d'abord ta "référence" non seulement n'éclaire pas les lecteurs sur ce qu'est un problème NP-complet en informatique mais ne confirme pas plus ton propos sur l'appartenance des échecs à cette catégorie de problèmes.

Puis à partir de là tu nous sort des affirmations farfelues qui ne tiennent pas la route face à la réalité et surtout n'ont rien à voir avec le fait que le problème soit NP-complet ou non:
1) Le fait que les toutes les positions possibles soient calculables par l'informatique: c'est impossible et à été expliqué par LE théoricien de l'information Claude Shanon (sauf à exploser les lois de l'espace-temps ou de la thermodynamique Laughing)
2) Que la solution du jeu implique que mat est plus probable que blanc gagne qui lui même est plus probable que noir gagne: Pour cela il faudrait trouver cette solution de façon exhaustive (impossible selon 1) ou alors trouver un algorithme miracle mais qui du coup sortirait les échecs de la catégorie des problèmes NP (bon courage Wink) et contredit ton affirmation première.

Pour en revenir à la singularité, pose toi systématiquement cette question: Est-ce que mon hypothèse futuriste est réalisable avant S^ ? Si c'est oui, alors il faut être sérieux et dire pourquoi avec des références pertinentes en matière de recherche et de progrès techno-scientifique. Si c'est non, bah et bien on peut délirer autant qu'on le veux selon l'équation S^ => "OMG Ponies" Laughing

Or ce fil a pour objet de faire le point sur l'avènement probable ou non de S^, donc tout délire post S^ y est par essence hors-sujet. Ce qui ne veut pas dire qu'on ne peut pas délirer sur d'autres fils du forum bien sur.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kusanageek



Messages : 1107
Date d'inscription : 25/03/2010
Age : 28
Localisation : France

MessageSujet: Re: Faisons le point sur l'etat des recherches ACTUELLES de la fameuse SINGULARITE.   Lun 17 Mai - 19:36

Article en anglais : circuits électroniques fonctionnant comme le cerveau, capables d'évoluer.
Je ne sais plus si c'est ici que je l'avais dit (pas le temps de checker), mais la solution se trouve peut-être dans la recherche d'une nouvelle manière d'exploiter l'intelligence d'un ordinateur plutôt qu'en lui donnant plus de puissance brute (cela dit, elle reste nécessaire dans cette perspective).

_________________
The checks and balances of democratic governments were invented because humans themselves realized how unfit they were to govern themselves. They needed a system, yes. An industrial age machine. - Helios, Deus Ex
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://kusanageek.com
Kālī



Messages : 1068
Date d'inscription : 07/04/2010

MessageSujet: Re: Faisons le point sur l'etat des recherches ACTUELLES de la fameuse SINGULARITE.   Mar 18 Mai - 17:23

+668


Dernière édition par Jean-Luc Donné-Matteo le Dim 18 Sep - 6:52, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Faisons le point sur l'etat des recherches ACTUELLES de la fameuse SINGULARITE.   Aujourd'hui à 1:15

Revenir en haut Aller en bas
 
Faisons le point sur l'etat des recherches ACTUELLES de la fameuse SINGULARITE.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» Passage au point mort avant l''arret
» Valeur du point, nouvelle classification, dernières actu
» Valeur du point
» le point sur Cot Gold et Silver, après mes 2 signaux d'achat
» point de formation

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Transhumanismes :: Discussions et débats :: Philosophies ; éthiques ; Politiques-
Sauter vers: